Le projet de super league de football doit être combattu

Douze des clubs européens parmi les plus importants ont annoncé avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, The Super League, gouvernée par ses clubs fondateurs. Les douze clubs fondateurs étant l’AC Milan, Arsenal, l’Atlético, Chelsea, le Barça, l’Inter, la Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham.
Ceux qui proposent cette création n’ont, à mon avis, pas pris en compte la dimension populaire du football et je suis persuadé que cette formule aura du mal à trouver son public. Il n y a qu’à voir la réaction des supporters de Liverpool qui sont allés à Anfield mettre des banderoles hostiles au projet.
Les coupes d’ Europe, qu’il s’agisse de la ligue des Champions ou de l’Europe League se déroulent par élimination, au mérite, avec des surprises possibles et non entre soi.
Lors d’une conférence de presse, le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a réagit en disant que l’UEFA et le monde du football s’élevait contre cette proposition honteuse. L’UEFA a indiqué que les joueurs qui joueraient la super league ne pourraient disputer ni l’ Euro, ni la Coupe du monde, ni ne pourraient être sélectionnés dans leur équipe nationale.
J’approuve ces propositions de l’UEFA même si une équipe de France sans Lloris, sans Kanté, sans Pogba, sans Giroud, sans Griezmann, ce serait dur à vivre pour les supporters de l’équipe de France.

Paris-Nice : l’ombre de Poulidor plane sur Primoz Roglic.

Le cyclisme est le seul sport où l’on peut construire une popularité autrement que par des victoires. Primoz Roglic est en train de l’apprendre à ses dépens.
Poupou, notre poupou national a construit sa popularité je dirais même sa légende plus par sa malchance que par ses victoires, pourtant nombreuses.
Primoz Roglic est en train de marcher dans ces pas.
En 2019, il est maillot rose du Giro au départ de la 15eme étape et personne ne semble en mesure de lui contester la victoire finale mais entre Ivrea et Côme, c’est un incident mécanique entrant un changement de vélo, puis une chute, qui lui fait perdre le maillot rose. Il finira 3eme.
En 2020, il est leader du Critérium du Dauphiné et a déjà remporté 2 étapes lorsqu’il chute la veille de l arrivée alors qu’il a course gagnée. Il ne peut pas repartir le lendemain matin et abandonne.
En 2020 toujours, il domine le Tour de France de la tête et des épaules. Mais dans l’avant dernière étape, il perd le maillot jaune dans le contre la montre de la Planche des Belles Filles. Dans un jour sans, il laisse la victoire à Tadej Pogacar et termine 2eme.
En 2021 le Paris Nice qui vient de s’achever lui échappe à l’issue d’un scénario incroyable. Il est maillot jaune et rien ne semble pouvoir lui arriver mais il chute une 1ere fois entre Levens et La Roquette sur Var, il rentre dans le peloton, puis il rechute, son équipe au lieu de le ramener se disloque, et on voit cette image hallucinante d’un maillot jaune tout seul se battant seconde après seconde face à 30 coureurs qui ont décidé de causer sa perte, le tout avec une épaule déboitée.
Cet homme s’est battu avec un courage incroyable et l’image de cette solitude surréaliste restera dans les mémoires. Mais il perd Paris Nice.
Roglic a reçu à l’arrivée une ovation qui ne trompe pas
Avouez qu’il y a du Poulidor là dedans.

Énième défaite de l’OGCNice

Le « Gym » a été battu par l’AS Saint Étienne. Scénario devenu classique puisque Nice n’a plus gagné à domicile depuis le mois d’octobre.
C’est une immense déception pour tous les supporters.
Faut-il pour autant qu’ils envahissent demain le centre d’entraînement de la plaine du Var pour y mettre le feu ? Bien évidemment que non.
Ce qui s’est passé hier à Marseille à la Commanderie est extrêmement grave. 300 énergumènes qui envahissent les locaux de l ‘OM, les saccagent, menacent les joueurs, c’ est une escalade de plus dans cette société de plus en plus violente.
J’espère que des sanctions exemplaires seront prises vis à vis des meneurs de cette expédition punitive.

330 affaires de violences sexuelles sont étudiées révèle Roxana Maracineanu

La ministre déléguée en charge des Sports, dévoile l’ampleur du phénomène et affirme que des « fédérations sportives et des cadres d’Etat » ont incité les victimes à se taire dans certaines affaires.
Du judo au football amateur, en passant par le patinage artistique et l’équitation, les révélations sur des affaires de violences sexuelles dans le monde du sport se sont multipliées dans la presse depuis un an.
Ce qui est incroyable, c’est non seulement le chiffre, 330 affaires actuellement étudiées, mais aussi le fait que d’après la ministre, certaines affaires remontent parfois à plus de 10 ans, n’ont jamais été traitées parce que des victimes n’ont pas été entendues ni écoutées.