Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Commémoration

Mohamed Merah : Premières commémorations !

 

Commemoration Merah

 

Cinq ans après les attentats de Mohamed Merah, et les sept victimes du « tueur au scooter », la France s’est souvenue.

Le 11 mars, à Toulouse, Merah tuait le maréchal des logis chef Imad Ibn Ziaten, 30 ans. Le 15 mars, à Montauban, le djihadiste assassinait le caporal Abel Chennouf, 25 ans, et le 1ère classe Mohamed Legouad, 23 ans.

Enfin, le 19 mars, Mohamed Merah attaquait une école juive. Il exécutait le professeur de religion Jonathan Sandler, 30 ans, ses deux fils Arieh, 5 ans, et Gabriel, 4 ans, ainsi que Myriam Monsonégo, 7 ans, la fille du directeur.

La communauté juive a pris des initiatives qui lui sont propres et qui sont légitimes. Il n’y a pas à polémiquer la dessus.

L’hommage national lui s’est déroulé près du Capitole où la totalité des noms a été lue. Le message est clair : la France ne trie pas ses enfants. Elle les aime tous, elle les pleure tous, elle se souvient de tous !

mars 19, 2017   Commentaires fermés sur Mohamed Merah : Premières commémorations !

Etre vigilants aux souffrances cachées !

 

hollande-1

 

C’est ce que nous a rappelé François Hollande ce matin.

« L’hommage que nous rendons aujourd’hui aux personnes handicapées ou malades abandonnés sous l’Occupation nous rappelle à notre premier devoir, un devoir de vigilance, face aux souffrances qui ne se voient pas, aux victimes que l’on n’entend pas, aux douleurs auxquelles on ne pense pas. Cette responsabilité a un nom dans la devise de la République : La Fraternité. » François Hollande lors de la cérémonie d’hommage aux victimes civiles, handicapées ou malades de la Seconde guerre mondiale.

Cet impératif de fraternité est plus que jamais nécessaire dans une société qui se morcelle et se divise chaque jour davantage. Ce rappel était utile.

décembre 10, 2016   Commentaires fermés sur Etre vigilants aux souffrances cachées !

La Caravelle Ajaccio-Nice a t’elle été abattue par un missile ?

 

caravelle-nice-ajaccio

C’était aussi un 11 septembre, le 11 septembre 1968. le vol d’Air France, était un vol sur une Caravelle ES-210 qui venait d’Ajaccio pour se poser à Nice. Il n’est jamais arrivé. Il s’est abîmé en mer au large du cap d’Antibes, faisant 95 morts. La cause de l’accident a été attribuée à un incendie survenu à l’arrière dont l’origine demeure inexpliquée.

L’hypothèse d’un tir de missile a souvent été évoquée mais jamais prouvée malgré plusieurs témoignages, laissant les familles dans un insupportable doute.

Chaque année je me rend à cette commémoration. A l’époque ce drame avait eu un très fort impact sur la communauté corse de Nice ( eh oui elle existe). En effet, les familles niçoises d’origine corse gardent en général des attaches profondes sur l’Île de beauté, des maisons de famille où l’in se retrouve l’été avec ceux qui sont restés au pays. De nombreuses familles furent endeuillées, certaines décimées.

Cette année, il y avait peu d’élus, le maire , Pierre Paul Léonelli bien sûr, et Marine Brenier et aucun autre élu de l’opposition que moi-même. Pourtant c’était un samedi, il n’y avait donc aucune excuse valable d’ordre professionnel, ce qui est tout à fait recevable en semaine.

Nous ne devons pas oublier ce drame et tout faire que pour le 50ème anniversaire de cet accident, toute la vérité soit enfin dite.

septembre 12, 2016   Commentaires fermés sur La Caravelle Ajaccio-Nice a t’elle été abattue par un missile ?