Random header image... Refresh for more!

L’Aquarius sera finalement accueilli en Espagne !

Aquarius

Cette décision mettra un terme au bras de fer engagé avec l’Italie et Malte, qui refusaient de laisser accoster le navire humanitaire avec 629 migrants secourus à son bord.

SOS-Méditerranée a diffusé dimanche sur Twitter cette photo de l’« Aquarius », avec à son bord les migrants qu’elle a secourus.

Merci à l’Espagne et à son nouveau premier ministre socialiste, Pedro Sanchez de sauver l’honneur de l’Europe. Le silence de la France face aux déclarations provocatrices de Matteo Salvini, le nouveau ministre de l’intérieur italien, est une lâcheté.

  Commentaires fermés sur L’Aquarius sera finalement accueilli en Espagne !

Santé : la majorité de Christian Estrosi vote un vœu que notre groupe avait déposé concernant la situation du service public hospitalier et des urgences à Nice

Urgences

En effet à la suite de la mort d’une jeune femme de 22 ans, Naomi MUSSENGA et la polémique qui a suivi la diffusion de l’enregistrement de son appel au SAMU de Strasbourg ainsi que d’autres affaires mettant en cause les services du SAMU, notre groupe s’est inquiété de la situation niçoise, le maire étant par ailleurs président du Conseil d’administration du CHU de Nice.

Le vœu était le suivant :

Considérant par ailleurs les conditions de travail de plus en plus difficiles que subissent les personnels médicaux dans certains centres hospitaliers, comme par exemple dans les services des réanimation, lesquels entraînent des conséquences :
– sur le personnel qui est davantage exposé au surmenage, au burn-out et donc aux arrêts maladie ;
– sur une qualité des soins qui pourrait s’en trouver altérée

Considérant la situation actuelle du 15 dans les Alpes-Maritimes,

Considérant, pour ce qui concerne le 15, les temps d’attente très variables provoquant parfois une première suspension d’appel suivie d’un rappel,

Considérant la croissance exponentielle du nombre d’appels par jour vers le 15 qui atteint désormais une moyenne de 1 600 appels par jour, soit 360 000 pour l’année 2017, provoquée par un déficit de la médecine de ville,

Considérant le personnel affecté au « 15 » qui comprend au maximum 7 assistants de régulation médicale de jour et 5 de nuit, et 4 médecins (2 médecins hospitaliers et 2 médecins issus de la médecine libérale) pour réguler les appels,

Considérant la multiplication de conventions particulières prévues notamment pour le concert de Beyoncé et pour l’OGC Nice.

Considérant l’arrivée de l’été où la population double dans le département des Alpes-Maritimes et particulièrement à Nice,

Le Conseil municipal de Nice, réuni en séance plénière le 7 juin 2018 :

· Réaffirme son engagement à veiller à ce que ce soit garanti aux Niçoises et aux Niçois un service de santé de qualité.

· Demande au directeur de l’Agence Régionale de Santé PACA, de s’assurer que les moyens humains soient mis en œuvre et soient bien à la hauteur des besoins durant la période estivale qui provoque un surcroît d’activité alors que la situation est déjà tendue.

Par ce vœu, nous tenons à assurer de notre soutien et de notre solidarité le personnel du CHU de Nice.

  Commentaires fermés sur Santé : la majorité de Christian Estrosi vote un vœu que notre groupe avait déposé concernant la situation du service public hospitalier et des urgences à Nice

Finances : Silence, on coule !

Silence on coule

C’est ce que montre le Compte administratif 2017 de la ville de Nice contre lequel nous avons voté.

Le compte administratif 2017 ne recèle pas de grandes surprises. Plus précisément il s’inscrit dans les grandes tendances qui reflètent la gestion de Christian Estrosi depuis son élection.

Les recettes de fonctionnement s’élèvent à 563 millions d’euros, la fiscalité représente toujours une part prépondérante de 64 %. Les recettes provenant de la taxe d’habitation et de la taxe foncière sont stables. J’ai rappelé que les impôts ont été augmentés à deux reprises, une fois de 17 %, et une fois par le biais de la baisse du taux d’abattement de 15 à 10 %. Le produit de la taxe sur les résidences secondaires baisse légèrement.

Parmi les autres recettes, j’ai salué nos hôteliers, qui se sont battus dans cette année post-attentat, car le produit de la taxe de séjour est en hausse de 11 %. On passe de 6,8 à 7,5 millions d’euros alors que les plateformes collaboratives n’ont rapporté que 576 000 euros.

Il est à noter également une stabilisation du rapport des produits et services. Ils rapportaient en 2010 19 millions d’euros, ils en rapportent aujourd’hui 42,9 millions d’euros, enregistrant une très légère baisse par rapport en 2016.

Tout ceci est largement compensé par les produits exceptionnels qui sont passés de 5,9 millions d’euros en 2016 à 21,5 millions d’euros en 2017.

Dans le détail du compte 70, il faut noter trois chiffres :

Plus 17 % rapporté par les manifestations culturelles (le retour du jazz).
Plus 14 % rapportés par de meilleurs recouvrements d’impayés dans la petite enfance.
Et plus 31 % pour les droits de stationnement dont le montant passe de 4,7 millions d’euros à 6,1 millions d’euros. Il faut bien mesurer que cette hausse est déconnectée de la nouvelle politique de stationnement… J’attends avec inquiétude les résultats du Compte Administratif 2018.

Les recettes d’investissements s’élèvent à 171 millions d’euros, les dépenses d’investissements à 147 millions d’euros et les dépenses d’équipement s’élèvent à 77 millions d’euros.
Sans aller dans le détail, je dirai que le compte administratif valide les choix stratégiques du maire auxquels nous nous sommes opposés.

Le développement économique affiche 10,3 millions d’euros, mais 10 millions d’euros sont affectés à la ligne 2 du tram, autant dire qu’il n’y a rien d’autre.

La cohésion sociale et la politique de la ville affichent 5,6 millions d’euros dont 4 millions d’euros pour les bailleurs.

Comment équilibre-t-on tout cela ?
Quelle est la situation financière ?

Réponse : La situation financière de la ville n’a jamais été aussi mauvaise même si le maire a signé avec l’Etat une convention financière. C’est la raison pour laquelle nous ne l’avons pas votée. Parce que la voter, c’était non seulement entériner la gestion du maire mais aussi, puisque la convention est sur trois ans, s’inscrire dans ses choix dans la durée. Et cela, nous ne le voulions pas.

L’épargne de gestion poursuit sa dégringolade : 71 millions d’euros en 2015, 51 millions d’euros en 2016, 42 millions d’euros en 2017.

L’épargne brute suit le même chemin : 49 millions d’euros en 2016, 45,5 en 2017.

Et surtout l’épargne nette. Cette année, même en intégrant les produits financiers exceptionnels, cette année, vous n’y arrivez plus et pour la première fois, l’épargne nette est négative à – 0,53 millions d’euros.

La dette dépasse les 509 millions d’euros dont 109 correspondent à la dette de l’Allianz Riviera qui a encore décru cette année, et qui décroit régulièrement. C’est à dire que l’explosion de l’endettement actuel n’est pas imputable à l’Allianz Riviera, c’est bien la dette spécifique à la ville de Nice qui continue de progresser.

La capacité de désendettement est aujourd’hui évaluée à 13 années. C’est très préoccupant.

  Commentaires fermés sur Finances : Silence, on coule !

Arrêté anti-mendicité : une démarche purement politicienne !

Mendicite

A l’approche de l’été, le maire de Nice vient de décider de prendre un nouvel arrêté anti-mendicité concernant notamment les carrefours et les points de distribution d’argent en centre ville. Ce n’est pas le premier.

Je dénonce comme lui la mendicité agressive ou l’exploitation des enfants et ces pratiques doivent être combattues. Mais cela ne doit pas remettre en cause le droit d’exister dans l’espace public sans être considéré comme une menace ou un trouble et le droit de survivre en état de nécessité.

Je rappelle au maire de Nice que ce ne sont pas les pauvres qu’il faut combattre mais bien la pauvreté en s’attaquant à ses causes.

Sauf à le condamner moralement, l’opposition ne peut empêcher le maire de prendre ce type d’arrêté, à condition qu’il soit légal, chose que les associations spécialisées qui ont toute ma confiance ne manqueront pas d’étudier.

Tout le monde connaît l’inefficacité de tels arrêtés qui n’ont pour seul effet que de déplacer la misère en fonction des saisons dans les quartiers voisins du centre ville. Et encore pas toujours. Le maire de Nice le sait bien mais il est dans une démarche purement politicienne qui consiste à envoyer un signal envers un électorat courtisé par d’autres candidats potentiels à la mairie de Nice.

  Commentaires fermés sur Arrêté anti-mendicité : une démarche purement politicienne !

Un médecin sanctionné pour vouloir réanimer l’Archet !

CHU LArchet

Le reportage de Laure Bruyas, sur l’état du service de réanimation de l’Archet, sur les conditions de travail du personnel a de quoi en laisser plus d’un interloqué.

Nous ne sommes ni dans un hôpital de brousse au fin fond d’un pays en voie de développement, ni dans un épisode de Grey’s Anatomy, mais à deux pas de chez nous, dans ce que nous pensons naïvement être un des meilleurs CHU de France.

Je ne reviendrai pas sur le descriptif des lieux, les conditions d’hygiène, le manque d’intimité, la cohabitation de malades ayant des pathologies très agressives, etc. je vous renvoie pour cela à l’enquête de Nice-Matin.

Ce sur quoi je veux appeler votre attention, c’est sur la situation du docteur Pierre Eric Danin, qui a été sanctionné pour avoir parlé et dénoncé les conditions et travail et de soins dans son service.

A sa manière, c’est une lanceur d’alerte. On doit le soutenir alors qu’il est reconnu par ses pairs comme un médecin talentueux.De la même manière, on doit soutenir la personnel qui travaille dans des conditions épouvantables.

On ne peut pas dire que la démarche du docteur Danin ait été inutile. Bien au contraire. La preuve, c’est que le directeur général du CHU de Nice, par voie de presse, admet les difficultés rencontrées par les équipes du service de réanimation chirurgicale de l’hôpital l’Archet.

  Commentaires fermés sur Un médecin sanctionné pour vouloir réanimer l’Archet !