Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Culture

« Je ne serais plus jamais vieille »

Je suis allé à la soirée organisée par le Planning Familial à la maison des associations, place Garibaldi. Il s’agissait de la question des violences conjugales autour de la pièce de théâtre « Je ne serais plus jamais vieille ». 1h30 d’un monologue sur une rocking chair d’une femme qui raconte son enfer moral, intellectuel, sexuel face à un mari qui la détruit peu à peu.
C’était juste pour introduire le débat et entendre le rappel de chiffres terribles. 130 femmes et 25 enfants sont morts de violence conjugales ou familiales en 2017. Seulement une femme sur cinq dépose plainte bien qu’il y ait depuis le mouvement #metoo une hausse de 20%.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et chaussures

novembre 30, 2018   Commentaires fermés sur « Je ne serais plus jamais vieille »

Centenaire de la fin de la guerre 14-18 : une journée exceptionnelle !

 

 

Chaque année le 11 novembre nous commémorons cet armistice qui a signifié la fin de la Première Guerre Mondiale, signé dans un wagon dans la clairière de Rethondes.

Mais cette année est le centenaire. Les cérémonies ont commencé hier et se poursuivront toute la journée.

Si vous avez des enfants, des petits enfants et rien prévu de spécial, venez sur le quai des États Unis cet après-midi, apprenez leur à aimer l’histoire.

Vous trouverez un campement reconstitué placé en face l’opéra sur le trottoir sud.

Vers 14h / 14h30 arrivée du défilé des « Poilus » venant de l’avenue Jean Médecin, devant la mairie.

Et à 15 heures grande cérémonie officielle au monument aux morts. Le tout sera terminé à 15h40 maximum.

Et rappelez vous bien que fêter le centenaire de quelque chose est toujours un événement unique ou presque dans une vie humaine.

novembre 11, 2018   Commentaires fermés sur Centenaire de la fin de la guerre 14-18 : une journée exceptionnelle !

Studyrama : un glissement vers le privé.

 

 

Chaque année Je vais au salon Studyrama organisé par une société commerciale et au salon de l’étudiant organisé par l’université.

Je considère que tout élu devrait y consacrer au moins une heure car après tout nous sommes là pour préparer l’avenir des générations futures et il vaut mieux comprendre comment évoluent les formations, les secteurs en perte de vitesse, les secteurs en pointe, etc…

J’ai échangé avec plusieurs responsables, le temps de constater la quasi absence du secteur public cantonné à certaines « prépa » aux grandes écoles ( lycée Masséna, lycée des Eucalyptus, lycée Carnot à Cannes, CIV de Valbonne ).

Une foule de jeunes était présente notamment sur les stands des écoles de commerce. J’ai même discuté avec la responsable d’un master digital dont le taux d’employabilité en sortie a été cette année de 100%.

D’autres écoles privées, par contre, bien qu’ayant un agrément ne sont pas encore répertoriées dans Parcours Sup, le hub d’orientation de l’enseignement supérieur, qui devrait être modifié pour l’année qui vient.

novembre 10, 2018   Commentaires fermés sur Studyrama : un glissement vers le privé.

La mort de Francis Lai !

 

Nice vient de perdre un de ces fils les plus prestigieux. C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons sa mort.Connu notamment pour avoir créé de nombreuses musiques de films avec Claude Lelouch, Francis Lai avait reçu l’Oscar de la meilleure musique de film en 1970 pour Love Story. Une morceau de légende.Il avait également travaillé avec Claude Zidi pour des musiques de film comme Les Ripoux en 1984. Enfin il avait notamment composé la musique de « La Bicyclette » d’Yves Montand.

Écoutez la pour le plaisir

novembre 7, 2018   Commentaires fermés sur La mort de Francis Lai !

Sauvons les nuits du Sud !

 

Teo Saavedra a fait en 20 ans d’un petit festival un festival référence. Il lui a donné une identité, une philosophie.

Les nuits du Sud, c’est Vence et c’est la place. Ici assis ou debout on paie le même prix, l’ambiance est décontractée, les restaurants travaillent.

Téo a su conserver année après année une programmation de qualité, variée, très accessible par rapport au Festival du Jazz de Nice.

Déplacer ce festival sur un stade, ce sera le faire rompre avec son histoire. Bien sûr un jardin en centre ville je peux comprendre que les personnes âgées le veuillent. Mais Vence a montré qu’elle pouvait avoir aussi un autre avenir.

Aidons Téo et son équipe à sauver les Nuits du Sud. Une pétition a été lancée sur change.org. « #nuits du Sud 4 ever ».

Partageons la et faisons la connaître autour de nous !

octobre 18, 2018   Commentaires fermés sur Sauvons les nuits du Sud !