Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Transports

La ligne Nice-Breil a 90 ans !

 

Il y a 90 ans la ligne de chemin de fer Nice-Breil-Cuneo était inaugurée avec son lot de prouesses techniques. L’expression ouvrage d’art que l’on emploie parfois pour désigner des ponts ou des tunnels ne me paraît jamais autant justifiée que lorsque j’emprunte cette ligne. Elle a une esthétique sans pareille avec ses ponts aux arches en pierre très régulières, parfois à une hauteur impressionnante et ses tunnels dont un en forme hélicoïdale pour compenser la pente.

Ce jour là deux trains partirent, un de Nice et un de Cuneo pour se retrouver à Breil-sur-Roya pour un banquet de 400 personnes.

On ne le dit jamais assez mais cette ligne a subi des destructions massives pendant la guerre et fut sauvée par la reconstruction de certains de ces ponts dans la vallée de la Roya, dans les années 70. Elle le fut surtout par la volonté italienne.

Aujourd’hui encore se pose périodiquement la question de sa survie. Pourtant elle rend de grands.services. Lorsque nous étions en responsabilité à la région, nous avons beaucoup investi sur son avenir. Nous l’avons doté de nouvelles automotrices (que j’ai même conduite pendant 7 kilomètres). Nous avons mené une action de restauration des gares avec rehaussement des quais. Nous avons même créé un arrêt au lycée René Goscinny pour les lycéens. En bref nous avons tout mis en œuvre pour assurer sa pérennité même si elle ne remplacera jamais un tram pour les arianencs et les trinitaires et même s’il n’y aura jamais un cadencement à 15 mns.

novembre 3, 2018   Commentaires fermés sur La ligne Nice-Breil a 90 ans !

Après le drame de Gènes notre groupe demande un audit sur la sécurité des ponts dans la métropole !

 

 

A l’attention de Monsieur Christian ESTROSI, Président de la métropole NCA

Monsieur le Président,

Le 14 août dernier, le pont Morandi s’effondrait à Gènes, faisant un lourd bilan de 43 morts et de nombreux blessés. L’émotion, bien légitime causée par cette catastrophe, a conduit le gouvernement à rendre public un récent rapport qui met en lumière la vétusté de notre réseau routier national.

Les conclusions du rapport sont formelles. Un tiers des 12 000 ponts du réseau national a besoin de travaux de réfection et 7 % d’entre eux présentent à terme un risque d’effondrement. Il apparaît également dans ce rapport que la zone méditerranéenne (sans précision) est la plus mal classée si l’on excepte la Guyane.

Cependant, le réseau entretenu par l’État, même s’il est le plus stratégique, n’est pas numériquement le plus important. Désormais, ce sont les départements. Pour ce qui concerne les Alpes-Maritimes, l’entretien du réseau routier a été transféré à la métropole pour l’ensemble de ses communes.

Le Conseil départemental vient de prendre la décision d’interdire le passage des véhicules de plus de 7,5 tonnes sur le pont de Castérino dont on apprend que les derniers travaux de confortement datent de 1950.

Aussi, nous vous remercions de bien vouloir me faire connaître si un audit des ponts, relevant de la responsabilité de la métropole, a été effectué, et, si oui, quelles en ont été les conclusions ? Dans le cas contraire, nous demandons à ce qu’il soit effectué, dans les meilleurs délais, et que ses conclusions soient rendues publiques afin que l’on connaisse les ponts nécessitant des travaux, leur degré d’urgence et les financements nécessaires.

août 28, 2018   Commentaires fermés sur Après le drame de Gènes notre groupe demande un audit sur la sécurité des ponts dans la métropole !

Convention forfaits post stationnement : mon coup de gueule !

FPS

C’était à l’occasion de la délibération 21.42, Convention forfaits post stationnement modalités de répartition des coûts entre la Métropole et la Ville de Nice.

Mon intervention au Conseil métropolitain du 28 juin 2018 :

« Nous allons nous abstenir sur cette délibération pour des raisons de formes et pour de fond.

Tout d’abord abordons les raisons de forme. Dans votre montage, s’agissant de la répartition des coûts entre le budget la ville de Nice et celui de la métropole, quelle complexité !

Nous comprenons que quand on lit à la page 7 de la convention, que d’une part l’achat, la maintenance des horodateurs, la gestion sont à la charge de la ville. D’autre part, nous comprenons que le forfait Post Stationnement qui est réglé par l’usager directement à l’horodateur appartenant à la métropole, servira a reverser une participation financière selon la formule ci dessous, on se cramponne, alors attachez vos ceintures :

Participation métropole année N (montant A) = montant total de l’amortissement du parc d’horodateur permettant le paiement direct des FPS année N + montant du coût de maintenance de ces horodateurs année N + montant du coût du fonctionnement de la gestion centralisée année N x par le nombre de FPS payés aux horodateurs année N, divisé par les nombre de transaction aux horodateurs.

Puisque vous arborez cette double casquette de Maire et de Président de la métropole et que par conséquent, vous êtes l’auteur de cette convention ainsi que le futur double signataire, nous sommes persuadés que vous en maitrisez parfaitement les tenants et les aboutissants, mais en ce qui nous concerne nous avons un principe, quand on ne comprend pas ou que les choses ne sont pas claires, on n’approuve pas.

Deux mots sur le fond. Vous êtes en train de mettre en place une politique de stationnement globale là où il aurait fallu au contraire avoir une approche plus fine quartier par quartier. Vos choix ont été vaillamment repoussés par le comité de quartier de la Madeleine que je salue. Cette politique de stationnement globale combinée à un glissement de plus en plus important de l’utilisation de la vidéo surveillance en vidéo verbalisation a pour conséquence d’angoisser encore plus les automobilistes niçois et des environs.

Vous avez pensé changer le comportement des niçois en ville mais ce n’est pas ce qui est entrain de se produire. Puisqu’ils ne peuvent plus s’arrêter deux minutes sans risque de se voir infligé une amende de 35 euros, ils vont faire leurs achats dans des zones non encore touchées par ce système, en grandes surfaces, ou sur internet. Le commerce de passage se meurt.

Pour toutes ses raisons abstention sur ce dossier.« 

juillet 3, 2018   Commentaires fermés sur Convention forfaits post stationnement : mon coup de gueule !

TER Nice Monaco : remettre au plus vite les « Jumbo » en service !

TER

Depuis deux mois, les TER « Jumbo » commandés lors du dernier mandat de Michel Vauzelle, d’une capacité de 1800 places, étaient en circulation aux heures de pointe sur la Côte d’Azur, à la plus grande satisfaction des usagers.

La SNCF a décidé brutalement de ne plus les mettre en service depuis lundi dernier et de revenir aux TER classiques dont la capacité est de 900 places.

Dès lors, la pagaille qui s’est produite hier matin, à la gare de Riquier, était inévitable. Un TER est resté à l’arrêt durant une heure car il était trop bondé pour pouvoir garantir les conditions de sécurité nécessaires.

L’explication à cette situation est celle-ci : Les passagers, n’ayant reçu aucune information fiable, ont refusé de descendre des wagons surchauffés.

La solution : La Région doit intervenir au plus vite afin que les TER « Jumbo » soient à nouveau utilisés.

 

mai 30, 2018   Commentaires fermés sur TER Nice Monaco : remettre au plus vite les « Jumbo » en service !

La ligne 2 du tram se profile et soulève certaines questions !

TramL2

Chaque matin pour rejoindre le centre administratif je coupe la ligne 2 du tram à deux reprises, à la sortie de la voie rapide et puis à la hauteur du toboggan qui surplombe le carrefour du CADAM.

Quasiment chaque jour la rame rouge test est de sortie.

Il faut bien acter que le boulevard Paul Montel est totalement métamorphosé par le passage de la ligne 2 comme le serait sans doute le boulevard de l’Ariane, si la mairie avait la bonne idée de prolonger la ligne 1.

Le passage le plus complexe me semble être le moment où l’automobiliste doit couper la ligne 2 en tournant à gauche sous le toboggan pour rejoindre le CADAM et l’autoroute. La signalisation n’est pas claire. j’ai déjà vu deux fois des automobilistes manquer le virage et rentrer sur le sol de la ligne 2. Il y a gros à parier que cet aménagement sera revu dans les semaines à venir.

Le carrefour le plus incertain est le croisement des deux branches de la ligne, l’une partant vers les Moulins, l’autre vers les aérogares 1 et 2 de l’aéroport. Tout le monde se demande comment la voie de raccordement entre la fin de la voie Mathis et l’autoroute A8 va franchir ce passage.

Enfin l’aspect le plus insolite est cette prochaine inauguration d’une portion de la ligne entre Magnan et le CADAM ! En effet, si le parking de dissuasion est opérationnel à côté du CADAM, le terminus provisoire devant la piscine Jean Médecin est totalement surréaliste. que vont faire les usagers ensuite ? Prendre un car pour rentrer dans Nice puis de nouveau prendre le tram à Jean Médecin ou place Masséna ? J’avoue ne pas croire à cette formule !

Une seule chose parait certaine ! Le 30 juin, date de l’inauguration et de la mise en service, Wauquiez ne sera pas là !

mai 29, 2018   Commentaires fermés sur La ligne 2 du tram se profile et soulève certaines questions !