Une pensée émue

Une pensée émue pour cet agent de pôle emploi et cette directrice des ressources humaines d’une société, tués ce matin par un ingénieur au chômage, certainement désespéré.
Ce fait divers dramatique, par sa cible, a un côté symbolique qui doit nous interpeller et doit être pris très au sérieux par la classe politique.
C’est le premier symptôme de la dureté de la crise qui se profile et qui, hélas, peut être amené à se reproduire.

Au revoir

Le président Giscard d’Estaing est mort. Il a été président de la République.
On retiendra de lui la légalisation de l’avortement, l’abaissement de l’âge de la majorité, le divorce par consentement mutuel et la fin de L’ORTF. Il aura aussi beaucoup travaillé à la construction européenne
On retiendra de lui les deux grands débats télévisés de 1974, « vous n’avez pas monsieur Mitterrand, le monopole du cœur » et de 1981 où François Mitterrand lui assena  » vous avez dit que j’étais un homme du passé mais vous, vous êtes l’homme du passif ».
On retiendra enfin la trahison de Jacques Chirac en 1981, qui fit voter François Mitterrand.
Ce qui est intéressant également c’est la gestion de son image médiatique. Tantôt footballeur, tantôt skieur. Tantôt au coin du feu, tantôt s’invitant dans la salle à manger des français.
Mais malgré cette proximité il n’a jamais réussi à se faire aimer des français, comme le sont Mitterrand ou Chirac. Son décès ne provoquera sans doute pas la même émotion.
Je ne partageais pas ses idées mais je salue sa mémoire. Respect.

Hommage au capitaine Bruno Kohlhuber

Le corps du capitaine Bruno Kohlhuber a été retrouvé sur le territoire de la commune de Carros, dans le lit du Var. A 40 kms du lieu de l accident. A peine croyable.
C’était l’un des deux pompiers porté disparu depuis vendredi, lorsque leur véhicule avait été englouti par les eaux en furie de la Vésubie, à la Bollène Vésubie. Le SDIS06 est dans la peine. Tout notre soutien à sa famille et aux pompiers engagés depuis une semaine et qui travaillent sans relâche.

Mon Boucher !

Il était un des dirigeants de l’Union Patronale du 06. Il avait peu à peu réduit son activité commerciale pour s’investir plus dans l’UP où il laissera certainement le souvenir d un homme affable et humble. Armand Lombard est mort.
De temps en temps je le croisais entre midi et deux dans un petit restaurant de quartier, aux Moulins. Toujours un mot aimable quelque soient ces accompagnants.
C’était mon boucher ! Ce fut pendant trente ans le boucher de la rue Assalit. Pas une seule fois il n’oubliait de demander des nouvelles de ma mère. Je me le rappelle jeune apprenti à la boucherie Viale dans les années 70, chez Marius, excellent boucher, qui lui a appris le métier et auquel il succéda.
J’étais môme. Ce soir, c’est un bout de mon enfance qui s’en va avec lui. RIP Armand