Random header image... Refresh for more!

Encadrement des loyers : Sarkozy fait peine à voir

 

Sur le logement, Nicolas Sarkozy a dit tout et son contraire en cinq ans. Après avoir fait du « tous propriétaires ! » la feuille de route de sa politique depuis 2007, il redécouvre aujourd’hui qu’il existe des locataires en France, qu’ils paient des loyers trop chers et qu’ils vivent mal ! Effectivement, en 2010, dans les régions, les loyers de relocation ont quatre fois plus augmenté que les baux en cours. A Paris, ils ont augmenté 18 fois plus que les baux en cours ! Bienvenue dans la France réelle composée de 11,5 millions de locataires dont 5 millions dans le parc locatif social. Nicolas Sarkozy soutient maintenant la proposition d’encadrement des loyers portée par François Hollande… tout en assurant qu’elle lui vient en fait de l’Allemagne. Décidément le candidat-sortant n’a pas d’idée à lui ! Il a besoin de s’abriter derrière le voisin allemand pour rejoindre nos positions sans le dire.

 N’ayant peur d’aucun ridicule, il s’approprie une idée qu’il a traitée de « soviétique » un soir de janvier 2012… dans une émission qui avait, elle, tout du programme unique des grandes heures de la propagande, diffusée qu’elle était sur 9 chaînes en même temps ! Impossible ce soir-là d’échapper à la bonne parole présidentielle : c’est autant de témoins pour le remarquable dédit d’aujourd’hui. Dans le parc privé, un locataire sur cinq consacre 40% de son revenu à se loger. L’encadrement des loyers – qui n’a jamais été le blocage, comme la droite l’a enfin compris – est donc indispensable.

 François Hollande s’y est engagé depuis des mois parce que c’est le meilleur moyen de lutter contre le logement cher et de redonner du pouvoir d’achat aux ménages. Il est constant dans ses engagements et sera fidèle à la parole donnée.