Random header image... Refresh for more!

Colonisation : Macron dans les pas de Rocard !

Macron decolonisation

Ce n’est pas dans le moment le plus facile que je commente une prise de position d’Emmanuel Macron.
D’abord parce que, bien que connaissant le sens des mots, il a fait une grosse erreur. Meme si la définition d’un crime contre l’humanité a été récemment élargie, l’expression est fortement connotée dans l’opinion publique. C’est la Shoah et rien d’autre et rien n’est comparable à l’indicible. Il a heurté la France. Et surtout permis à la gauche traditionnelle de s’engouffrer dans la brèche. Entendre Jérôme Guedj s’émouvoir et Mélenchon faire la leçon en invitant Macron à peser ses mots est crispant mais logique.

C’est d’autant plus dommage que sa position générale sur cette période de l’histoire est une grande avancée. Je n’ai jamais entendu plus courageuse parole que celle d’Emmanuel Macron sur la colonisation. La vidéo de 4mn40 est de ce point de vue un vrai discours de vérité, et en même temps progressiste et tourné vers l’avenir.

La Gauche de François Mitterrand n’a jamais été à l’aise face à ce passé encombrant. Mais Macron appartient à une génération qui n’a pas connu la guerre d’Algérie. Il s’inscrit dans la pensée rocardienne et mendesiste sur la décolonisation.
Chaque pied noir de bonne foi n’avait qu’un souhait, vibre en paix dans le respect de l’autonomie d’un peuple. Mais chacun a été victime d’un système d’Etat qui reposait sur un grand mensonge, c’est que l’Algérie n’était pas française mais colonisée. Au fil d’abus individuels révoltants que l’Etat n’a pas réprimé, la France a, en effet, comme le dit Macron, asservi, nié un peuple et pour finir, mené une guerre inutile qui n’était pas digne d’elle.

Sur la base de ce discours peut se construire une relation nouvelle entre la France et l’Algérie. J’ai conduit plusieurs fois des délégations d’entreprise en Algérie. L’ Algérie attend la France, veut construire des partenariats. Pour le moment, c’est la France qui n’est pas au rendez vous et qui laisse les chinois prendre ce qui devrait être sa place.

La Gauche a suffisamment à dire sur Macron à propos de ses déclarations sur la Manif pour Tous par exemple. Elle ne doit pas se commettre à emboîter le pas de l’extrême droite et de la droite sur une prise de position progressiste, précise, lucide et équilibrée qu’elle n’a jamais eu le courage de prendre et qui, si elle devenait celle de la France, nous ferait changer d’époque.