Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Politique

La politique de l’offre, vous connaissez ?

FH

Rappelez vous, c’était aux vœux de 2014, François Hollande annonçait un changement de cap radical pour la politique économique de la France. Mettre en place une politique de l’offre, favorable aux entreprises, pour relancer la croissance par l’investissement. Il venait de rompre avec un vieux dogme socialiste, celui de la politique de la demande qui préconise la relance de la croissance par la hausse du pouvoir d’achat des salariés. Certes, il y a eu des imperfections, qui, fait plus regrettable, n’ont pas été rectifiées et le CICE a été distribué à tort à des entreprises du CAC 40 mais ce n’était pas là le cœur de la cible. Il s’agissait des PME.

Deux ans plus tard, les résultats des paris économiques de François Hollande sont là. Il s’est créé en deux ans plus d’entreprises qu’il en a disparu. Ce solde positif s’est traduit par la création de 165 000 emplois l’an passé. On parle de 95 000 nouveaux emplois prévus pour les deux premiers trimestres de cette année.

De la même manière, selon l’INSEE, le taux de croissance sera de 0,8 % pour le premier semestre 2017, le meilleur résultat depuis 2008. Enfin le taux de chômage atteindra son plus bas niveau des dix dernières années, 9,5 %.

Si l’on rajoute à cela que ce redressement économique s’est produit tout en ramenant le déficit du PIB autour des 3 % réclamés par Bruxelles, alors qu’il était de 5,7 % lorsque François Fillon gouvernait le pays, et que les comptes de la Sécurité Sociale sont à l’équilibre, je trouve que la France a bien été gérée sous la présidence de François Hollande.

Pourquoi l’a t’on empêché de se représenter ? Je ne vois guère qu’un délit de « sale gueule ». Tout cela n’est pas vraiment très rationnel.

Maintenant, il n’est plus temps de se lamenter mais de se tourner vers l’avenir et d’élire un candidat qui soit compatible avec la politique menée par François Hollande car, sur le fond, il me paraîtrait totalement incongru de remettre en cause une politique qui, manifestement, porte ses fruits et commence à faire reculer le chômage.

mars 20, 2017   Commentaires fermés sur La politique de l’offre, vous connaissez ?

Qu’est ce que la réserve parlementaire ? Vous allez tout savoir !

Reserve parlementaire

On en parle beaucoup en ce moment bien sûr. C’est ce qui m’ a poussé à vous en expliquer la nature et les contours.

La réserve parlementaire est un ensemble de subventions d’État votées et modifiées en lois de finances initiales ou rectificatives. Elle est divisée en deux. Il y a la « réserve institutionnelle » qui soutient des associations ou fondations menant des projets d’intérêt national et, traditionnellement, des grandes institutions. Et puis, il y a la réserve des parlementaires qui leur permet de soutenir des investissements de proximité décidés par des collectivités locales ou des activités menées par des associations, surtout les associations d’ailleurs. Avant, nous ne savions rien de la manière dont cette réserve était utilisée.

Dès son élection à la Présidence de l’Assemblée nationale, le Président Claude Bartolone a souhaité mettre fin à l’opacité totale de ce dispositif en faisant en sorte que la réserve parlementaire réponde à des règles d’équité et de transparence. C’est ainsi, pour la première fois, qu’a été mis en ligne, à la fin du mois de janvier 2014, le tableau retraçant l’utilisation de la réserve parlementaire en 2013. Cette décision a été étendue aux deux assemblées dans la loi relative à la transparence de la vie publique.

Chaque parlementaire, de la majorité comme de l’opposition, peut proposer l’attribution de subventions à hauteur de 130 000 euros en moyenne, la modulation de la répartition entre les députés relevant de chaque groupe politique.

Les membres du Bureau de l’Assemblée nationale disposent d’une réserve de 140 000 euros, les vice-présidents de l’Assemblée nationale, les questeurs, les présidents de groupe, les présidents de commission disposent de 260 000 euros, le Président de l’Assemblée nationale de 520 000 euros.

Pour l’année 2016, l’attribution de la réserve parlementaire s’est élevée à 81,86 millions d’euros, sur les 90 millions votés en loi de finances. Le reliquat –  soit 8,14 millions d’euros – a été reversé au budget de l’Etat, comme en 2013, 2014 et 2015.

Désormais, apparaissent sur les tableaux publiés sur le site de l’Assemblée Nationale, le nom du bénéficiaire (l’association ou la collectivité locale) et son adresse, le montant et la nature de la subvention et le député ou le groupe politique étant intervenu.

Il ne peut pas y avoir plus clair. Ce sont les socialistes qui l’ont fait même si finalement, comme sur beaucoup d’autres sujets, ils ont mal communiqué.

mars 6, 2017   Commentaires fermés sur Qu’est ce que la réserve parlementaire ? Vous allez tout savoir !

Les Républicains deviennent fous !

Juppe

Chez « Les Républicains », les grandes manœuvres ont commencé pour débarquer Fillon coûte que coûte. Ses « amis » distillent le poison lent des lâchages.

Mais c’est le plan B qui m’interroge. Le fantôme de Juppé resurgit. En fait ils pourraient mettre un « quinqua » mais non, ils vont aller sortir Juppé de sa réserve. Un septuagénaire fatigué, laminé lors de la primaire par Fillon et qui a montré ses limites, déjà condamné pour emploi fictif alors que Fillon n’est même pas encore mis en examen pour le même supposé délit. Si on analyse rationnellement les choses, c’est à peine croyable.

D’autant qu’au niveau projet, on n’est pas rendu non plus. Soit Juppé ressert aux électeurs de droite son concept d’identité heureuse explosé par la primaire, soit il fait campagne sur le programme de Fillon auquel il ne croit pas. Une situation totalement schizophrène.

mars 4, 2017   Commentaires fermés sur Les Républicains deviennent fous !

Fillon contre vents et marées

 

Fillon2

Ce matin lors d’une conférence de presse surréaliste, le candidat Fillon s’en est violemment pris à la justice. Il n’y a pas un traitement spécifique pour François Fillon. Il est traité comme un autre justiciable. Il dit avoir un traitement à charge mais les procédures du parquet sont souvent à charge. Le parquet a transmis l’enquête à trois juges d’ instruction. Quelques jours après, le candidat Fillon est convoqué aux fins de mise en examen, ce qui va lui donner accès au dossier et permettre à ses avocats de faire des actes de procédure.

Bien sûr, les délais peuvent paraître exceptionnellement courts. Les enquêtes sont en général très longues en matière financière, mais c’est une affaire qui semble d’une simplicité biblique.

Cette affaire n’est pas ordinaire. Tout cela est inédit et son statut de vainqueur de la primaire fait que les deux agendas judiciaires et politiques cohabitent mal. Il y a 20 ans, cela se serait passé autrement mais les temps ont changé. Il y a eu l’affaire Cahuzac, les convocations de Sarkozy, la loi sur la transparence de la vie politique. Il y a une volonté de transparence et de moralisation de la vie publique.

Or tout le monde a bien compris ce qui se joue. En fait la droite n’a pas de chance. Elle s’est évitée Sarkozy qui avait besoin d’être réélu président de la République pour bénéficier de l’immunité absolue qui est accordée au Président pendant la durée de son mandat. Elle se trouve dans le même cas de figure avec Fillon et ce n’était pas prévu. Si Fillon est élu Président de la République, il échappera à la justice. Voilà pourquoi la justice va si vite dans cette affaire. Pour que les Français, le 22 avril, votent en toute connaissance de cause.

mars 1, 2017   Commentaires fermés sur Fillon contre vents et marées

Colonisation : Macron dans les pas de Rocard !

Macron decolonisation

Ce n’est pas dans le moment le plus facile que je commente une prise de position d’Emmanuel Macron.
D’abord parce que, bien que connaissant le sens des mots, il a fait une grosse erreur. Meme si la définition d’un crime contre l’humanité a été récemment élargie, l’expression est fortement connotée dans l’opinion publique. C’est la Shoah et rien d’autre et rien n’est comparable à l’indicible. Il a heurté la France. Et surtout permis à la gauche traditionnelle de s’engouffrer dans la brèche. Entendre Jérôme Guedj s’émouvoir et Mélenchon faire la leçon en invitant Macron à peser ses mots est crispant mais logique.

C’est d’autant plus dommage que sa position générale sur cette période de l’histoire est une grande avancée. Je n’ai jamais entendu plus courageuse parole que celle d’Emmanuel Macron sur la colonisation. La vidéo de 4mn40 est de ce point de vue un vrai discours de vérité, et en même temps progressiste et tourné vers l’avenir.

La Gauche de François Mitterrand n’a jamais été à l’aise face à ce passé encombrant. Mais Macron appartient à une génération qui n’a pas connu la guerre d’Algérie. Il s’inscrit dans la pensée rocardienne et mendesiste sur la décolonisation.
Chaque pied noir de bonne foi n’avait qu’un souhait, vibre en paix dans le respect de l’autonomie d’un peuple. Mais chacun a été victime d’un système d’Etat qui reposait sur un grand mensonge, c’est que l’Algérie n’était pas française mais colonisée. Au fil d’abus individuels révoltants que l’Etat n’a pas réprimé, la France a, en effet, comme le dit Macron, asservi, nié un peuple et pour finir, mené une guerre inutile qui n’était pas digne d’elle.

Sur la base de ce discours peut se construire une relation nouvelle entre la France et l’Algérie. J’ai conduit plusieurs fois des délégations d’entreprise en Algérie. L’ Algérie attend la France, veut construire des partenariats. Pour le moment, c’est la France qui n’est pas au rendez vous et qui laisse les chinois prendre ce qui devrait être sa place.

La Gauche a suffisamment à dire sur Macron à propos de ses déclarations sur la Manif pour Tous par exemple. Elle ne doit pas se commettre à emboîter le pas de l’extrême droite et de la droite sur une prise de position progressiste, précise, lucide et équilibrée qu’elle n’a jamais eu le courage de prendre et qui, si elle devenait celle de la France, nous ferait changer d’époque.

février 18, 2017   Commentaires fermés sur Colonisation : Macron dans les pas de Rocard !