Random header image... Refresh for more!

Savez-vous ce qu’est la Commission Consultative des Services Publics Locaux (CCSPL) ?

Faites l’effort de lire pour mieux comprendre comment fonctionne la métropole et la ville. Il y a un certain nombre de services publics qui sont, soit en régie métropolitaine, soit en délégation de service public.

Mais, cette commission est très importante puisque c’est elle qui examine tous les rapports d’activité. Hier, nous étudions les rapports d’activités de l’année 2016 qui ont tous dû être rendus à la métropole avant le 30 juin 2017. C’est ainsi que j’ai découvert que la SEMIACS n’avait jamais remis son rapport d’activité, ce qui est scandaleux.

La CCSPL, c’est une réunion fleuve qui donne de précieuses indications.

Nous avons successivement examiné et débattu des rapports d’activité suivants :
– La SOMITHERM qui gère l’incinérateur de l’ Ariane.
– Les MIN d’Azur qui emploient 30 personnes en régie mais génèrent 1 457 emplois, ce n’est pas rien !
– La délégation des ports communautaires. il y a un rapport par port et l’an prochain nous aurons le premier rapport concernant le port de Nice qui a encore changé de propriétaire, c’est désormais la métropole.
– La Régie Eau d’Azur qui concerne 33 communes sur les 49 de la métropole. C’est 53 millions d’euros de recettes sur 2016 et 1300 fuites réparées par exemple.
– Le service public de l’assainissement.
– Le rapport des délégations de stationnement avec une forte baisse du résultat net sur 2016, – 13%. Il y a désormais depuis le 9 novembre 2017 la régie des parcs d’Azur. Mais il manque le rapport d’activité de la SEMIACS.
– La concession publique d’électricité avec ENEDIS qui s’occupe de la distribution et qui a présenté son schéma directeur d’investissement et EDF qui fournit l’électricité au tarif réglementé.
– La gestion concédée de la distribution publique de gaz naturel. GDF conserve le monopole du transport du gaz mais n’a plus le monopole de sa distribution.
– La Régie Ligne d’Azur où, pour la première fois, on a des résultats en baisse : – 3,6 % de passagers et – 6,5 % de recettes sur 2016. 43 millions d’euros de recettes. dont 880 000 euros de recettes provenant de 34 652 PV.
– Etc.