Random header image... Refresh for more!

Champigny-sur-Marne et Aulnay-sous-Bois, de l’inadmissible au sursaut

Policiere au sol

Chaque année, des hordes stupides se comportent très mal la nuit de la Saint Sylvestre. Une bien mauvaise habitude. Les chiffres sont en légère hausse par rapport à l’année dernière, selon les forces de l’ordre. La police nationale a communiqué le chiffre des voitures brûlées lors de la nuit de la Saint-Sylvestre en Ile-de-France.
Ce sont au total 250 voitures qui ont calcinées dans toute la région. C’est à Paris et en petite couronne que le chiffre est le plus élevé: 163 véhicules. En grande banlieue, 87 véhicules ont brûlé.

Au niveau national, ce sont 680 véhicules qui ont été brûles, soit une trentaine de voitures en plus que l’an dernier. L’an passé, 650 véhicules avaient été incendiés dans toute la France. Un chiffre global déjà en hausse.
197 personnes ont, par ailleurs, été placées en garde à vue pour divers motifs et trois policiers ont été blessés.

Mais ce qui s’est passé à Champigny-sur-Marne a retenu plus particulièrement l’attention. Deux policiers ont été violemment agressés par un groupe d’individus dimanche 31 décembre 2017 dans la soirée.

Les deux policiers du commissariat de Chennevières-sur-Marne sont intervenus alors qu’un groupe important de jeunes étaient refoulés d’une soirée privée et tentaient d’en forcer l’entrée.

Les policiers, un homme et une femme, ont été pris à partie à leur arrivée sur les lieux. Ils ont été isolés et roués de coups à terre, à l’extérieur de leur véhicule.
Des images de l’agression ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux Je les ai vues. Elles sont particulièrement choquantes et violentes et montrent les coups de pieds et de poings portés au corps et au visage des représentants des forces de l’ordre. Le calme n’est revenu qu’après l’arrivée de renforts.

« Les coupables du lynchage lâche et criminel des policiers faisant leur devoir une nuit de 31 décembre seront retrouvés et punis. Force restera à la loi. Honneur à la police et soutien total à tous les agents bassement agressés », a réagi Emmanuel Macron après l’agression.

A l’opposé à Aulnay-sous-Bois, la cité s’est mobilisée pour éviter de faire partie du palmarès ce matin . Ce sont les mères de famille qui étaient en patrouille toute la nuit. Les membres du collectif nommé « Les femmes capables de la cité de l’Europe » étaient ainsi une vingtaine dehors, le soir du 31 décembre, afin d’éviter le moindre débordement. Demandez vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays. Ces femmes exemplaires n’ont pas tardé à prendre au mot le président.