Random header image... Refresh for more!

50 ans après Mai 68, rendez-vous autour du thème des utopies culturelles !

Mai68

Irina Brook a donné carte blanche aux artistes « partenaires » du TNN.

Le programme était bien trop dense pour être compatible avec mon agenda du week-end mais la programmation résumait bien quelles étaient les utopies pour hier, aujourd’hui et demain.
Qu’est ce que mai 1968 nous a légué ? Que voulons-nous en garder 50 ans plus tard ? Mai 68 va-t’il sombrer dans l’oubli et si non, pourquoi ?

Ces 3 jours d’événements gratuits autour de la création artistique : Performances, happenings, spectacles, cinéma, concerts, ont été suivis d’inégale manière mais franchement, ceux qui aurait pu y aller mais ne l’ont pas fait, peuvent le regretter.

Pour ma part, je suis allé voir la projection de « Projection Générations 68 » de Simon Brook.
Ce film montre l’apparition d’une génération nouvelle qui revendique une autre vision de la société à partir d’images d’archives revisitées mais surtout mises en perspective. Un documentaire très intéressant qui replace notre mai 1968 dans le contexte international de l’époque.

On a trop tendance, comme tout bon Français, à considérer mai 68 à Paris comme le mouvement référence. Oui, il y a eu les barricades de la rue Gay-Lussac, les pavés, Daniel Cohn-Bendit, la contraception libre qui a ouvert la voie à la loi Veil sur la légalisation de l’avortement, le MLF.

Cependant, à la fin de ce documentaire, on en est moins sûr tant on voit le contexte international de l’époque. Mai 68, c’est à peine un mois après l’assassinat de Martin Luther King, c’est le moment de la comédie musicale Hair, produit de la contre culture hippie et de la révolution sexuelle, les premières contestations de la guerre menée par les États-Unis qui voyaient leur influence décliner au Vietnam, les Beatles et les Rolling Stones qui révolutionnent la musique.

C’est aussi l’assassinat de Rudi Dutschke en Allemagne le 11 avril. C’est le 24 mai 1968, les émeutes de Londres, amenées par les femmes, c’est le « mai rampant » italien et la révolte estudiantine de Tokyo.

C’est aussi aussi le printemps de Prague qui débute le 5 janvier 1968, avec l’arrivée au pouvoir du réformateur Alexander Dubček et s’achèvera le 21 août 1968 avec l’invasion du pays par les troupes du Pacte de Varsovie. C’est le massacre de Tlatelolco, au Mexique, où la révolte étudiante est écrasée dans le sang le 2 octobre avec plus de 300 morts.

Tout cela est traité dans ce film documentaire très complet que je vous invite à vous procurer.