Random header image... Refresh for more!

Santé : la majorité de Christian Estrosi vote un vœu que notre groupe avait déposé concernant la situation du service public hospitalier et des urgences à Nice

Urgences

En effet à la suite de la mort d’une jeune femme de 22 ans, Naomi MUSSENGA et la polémique qui a suivi la diffusion de l’enregistrement de son appel au SAMU de Strasbourg ainsi que d’autres affaires mettant en cause les services du SAMU, notre groupe s’est inquiété de la situation niçoise, le maire étant par ailleurs président du Conseil d’administration du CHU de Nice.

Le vœu était le suivant :

Considérant par ailleurs les conditions de travail de plus en plus difficiles que subissent les personnels médicaux dans certains centres hospitaliers, comme par exemple dans les services des réanimation, lesquels entraînent des conséquences :
– sur le personnel qui est davantage exposé au surmenage, au burn-out et donc aux arrêts maladie ;
– sur une qualité des soins qui pourrait s’en trouver altérée

Considérant la situation actuelle du 15 dans les Alpes-Maritimes,

Considérant, pour ce qui concerne le 15, les temps d’attente très variables provoquant parfois une première suspension d’appel suivie d’un rappel,

Considérant la croissance exponentielle du nombre d’appels par jour vers le 15 qui atteint désormais une moyenne de 1 600 appels par jour, soit 360 000 pour l’année 2017, provoquée par un déficit de la médecine de ville,

Considérant le personnel affecté au « 15 » qui comprend au maximum 7 assistants de régulation médicale de jour et 5 de nuit, et 4 médecins (2 médecins hospitaliers et 2 médecins issus de la médecine libérale) pour réguler les appels,

Considérant la multiplication de conventions particulières prévues notamment pour le concert de Beyoncé et pour l’OGC Nice.

Considérant l’arrivée de l’été où la population double dans le département des Alpes-Maritimes et particulièrement à Nice,

Le Conseil municipal de Nice, réuni en séance plénière le 7 juin 2018 :

· Réaffirme son engagement à veiller à ce que ce soit garanti aux Niçoises et aux Niçois un service de santé de qualité.

· Demande au directeur de l’Agence Régionale de Santé PACA, de s’assurer que les moyens humains soient mis en œuvre et soient bien à la hauteur des besoins durant la période estivale qui provoque un surcroît d’activité alors que la situation est déjà tendue.

Par ce vœu, nous tenons à assurer de notre soutien et de notre solidarité le personnel du CHU de Nice.