Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Santé

Les Restos du cœur, le Secours populaire, la Banque alimentaire et la Croix rouge ont été trompés !

 

Quatre de nos plus emblématiques associations ont été victimes du scandale alimentaire qui vient d’être révélé. Des faux steaks hachés ont été fournis à ces associations qui aident les plus démunis. Des steaks contenant du gras, de la peau, du soja et de l’amidon.

Les bénévoles des associations caritatives sont consternés après ces révélations. Les faux steaks hachés ont été écartés des rayons mais plus de 1000 tonnes auraient été écoulées et données à manger à des familles, donc à des enfants en pleine croissance. C’est révoltant et je voulais juste témoigner à ses associations et à leurs bénévoles, tout mon soutien !

juin 8, 2019   Commentaires fermés sur Les Restos du cœur, le Secours populaire, la Banque alimentaire et la Croix rouge ont été trompés !

PORTRAITS DE VIHES

 

C’est une exposition itinérante accrochée aux grilles (il faut bien qu’elles servent à quelques chose) du jardin de la villa Thiole.

Quinze portraits nous interpellent, interpellent les passants, les clients du marché de la Libération, pour leur expliquer à travers un texte leur séropositivité et leurs vies.

Ils rappellent qu’ils vivent avec le VIH et que ce n’est pas facile. La médecine a fait des progrès, pas la mentalité. Désormais on ne meurt plus du SIDA mais le regard des autres, lui, n’a pas fondamentalement changé. La discrimination est plus insidieuse mais elle subsiste. Avec l »association ELCS, élus locaux contre le SIDA, la ville de Nice s’ est engagée dans le projet « objectif SIDA zéro » d’ici 2030. C’est une bonne chose. Je connais Jean-Luc Roméro depuis des années, il était conseiller régional d’île-de-France et c’est par ce biais qu’il a fondé ELCS.

A l’époque il était venu à Nice lorsque la Région avait contractualisé avec l’État dans le cadre du contrat de plan État Région le financement de deux CRIPS pour la région PACA, cas unique en France.

avril 17, 2019   Commentaires fermés sur PORTRAITS DE VIHES

90 ans, trois jours à attendre une opération, c’ est inadmissible !

 

La situation au CHU de Nice ne cesse de se dégrader. J’ai plusieurs fois alerté l’opinion publique avec les moyens dont je dispose : les réseaux sociaux.
Il y a quelques mois il y a eu de gros problèmes à l’hôpital L’archet qui ont entrainé des démissions.
Cet été la situation a été très tendue aux urgences et j avais déposé un vœu au conseil municipal appelant à ouvrir des postes.
Au CHS Sainte Marie la situation est aussi très difficile. Là encore j ai alerté l’opinion publique.

Mais ce qui vient de se produire dépasse l’entendement. On n’a moralement pas le droit de faire attendre trois jours une personne de 90 ans pour une intervention sur une fracture de col du fémur!

Le cas de cette personne doit nous amener à réagir.
Je suis un militant du service public hospitalier, j’ai toujours fait confiance à l’hôpital public. Il faut lui donner les moyens de fonctionner correctement.
Pénurie d’infirmières, d’anesthésistes réanimateurs, burn-out en cascade. Il faut soutenir les personnels mais en même temps ne pas admettre de tels manquements.

Me contacter si vous avez d’autres éléments dont vous ne pouvez faire état publiquement.

septembre 21, 2018   Commentaires fermés sur 90 ans, trois jours à attendre une opération, c’ est inadmissible !

Aide médicale d’État : la fracture à droite s’intensifie !

AME

La droite déjà atomisée par Macron et Wauquiez ne loupe pas une occasion pour creuser le fossé entre son aile ultralibérale et populiste rassemblée autour de Wauquiez et couvée du regard par Marion Maréchal, et, son aile droite sociale et européenne de plus en plus séduite par le président de la République.

Ce que viennent de faire Roger Karoutchi et les sénateurs LR qui ont voté la fin de l’Aide Médicale d’État va dans le droit fil de la situation que je viens de décrire.

Supprimer l’aide médicale d’État c’est inadmissible pour les malades eux même, mais aussi pour la santé publique, c’est-à-dire nous tous, car le danger de propagation de maladies contagieuses existe potentiellement.

Alors, bien sûr, nous sommes dans de la politique politicienne. Les sénateurs LR envoient un signal à la branche populiste de leur électorat à laquelle Laurent Wauquiez s’accroche désespérément.

Et, le gouvernement va demander à l’Assemblée nationale de retirer cet amendement et de rétablir l’aide médicale gratuite. Une bonne occasion de rappeler à l’aile gauche de l’électorat LREM que Macron et Fillon, ce n’est vraiment pas pareil.

Quant à Estrosi, il continue allègrement de souffler le chaud et le froid, équilibrant son intention de placer le centre de rétention à côté du nouvel hôtel de police, décision courageuse, par une formule à l’emporte pièce dont il a le secret : « Nice n’est pas Lampedusa et Paris n’est pas Rome », en affirmant qu’il n’ouvrirait jamais le port de Nice pour faire accoster un navire chargé de réfugiés.

Bref, en conclusion, chacun pense y gagner quelque chose mais nous sommes bien loin des préoccupations sur le terrain du corps médical dépourvu de moyens comme l’a montré l’autre soir le reportage sur les migrants débarqués qui sont souvent en mauvaise santé.

juin 27, 2018   Commentaires fermés sur Aide médicale d’État : la fracture à droite s’intensifie !

Santé : la majorité de Christian Estrosi vote un vœu que notre groupe avait déposé concernant la situation du service public hospitalier et des urgences à Nice

Urgences

En effet à la suite de la mort d’une jeune femme de 22 ans, Naomi MUSSENGA et la polémique qui a suivi la diffusion de l’enregistrement de son appel au SAMU de Strasbourg ainsi que d’autres affaires mettant en cause les services du SAMU, notre groupe s’est inquiété de la situation niçoise, le maire étant par ailleurs président du Conseil d’administration du CHU de Nice.

Le vœu était le suivant :

Considérant par ailleurs les conditions de travail de plus en plus difficiles que subissent les personnels médicaux dans certains centres hospitaliers, comme par exemple dans les services des réanimation, lesquels entraînent des conséquences :
– sur le personnel qui est davantage exposé au surmenage, au burn-out et donc aux arrêts maladie ;
– sur une qualité des soins qui pourrait s’en trouver altérée

Considérant la situation actuelle du 15 dans les Alpes-Maritimes,

Considérant, pour ce qui concerne le 15, les temps d’attente très variables provoquant parfois une première suspension d’appel suivie d’un rappel,

Considérant la croissance exponentielle du nombre d’appels par jour vers le 15 qui atteint désormais une moyenne de 1 600 appels par jour, soit 360 000 pour l’année 2017, provoquée par un déficit de la médecine de ville,

Considérant le personnel affecté au « 15 » qui comprend au maximum 7 assistants de régulation médicale de jour et 5 de nuit, et 4 médecins (2 médecins hospitaliers et 2 médecins issus de la médecine libérale) pour réguler les appels,

Considérant la multiplication de conventions particulières prévues notamment pour le concert de Beyoncé et pour l’OGC Nice.

Considérant l’arrivée de l’été où la population double dans le département des Alpes-Maritimes et particulièrement à Nice,

Le Conseil municipal de Nice, réuni en séance plénière le 7 juin 2018 :

· Réaffirme son engagement à veiller à ce que ce soit garanti aux Niçoises et aux Niçois un service de santé de qualité.

· Demande au directeur de l’Agence Régionale de Santé PACA, de s’assurer que les moyens humains soient mis en œuvre et soient bien à la hauteur des besoins durant la période estivale qui provoque un surcroît d’activité alors que la situation est déjà tendue.

Par ce vœu, nous tenons à assurer de notre soutien et de notre solidarité le personnel du CHU de Nice.

juin 10, 2018   Commentaires fermés sur Santé : la majorité de Christian Estrosi vote un vœu que notre groupe avait déposé concernant la situation du service public hospitalier et des urgences à Nice