Random header image... Refresh for more!

Inlassable Michèle Merowka

 

Je n’ai pas pu me rendre hier à cause d’obligations professionnelles à l’hommage rendu par la municipalité à six élèves juifs de l’école élémentaire des Baumettes, Élie et Gisèle Azaria, Eminem et Nevin Saddik, Lilian et Maurice Gerenstein, morts en déportation à Auschwitz.

Mais je sais que sans le travail de fourmi de L’ AMEJDAM ( association pour la mémoire des enfants juifs des Alpes-Maritimes), cette cérémonie n’aurait pas eu lieu.

Et ce travail ne serait pas ce qu’il est sans Michèle Merowka qui consacre l’essentiel de son temps à exploiter toutes les archives possibles afin que chaque établissement scolaire se souvienne.

J’ai assisté à plusieurs de ces cérémonies, au lycée Carnot à Cannes, au lycée Masséna, au lycée Calmette, au lycée du Parc Impérial où Simone Veil était présente, à l’école Fuon Cauda et à chaque fois, c’est la même émotion qui étreint l’assistance.

Grâce au travail de Michèle, peu à peu les établissements scolaires de notre ville retrouvent la mémoire et rendent hommage à leurs élèves martyrs.