Random header image... Refresh for more!

Que penser du Hijab de running?

 

Le pays est en train de s’offrir une polémique dont il raffole et qui n’est peut être que la conséquence d’un coup de publicité pleinement réussi.

En effet pourquoi Décathlon a-t-il annoncé la commercialisation du hijab de running en montrant le modèle noir?

Moi qui ne peut être soupçonné d’ islamophobie j’ai réagi de suite. Je me suis dit ça ce n’est pas possible. On aurait dit une cagoule. En tout cas quelque chose qui cache le visage et qui de facto tombe sous le coup de la loi qui exige que l’on voit le visage de chacun d’entre nous.

Pourquoi Décathlon n’a-t-il pas de suite fait sa campagne de promotion publicitaire en montrant le visage rassurant et souriant de ces deux femmes en hijab du running que l’on voit depuis seulement 48 heures?

Ou le patron de la communication de Décathlon est un génie ou bien c’est un nul qu’il faut limoger !

Dès l’instant où ce nouvel article ne tombe pas sous le coup de la loi, il est autorisé et peut donc être commercialisé.

Sur l’utilisation je n’y vois pas d’inconvénients. Je cours régulièrement au stade Vauban et j’y croise de plus en plus fréquemment des femmes voilées, souvent engoncées dans de lourds survêtements et je suis admiratif de leur ténacité. Une femme musulmane qui pratique le sport par liberté de choix est pour moi dans un cycle d’évolution positive.

Comme chacun-e d’entre nous, elle peut prétendre à des évolutions vestimentaires lui permettant de rendre plus confortable la pratique du running et d’améliorer ses performances.

Ce qui est inquiétant, c’est le déferlement de haine qu’à provoqué cette affaire sur les réseaux sociaux notamment. Cela a amené Décathlon à renoncer à cette commercialisation, plusieurs de ses employés ayant reçu des menaces y compris des menaces de mort. L’intolérance d’où qu’elle vienne est toujours le symptôme d’une société qui va mal et qui est de plus en plus violente.

Cette affaire va vraisemblablement se tasser. Hier j’ai vu une jeune femme avec un hijab de running de la marque Nike. Personne ne pourra empêcher cette femme de courir avec. Ainsi les françaises de confession musulmane achèteront des hijabs d’une marque américaine. Et Décathlon ne pourra pas vendre les siens en France. C’est une histoire de fous.

Il y a fort à parier que, les derniers feux de la polémique éteints, Décathlon vendra ses hijabs de running.

Reste la question de départ. Pourquoi avec démarré la campagne de communication avec un hijab noir qui ressemblait à une cagoule ? Coup de génie pour que l’on parle de Décathlon dans le monde entier ou énorme bug de communication. Qui a manipulé qui ?