Random header image... Refresh for more!

Mourir de chagrin

 

Souffrir au point d’en mourir. C’est vraisemblablement ce qui est arrivé à Tahar Mejri, 42 ans, papa du petit Kilian Mejri décédé le 14 juillet 2016 avec sa maman dans l’attentat de Nice.

Il était l’un des symboles de l ‘impact qu’a pu avoir cet attentat sur les familles qui ont été touchées.

C’était un homme qui tentait de survivre en traînant sa peine qui s’est finalement révélée bien trop lourde pour lui.

On ne peut avoir qu’une pensée émue pour lui.