Random header image... Refresh for more!

Halle de la Gare de Sud : le temps de l’euphorie est passé !

 

C’est l’objet de la conférence de presse que j’ai tenue ce matin en précisant bien qu’il n’était pas pour nous question de démolir ce projet.

Parce que la rénovation de la halle est une réussite totale, esthétiquement, ce serait vraiment dommage que le projet se révèle être un échec.

Les oppositions municipales se sont toutes focalisées sur les conditions particulièrement avantageuses du Bail Emphytéotique Administratif consenti par la ville à la société choisie. (voir les interventions des uns et des autres)

Pour éviter un scénario du style de celui qui se profile à Polygone à Cagnes sur Mer il est impératif de réagir vite. Il faut :

-Renouer avec le concept initial qui était un triptyque : tables des chefs, vintage et louange club discothèque. Nous en sommes loin. Dans la mezzanine on trouve un peu de tout mais peu de « vintage ». Quant à la discothèque, elle a été remplacée par une friperie qui vend des vêtements au kilo !

-Trouver le plus rapidement possible une solution à la température interne de la halle, fréquemment au delà de 30 et qui a atteint au-dessus de certaines cuisines les 46 degrés.
La ventilation prévue par l’ouverture des cloisons à l’air libre ne suffit pas à ventiler par de fortes chaleurs. Urban Renaissance qui a remplacé Banimmo doit faire effectuer les travaux sans délai. Il en va de la santé des salariés et l’inspection du travail est informée.

-Dans ce contexte de forte chaleur, le chiffre d’affaires a baissé de 40% voire plus, mais pas les loyers acquittés par les exploitants. Si un redressement ne s’opère pas rapidement, le modèle économique sur lequel s’est construit le concept pourrait s’effondrer.