Parler d’Eric Zemmour

Il faut en parler.
Il serait stupide de continuer à faire comme si Eric Zemmour , n’existait pas. Cet homme va compter dans la prochaine élection présidentielle qu’on le veuille ou non. Il faut le démasquer car son discours de haine peut faire des dégâts considérables dans un pays comme la France.
Cet homme est raciste et d’extrême droite. Sa ligne décliniste , annonciatrice d’une guerre civile théorisant le concept de grand remplacement est dans la tradition de l’extrême droite française.
Il a dit depuis des années un certain nombre de monstruosités qui, si elles avaient été prononcées par Jean Marie Le Pen auraient conduit à un tollé collectif. il ne s’agit pas du tout d’un Le Pen light. Simplement nous sommes à un carrefour générationnel. La génération de la 2eme guerre mondiale est sur sa fin, les rescapés des camps sont, chaque année, de moins en moins nombreux. Et même si Elie Wiesel, avant de mourir, est venu dire à Nice qu’il confiait à notre génération le rôle d’être les « témoins des témoins », cela n’a pas la même portée.
Et puis Eric Zemmour est juif et cela complique singulièrement les choses. Les mêmes paroles prononcées par un vieux leader d’extrême droite, qui a cotoyé des SS en invitant notamment à un congrès de FN à Nice le waffen SS Schöenhuber, ou par un juif, cela devrait avoir la même portée. Mais ce n’est pas le cas. Le fait que ce soit un juif qui les prononce libère encore plus tous les relents de l’extrême droite.
Et sur ce contexte historique bien précis, Zemmour avance sans complexe. Voici quelques-uns des propos qu’il a pu tenir.
1. Les employeurs « ont le droit » de refuser d’embaucher des Arabes et des Noirs – Condamné Sur le plateau de France Ô, le 6 mars 2010, Eric Zemmour a affirmé que les patrons « avaient le droit » de demander aux agences d’intérim de ne pas leur présenter de candidats noirs ou arabes. Il a été condamné le 18 février 2011, pour provocation à la discrimination raciale.
2. Les Français issus de l’immigration « sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait » – Condamné pour provocation à la discrimination raciale.
3. Les « bandes » d’Africains et de Roms qui « envahissent » la France – Relaxé
Le 6 mai 2014, Eric Zemmour déclarait : « Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières par les traités européens, renoue, dans les villes mais aussi dans les campagnes, avec les razzias et pillages d’autrefois. Les Normands, les Huns, les Arabes des grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchtchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent. »
Une décision de relaxe confirmée en appel en juin 2016
4. Sur les musulmans : « Ils ont leur code civil, c’est le Coran » – Relaxé
Eric Zemmour avait déclaré le 30 octobre 2014 au journal italien « Corriere della Sera » que les musulmans « ont leur code civil, c’est le Coran » et qu’ils « vivent entre eux, dans les banlieues. Les Français ont été obligés de s’en aller ».
5. Sur les musulmans le 6 septembre 2016 : « Nous vivons depuis trente ans une invasion […] Je pense qu’il faut leur donner le choix entre l’islam et la France » – Condamné
Il avait aussi soutenu que « tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas », considéraient les jihadistes comme de « bons musulmans ». Il avait également assuré que « dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées » se jouait une « lutte pour islamiser un territoire », « un jihad ». Et de conclure : « Je pense qu’il faut leur donner le choix entre l’islam et la France. »
6. « Des civilisations s’affrontent sur notre sol » – Relaxé
Le 28 septembre 2019, Eric Zemmour est invité à s’exprimer à une réunion politique initiée par des proches de Marion Maréchal Le Pen, baptisée « Convention de la droite ». Il y affirme que « tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam », évoque « une islamisation de la rue » et une « inversion de la colonisation », ajoutant : « des civilisations s’affrontent sur notre sol ».
Condamné en première instance en septembre 2020 il sera relaxé le 8 septembre 2021. Le parquet a formé un pourvoi en cassation.
7. Pétain « sauveur » des juifs français – Relaxé
Le 21 octobre 2019, sur la chaîne CNews, le journaliste affirme que Pétain « a sauvé » des juifs français durant l’occupation nazie. Les associations parties civiles, dont l’Union des Étudiants juifs de France, ont fait appel de cette décision. Ils pourraient s’appuyer sur le fait que le chroniqueur a, réitéré ses propos pas plus tard que le 26 septembre 2021, en déclarant  » Vichy a sauvé les juifs français et a donné les juifs étrangers.
8. Sur les mineurs isolés : « Ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs » – Ces propos tenus le 29 septembre 2020 n’ont pas encore été jugés, le procès ayant été renvoyé au 17 novembre 2021.
9. Sur Hapsatou Sy : « Votre prénom est une insulte à la France » – Pas encore jugé. Un procès devrait avoir lieu en septembre 2022.
Franchement, voyez vous une véritable différence avec les propos tenus par Le Pen il y a quelques années. Personnellement je cherche. Il a parfois été condamné, parfois relaxé mais si certains de ses propos demeurent juridiquement acceptables, ils n’en sont pas moins politiquement inacceptables.

L’ouest de la ville sous l’eau !

Selon une étude publiée lundi, la montée des eaux est inéluctable en fonction du réchauffement climatique que celui-ci soit de 1 ou de 4 degrés
Nice n’échappera pas à ce phénomène.
Il faut bien en avoir conscience. L’ouest sera la partie de la ville la plus vulnérable avec en premier lieu l’aéroport de Nice. Plus que jamais il est impératif de renoncer à son extension puisque nous savons d’ores et déjà que l’aéroport est voué à la disparition.
Et que dire du futur PEX ? C’est une des raisons pour laquelle la destruction du palais Acropolis est une erreur.
Quant au quartier Saint Augustin, on voit bien sur la carte la pénétration de la mer quasiment jusqu’au CADAM. La future zone du grand Arenas est directement menacée. Pourtant c’est bien là que, sans trembler, l’équipe municipale a choisi de construire le pôle multimodal de Saint Augustin.
Le plus grand aménagement urbain de la ville du 21eme siècle se poursuit imperturbablement comme si ces études n’existaient pas. C’est hallucinant !

La mort d’Hubert Germain

Décidement la rubrique nécrologique ne désemplit pas en ce moment.
Avec la mort d’Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération, à l’âge de 101 ans, c’est une page de l’histoire de France qui se tourne.
Il avait été décoré par le général De Gaulle lui-même. Il était donc le dernier de ces 1 032 hommes et six femmes qui symbolisaient la vrai France, celle de la liberté.
En train de préparer l’École navale à 19 ans, il a fait partie des personnes qui n’ont pas accepté l’armistice signée par le maréchal Pétain et il avait rejoint De Gaulle.

Destruction du Théâtre National de Nice : prenez le temps de lire cet article qui résume parfaitement les enjeux et le point où nous en sommes.

Poursuites en justice, pétitions : pour « sauver » le TNN et Acropolis, le combat s’organise à Nice

 

À la tête de l’association « Nice au Coeur », l’ex-élu PS Patrick Allemand tente de mobiliser pour sauver le Théâtre national et le Palais des Congrès de la démolition. Au-delà des pétitions, il propose d’attaquer le projet en justice. Le Rassemblement national local vient en soutien.

C’était l’un des débats les plus agités du dernier conseil municipal : le projet de destruction du TNN et d’Acropolis. Christian Estrosi l’avait promis à l’occasion des dernières municipales : il compte étendre vers le Nord la Coulée verte pour conforter Nice dans son statut de « ville verte de la Méditerranée ». Et bâtir un tout nouveau palais des congrès, plus compétitif à l’international, à l’ouest.

L’opposition Rassemblement national avait passé un bout de la campagne à torpiller l’idée. Le soir du second tour, son chef de file Philippe Vardon appelait à l’organisation d’un référendum local. En vain : un an et demi après la fameuse promesse, la procédure avance.