Une baffe à 18 mois de prison ?

C’est la peine qui a été requise contre la personne qui a giflé le Président de la République dont 4 mois ferme.
Comme je l ai immédiatement twitté, ce n’est pas seulement le Président qui était visé par cet acte hautement symbolique, mais l’Etat et la démocratie.
Peut être même l’auteur n’en a t’il pas saisi toute la portée. Encore qu’il ait totalement assumé son geste politique.
Cela traduit une colère, une déliquescence, celle de notre démocratie. Je pense que depuis la Libération notre République n’a jamais été autant en danger. De dérapage en dérapage l’escalade s’opère avec les relais bienveillants des réseaux sociaux.
Nous avons eu droit successivement à une
sortie complotiste de Jean Luc Melenchon, à l’appel au meurtre des « gauchistes » fait par Papacito et enfin la gifle d’un monarchiste portant atteinte au Président de la République.
Il n’y a plus aucune limite dans ce pays et il est urgent de restaurer l’ordre républicain. Si nous n’y parvenons pas, d’autres, tapis dans l’ombre s’en chargeront à notre place.
Dans ce contexte, que signifie une peine de 18 mois de prison dont 4 ferme? Ce sera toujours trop ou trop peu.

Henri Leroy n’a pas changé !

L’ ancien maire de Mandelieu Henri Leroy appelle à voter LR pour les élections départementales. Rien de plus normal. Par contre, pour les élections régionales, il appelle à ne pas voter pour le candidat LR Renaud Muselier, ni à voter pour Thierry Mariani ( le candidat du FN ) qui est, selon lui, un type bien. Une façon sournoise de faire voter extrême droite.
Ce n’est pas franchement une surprise. En 1998, lors du fameux vendredi noir destiné à barrer la route de la présidence de la région à Michel Vauzelle, il avait joué un rôle non négligeable. Il fut l’un des cinq maires ayant appelé à une alliance entre le RPR et le FN pour barrer la route à la gauche. Outre Leroy, cet appel avait été signé par Jacques Peyrat, maire de Nice, Lionnel Luca, maire de Villeneuve Loubet, Henri Revel, maire de Saint Laurent du Var et l’ambassadeur Delaunay, maire de Cannes.
La chanson préférée d’Henri Leroy ? Une tube de Julio Iglesias. « Non je n*ai pas changé, je suis toujours le même ».

Souvenez vous la gratuité des transports pour les 18-25 ans toute la semaine, c’était une proposition de Nice au Cœur aux dernières élections municipales.

L’exécutif municipal y vient et annonce cette gratuité uniquement pour le weekend end.
C’est un premier pas. Mobilisons nous pour que cette gratuité devienne totale tous les jours de la semaine. Là ce serait une mesure significative pour la jeunesse niçoise !

Gratuité du stationnement à partir de 18 heures !

La ville de Nice a rétabli le stationnement payant depuis mercredi afin de faciliter les rotations de véhicules.
Elle annonce hier que la plage payante se terminera à 18h et non à 20h comme auparavant.
Cette mesure est présentée comme une mesure généreuse de la part de la ville.
Mais elle ne fait que prendre en compte le couvre feu imposé dès 18h.
Laisser le stationnement payant jusqu’à 20h serait entériner le fait qu’il y a encore des rotations après 18h et donc que le couvre feu n’est pas respecté.

Ligne Nice-tende, le mur à arcatures de Fontan bloque la réouverture de la ligne SNCF.

Tout le monde a en mémoire la photographie incroyable qui illustre ce post et qui démontre que dire que la ligne SNCF Nice-Breil ne tient qu’à un fil n’est pas seulement une formule.
Alors que la ligne SNCF devait rouvrir le 18 janvier 2021, l’affaissement observé au viaduc des « Trois Arches » à Fontan complique singulièrement la donne.
Malgré les dégâts considérables qu’elle a subi, la ligne SNCF demeure l’espoir le plus rapide de désenclaver cette vallée de la Roya vers la Côte d’Azur mais également vers le Nord , via Limone et Cuneo.
Il est donc primordial que ce secteur SNCF soit remis en circulation en priorité, quitte à prévoir un scénario alternatif s’il s’avérait impossible de consolider l’édifice en raison de mouvements de la falaise, pas tout à fait stabilisée depuis le passage d’Alex le 2 octobre.