La Villa Beau Site est en péril

Ne laissons pas ce patrimoine se détériorer.
Mon attention a été attirée sur la Villa Beau Site qui se trouve au 17 boulevard du Mont Boron à Nice, œuvre de l’architecte Sébastien-Marcel Biasini qui a fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par un arrêté du 27 juillet 1987
Cette villa, emblématique de la belle époque, léguée à l’institut de France en 1988, puis vendue à un particulier est laissée à l’abandon depuis près de 30 ans. Elle se détériore et nécessite que des mesures de protection soient mises en œuvre dans les meilleurs délais afin de la préserver.
J’ai demandé au préfet de région d’accélérer les moyens juridiques dont il dispose pour que cesse ce crève-cœur, à savoir,
saisir l’autorité judiciaire pour obtenir l’autorisation de pénétrer dans cette propriété privée avec l’architecte en chef territorialement compétent afin de dresser un constat de l’état de péril. Ensuite une procédure de mise en demeure et de travaux d’office à effectuer pourra être engagée.

80% des Français ont lu au moins un livre en 2020, soit 6 points de moins par rapport à 2019

C’est ce que révèle une très intéressante enquête confiée à l‘IPSOS en lien avec le Centre National du Livre (CNL. ils dévoilent les résultats de la quatrième édition du baromètre bisannuel «Les Français et la lecture». Ce baromètre a pour objectifs de mesurer, sur la durée, les pratiques et les perceptions des Français vis-à-vis du livre et de la lecture, mais aussi de mieux comprendre ce qui favorise ou au contraire freine la lecture.
Les Français sont encore très nombreux à lire (plus de 80% des Français ont lu au moins un livre dans l’année), même si 2020 est marquée par une baisse de la lecture, certainement liée aux contraintes imposées par la crise sanitaire. J’avoue que je suis surpris par ce résultat. Si l’on me l’avait demandé, j’aurais pensé que la crise de la COVID avec les restrictions de déplacements imposées par les pouvoirs publics auraient permis aux gens de dégager du temps pour la lecture.
L’étude conclut au contraire que la diminution des déplacements en général et les fermetures de lieux de lecture (librairies, bibliothèques) sont vraisemblablement un des facteurs de cette diminution. Ce qui est par contre intéressant, c’est l’évolution de la nature de la lecture. Les Français ont probablement eu envie de mieux comprendre le monde et de décrypter la crise que nous avons traversée : ils ont lu davantage de livre de reportages et d’actualité (essais, biographies…), mais moins de romans (-7 points) et de livres pratiques (-7 points).
Néanmoins la lecture conserve une bonne image et nos compatriotes associent des valeurs très positives à la lecture, qui est une source de plaisir (+8 points), d’apprentissage et de découverte de nouvelles choses (+ 13 points) et de bonheur et d’épanouissement (+20 points).
Enfin l’étude confirme que les Français sont très attachés à leurs librairies. 80% des acheteurs déclarent s’y être procuré des livres en 2020. C’est là que l’on trouve l’explication du reclassement des libraires en commerces essentiels depuis quelques semaines.
6 commentaires
3 partages

6 commentaires

 

 

Si on veut bien connaître Nice, sa vie, ses émotions, ses quartiers, il faut lire le livre de Patrick Allemand, même les niçoises, comme moi, ont beaucoup appris sur l’histoire et les traditions de la Vie

Signez, partagez sans modération !

https://www.change.org/p/christian-estrosi-pour-le-sauvetage-du-th%C3%A9%C3%A2tre-national-de-nice-tnn-et-du-palais-acropolis?recruiter=457113370&utm_source=share_petition&utm_medium=facebook&utm_campaign=share_petition&utm_term=share_petition&recruited_by_id=c3cbe510-b114-11e5-b520-bfd6192d2c79&utm_content=fht-28018549-fr-fr%3A3

Palais des Arts et de la Culture : un plagiat ?

Au détour d’un article concernant l’avenir des hôtels du Palais des Expositions, je constate que le maire de Nice évoque la possibilité de faire de ce bâtiment un « palais des Arts et de la Culture ».
En 2014, la liste que je conduisais, « Un Autre Avenir pour Nice », avait présenté un ambitieux projet culturel : « le Paillon des Arts et de la Culture » dont vous trouverez l’intégralité en pièce jointe. Si le contenu est différent, la philosophie est voisine.
Il aura fallu sept ans pour que le maire de Nice y vienne, renonce à faire de ce bâtiment un palais des Sports, ce qui était son projet initial, et confirme aujourd’hui l’orientation culturelle du Paillon.
Il s’agit d’une cohérence malheureusement de façade compte-tenu de sa volonté de démolir le TNN et le palais Acropolis, démolitions auxquelles nous sommes farouchement opposés.