Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Elections

Macron a fait exploser un système politique à bout de souffle !

Macron

L’échiquier politique se trouve bouleversé par ce 1er tour de l’élection présidentielle. Les deux grands partis de gouvernement qui ont domine la vie politique pendant 40 ans seront absents. C’est un coup de tonnerre.

L’histoire politique est en marche. Ce qui s’est  passé ce soir se dessinait depuis longtemps. Je l’ai dit et répété depuis plusieurs mois, la volonté de changement était profonde, peut-être plus sur la méthode que sur le fond. Je me suis fait injurier, calomnier. Cela a été dur mais à mon niveau, j’ai contribué à éviter à la France ce qui pouvait lui arriver de pire : un duel entre Le Pen et Fillon. Les résultats ont validé mon analyse.

C’est une joie qui est altérée par la situation du PS ce soir dont le futur positionnement politique ne va pas se trouver en un jour car les socialistes réformistes soutiendront ce gouvernement et l’opposition sera incarnée par les partisans de Mélenchon si l’on en croit les déclarations très dures de ses porte-paroles. Or, c’est la construction d’une majorité rassemblée par un projet qui se profile.

Maintenant, tout le monde doit se rassembler pour que la France ait le 7 mai un Président Républicain et Européen. Les électeurs, malgré l’attentat des Champs Elysées, m’ont bluffé ce soir.Ils ont fait aujourd’hui le choix de l’optimisme et de l’espérance, pas le choix du repli, le choix de l’avenir.

avril 23, 2017   Commentaires fermés sur Macron a fait exploser un système politique à bout de souffle !

Quand le terrorisme s’invite en pleine campagne électorale !

Militaires

C’était ce que je redoutais le plus et, heureusement que cela a échoué. Un projet d’attentat a été déjoué à Marseille grâce à la compétence de nos services de renseignements qui ont intercepté les terroristes avant qu’ils ne passent à l’acte. Il faut saluer cette réussite de nos services de sécurité qui démontrent que la politique volontariste de notre gouvernement est efficace.

Quel était l’objectif des terroristes ? Un meeting ? Un bureau de vote ? Un candidat ? Un match ? Personne ne le sait encore mais chacun d’entre nous imagine bien l’état de sidération qui serait le notre si une action de grande ampleur s’était produite à Marseille.

Il est évident qu’une nouvelle boucherie, comparable à celles du Bataclan ou de Nice ne serait pas sans incidence sur l’issue d’un scrutin présidentiel particulièrement serré où quatre candidats peuvent encore espérer se qualifier.

D’ailleurs, même si c’est la modération des propos qui a prévalu dans les réactions profondément républicaines qui ont été celles des candidats, l’une d’entre eux, Marine Le Pen, n’a pas hésité à se saisir de cette opportunité pour remettre au cœur de la campagne présidentielle les thèmes de l’insécurité, de l’immigration et du terrorisme et pour faire preuve de démagogie. « Avec moi, il n’y aurait pas eu Merah », a t’elle affirmé chez Bourdin !

Elle se souvient parfaitement de l’impact qu’avait eu le Bataclan sur les élections régionales où le FN a atteint sont plus haut niveau historique 27,5%. C’est la raison pour laquelle le niveau d’alerte est maximal.

On sait tous que l’objectif de Daesh est de fragiliser la République et la Démocratie en France. Il n’y aurait rien de plus efficace que l’élection de Marine Le Pen pour provoquer ce chaos tant espéré par l’Etat Islamique. Elle est à son corps défendant l’alliée objective de Daesh. Soyons lucide, Daesh se sert du FN et le FN se sert de Daesh.

Espérons que cette campagne et cette élection se déroulent dans des conditions normales et que le contexte laisse les français choisir sereinement leur destin.

avril 19, 2017   Commentaires fermés sur Quand le terrorisme s’invite en pleine campagne électorale !

Patrick Allemand (PS) : « Emmanuel Macron est le seul a pouvoir éviter un duel Fillon-Le Pen »

Patrick ALLEMAND était l’invité de France Bleu Azur ce jeudi 30 mars 2017 à 7h50.

Patrick Allemand (PS) : « Emmanuel Macron est le seul a pouvoir éviter un duel Fillon-Le Pen »
Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Azur (jeudi 30 mars 2017)

Ancien patron du Parti socialiste dans les Alpes-Maritimes et vice-président de la région PACA (1998-2015), Patrick Allemand soutient Emmanuel Macron. L’actuel conseiller municipal et métropolitain de Nice ne marche pas pour le candidat de son parti; mais pour l’ancien ministre de l’Économie.

Comme l’ancien Premier ministre Manuel Valls, le socialiste Patrick Allemand soutient Emmanuel Macron. L’ex vice-président de la région Provence Alpes Côte d’Azur est en marche pour l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande. Patrick Allemand ne soutient pas Benoit Hamon le candidat désigné du PS car selon lui il n’est pas en capacité de contrer François Fillon (Les Républicains) et Marine Le Pen (FN).

Patrick Allemand ignore s’il sera exclu du PS. En tout cas, il n’espère aucune investiture aux Législatives. L’ancien patron du Parti Socialiste des Alpes-Maritimes n’est pas candidat à la députation. Quand à l’avenir de son parti politique : « je n’ai pas de boule de cristal mais je ne crois pas que le PS va disparaître« .

 » Le Parti Socialiste a une grande histoire. Il a connu des hauts, des bas, et il a toujours sur renaître de ses difficultés. « 

mars 31, 2017   Commentaires fermés sur Patrick Allemand (PS) : « Emmanuel Macron est le seul a pouvoir éviter un duel Fillon-Le Pen »

Donald Trump président !

trump

Les Etats Unis ont choisi leur président. Contre toute attente, ce sera Donald Trump. Contre toute attente, pas vraiment !

Donald Trump a avant tout gagné parce qu’Hillary Clinton n’a pas suscité le désir de voter pour elle. Si elle perd 6 millions de voix sur le score d’Obama de 2012 alors qu’Obama est à son zénith en terme de popularité, c’est qu’elle porte une responsabilité personnelle. J’allais dire familiale. Franchement, Bill Clinton a été élu président des Etats Unis en 1993, c’était il y a 23 ans ! Et 23 ans après, on essaie d’imposer l’épouse ( qui au demeurant a des qualités). Les difficultés qu’elle a eu à se débarrasser lors de la primaire démocrate d’un autre septuagénaire, Bernie Sanders, qui n’avait aucun moyen, auraient dû nous alerter. Cela les démocraties modernes ne le tolèrent plus. Les dynasties et les couples en politique, c’est terminé. C’est la raison pour laquelle, si François Hollande n’était pas candidat, je pense que la solution Ségolène Royal ne serait pas une bonne idée.

Le bilan d’Obama reste positif. Il a beaucoup fait pour les Américains. Obama a fait une révolution idéologique en imposant après un dur combat contre le Congrès, la solidarité avec l’Obamacare. Il a hérité d’une situation internationale désastreuse laissée par Bush. Il a notamment su accompagner le sens de l’histoire en rétablissant les relations avec Cuba. Il a supprimé la torture pratiquée par l’armée et réduit Guantanamo à la portion congrue sans toutefois parvenir à le démanteler. Il n’aura pas été à la hauteur sur la Syrie, isolant François Hollande à un moment où si tout le monde avait suivi le chef de l’Etat, nous n’aurions sans doute jamais connu la situation calamiteuse actuelle. Aucun président n’est parfait. Mais même si ce bilan est positif, Hillary Clinton a trop, beaucoup trop incarné la continuité.

Les américains ont-ils voté pour le programme de Trump ? Et Trump a t’il vraiment l’intention de l’appliquer ? Nous le saurons assez vite lorsque débutera le démantèlement de l’Obamacare, lorsque se posera la construction de l’édification du mur entre les Etats Unis et le Mexique, lorsque se posera la question de la remise en cause des accords de libre échange et le risque de représailles chinoises car les Chinois détiennent une partie importante de la dette américaine. Sans parler de sa promesse de créer 15 millions d’emplois.

François Hollande parlait hier de l’ouverture d’une période d’incertitude. C’est bien le minimum.

novembre 10, 2016   Commentaires fermés sur Donald Trump président !

Résultats de la réouverture exceptionnelle des délais d’inscription sur les listes électorales


RepubliqueFrancaise

Bernard CAZENEUVE a rendu public les résultats de la réouverture exceptionnelle des délais d’inscription sur les listes électorales. Grâce à cette réforme, 800 000 français qui auraient été mal inscrits ou non-inscrits ont pu voter s’ils le souhaitaient les 6 et 13 décembre dernier.

Le bilan de cette réforme, issue d’un initiative de la députée Elisabeth POCHON, est désormais tiré : les Français se sont pleinement saisis de cette possibilité.

Au total, 800 000 Français ont bénéficié de cette réforme :
• 200 000 personnes ont pu s’inscrire grâce à la révision exceptionnelle : ce sont des personnes nouvellement inscrites, soit parce qu’elles se sont inscrites pour la première fois, soit parce qu’elles se sont réinscrites après une période d’interruption ; Ces personnes n’auraient pu voter sans cette mesure ;
• La réforme a permis à un certain nombre d’électeurs de s’inscrire dans la commune où ils venaient d’emménager, facilitant ainsi leur possibilité de voter. Ce nombre est de l’ordre d’un peu plus de 600 000.

S’agissant en particulier de l’inscription en ligne sur les listes électorales :
• A la fin du mois de septembre, sur l’ensemble des 9 premiers mois de l’année 2015, le nombre d’inscriptions sur les listes électorales en ligne avait dépassé celui de l’année 2014 entière ;
• Une très forte augmentation des inscriptions a eu lieu au mois de septembre 2015 : elles ont été multipliées par dix par rapport à un mois normal. 5 000 inscriptions en ligne sont enregistrées en moyenne par mois sur les 8 premiers mois de l’année 2015, en septembre, ce chiffre a été de 49 996.

Le succès incontestable de cette première étape conforte le Gouvernement dans la poursuite de la réforme des listes électorales qui, en rapprochant la date butoir pour s’inscrire de l’échéance du scrutin, vise à rapprocher les Français des urnes et développer la participation électorale et à renforcer la démocratie.

décembre 14, 2015   Commentaires fermés sur Résultats de la réouverture exceptionnelle des délais d’inscription sur les listes électorales