Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Elections

Ma réaction à « l’appel des 400 pour Nice »

Je mesure pleinement la responsabilité supplémentaire que me donne la puissance de « l’appel des 400 pour Nice », venu de la société civile, et qui est en train de s’amplifier.

Je dis à ses initiateurs que j’y suis sensible, qu’il s’agit d’un encouragement précieux, que je leur répondrai rapidement et que je ne me déroberai pas.

Cet appel montre aussi à quel point cette gauche sympathisante, investie dans les syndicats, les associations, non engagée dans les partis politiques, est désireuse d’unité et de rassemblement.

Cela fait un moment que j’ai acquis cette certitude. Ce sont les citoyens qui partagent nos valeurs et qui sont lassés de les voir piétinées par un libéralisme triomphant, qui vont montrer le chemin aux forces de gauche et de progrès et plus généralement aux Niçoises et Niçois qui souhaitent une autre alternative à Christian Estrosi que celle proposée par l’extrême droite.

Patrick Allemand

octobre 24, 2019   Commentaires fermés sur Ma réaction à « l’appel des 400 pour Nice »

« L’ appel des 400 pour Nice »

 

Organisée par Nice au Cœur, Françoise Assus Juttner, a tenu cet après midi une conférence de presse avec Jean Jacques Palos, Annie Promonet, Nicolas Delaire et Albane Bastian annoncant l’appel que 400 niçoises et niçois ont signé pour les élections municipales des 15 et 22 mars prochains.

« L’appel des 400 pour Nice »

Nice Au cœur a été interpellé ci et là, face à une gauche dont la dispersion surprend et désole ceux qui veulent au contraire que nous soyons forts et unis.

L’initiative a été prise qu’ils se manifestent par un appel. Ils sont à ce jour 400, et nous recevons des signatures tous les jours.

Cet appel vient de tous ceux qui représentent une volonté citoyenne à gauche à Nice.

Ils représentent la diversité de la ville et ce sont des forces vives, venant de tous horizons, qu’ils soient artisans, ouvriers, chefs d’entreprises, agents immobiliers, de profession libérale ou salariée, fonctionnaires, enseignants ou sans emploi, responsables culturels, responsables associatifs ou syndicaux, sportifs ordinaires ou de haut niveau voire champions internationaux, ce sont des infirmiers et autres soignants hospitaliers, quelques soient leurs postes, ce sont aussi des bénévoles, qui connaissent les enjeux sociaux, comme, par exemple ceux qui pratiquent la maraude pour nourrir ou secourir les sans-abris. Les exemples sont multiples et de tout secteur.

Ils habitent les quartiers les plus divers, ils sont de toute confession, et même aussi sans confession, il y a des militants qui se sont éloignés des partis, ils peuvent être aussi de simples électeurs qui aiment leur ville et restent concernés par son avenir.

Ils peuvent venir des familles les plus anciennes ici, comme ils peuvent représenter ces nouvelles générations de Niçois venant de tous les continents.

Tous ont été attentifs au travail sans relâche de Patrick Allemand, en sa qualité d’élu de l’opposition, ils l’ont vu à l’œuvre dans tous les dossiers sensibles qui se présentent et qui les concernent de prés, quel que soit le sujet.

Ils mettent beaucoup d’espoir en lui car ils savent que lui seul peut poursuivre ces actions essentielles, avec tous ceux qui sont et seront autour de lui.

J’appelle à l’amplification de cette mobilisation et je vous invite à la rejoindre par courriel sur contact@niceaucoeur.fr en précisant vos nom, prénom et adresse.

Françoise Assus-Juttner
Porte parole de l’Appel des 400

octobre 21, 2019   Commentaires fermés sur « L’ appel des 400 pour Nice »

Communiqué de presse

 

Je prends acte du virage libéral et de la décision des écologistes EELV d’aller à la prochaine élection municipale indépendamment du reste de la gauche, en privilégiant une alliance avec l’AEI.

Dans ce contexte, je tends, bien sûr, la main au Parti Socialiste, au PCF ainsi qu’aux autres forces politiques, syndicales et associatives se reconnaissant dans une démarche citoyenne, écologique et sociale.

La méthode de Nice au Cœur a démontré son efficacité à plusieurs reprises. Elle est disponible pour construire un projet fort, porté par tous, et susceptible de rassembler au delà des nos électorats et de mobiliser les niçois.es en attente d’un véritable projet alternatif.

Patrick Allemand

octobre 20, 2019   Commentaires fermés sur Communiqué de presse

Élections municipales : il tua le père

 

Le Patriote, hebdomadaire du PCF, résume en quelques lignes l’état de choc dans lequel se trouve le PS niçois actuellement. L’article est joint.

Au delà de la déception humaine et personnelle Je veux simplement vous rassurer

Un, je ne suis pas mort « politiquement »
Deux, nous allons tirer de ce lynchage méticuleusement préparé une force collective plus déterminée que jamais #Nice06 #niceaucoeur

D »ici quelques jours nous présenterons les travaux de la plate-forme citoyenne, certains annoncent à peine la mise en place de la leur.

Rien n’est encore irrémédiable, je rencontre en ce moment beaucoup de monde. Ma porte est ouverte à tout le monde y compris à Xavier Garcia.

octobre 3, 2019   Commentaires fermés sur Élections municipales : il tua le père

Européennes : un scrutin plein de surprises

 

La première concerne le niveau de la participation qui se situe 10% au dessus des prévisions à près de 52%. Il faut s’en réjouir et aussi se poser la question de savoir quelle est la part due au retour à un scrutin national avec des listes nationales plus lisibles et donc plus motivantes, dans cette hausse de la participation.

La seconde surprise, c’est le score des Verts d’EELV. Là encore, les estimations qui jusqu’au dernier moment ne les donnaient pas au dessus de 8 à 9% ne correspondaient pas à ce que nous sentions monter dans la société autour des thèmes liés à l’environnement. Traditionnellement les verts réussissent bien aux européennes. Et puis les marches pour le climat devaient bien finir par trouver une traduction politique notamment auprès de la jeunesse. Ainsi la question environnementale a fini par infuser.

La troisième surprise c’est le score de LaREM, qui avec 22,4% est dans l’étiage du score réalisé par Macron au 1er tour de l’élection présidentielle. Son socle est donc solide. Et s’il ne s’était pas impliqué directement, ce score très honorable serait considéré comme un succès. Avec sa stratégie de bipolarisation il a réduit à néant la droite mais il apparaît comme perdant face au Rassemblement National.

Même si le rassemblement national gagne cette élection je ne suis pas certain qu’ils soient satisfaits du score qui indique une quasi stagnation depuis 2014. Dans cette stratégie risquée, voulue par le président, le RN aurait pu progresser plus.

Néanmoins c’est bien la débâcle de la droite LR qui est la plus grosse surprise de ce scrutin. Longtemps estimé à 14%, les LR terminent à 8,3%. La stratégie droitière de Laurent Wauquier a échoué. A ce niveau, isolée en plus, la droite ne fait plus figure d’alternance possible. 20% des électeurs LR préoccupés par les questions identitaires ont voté RN et 25% des libéraux de LR ont voté pour LaREM.
Après avoir pulvérisé la gauche à la présidentielle, Macron vient d’écraser la droite.

Enfin qui aurait pu imaginer que le PS et ses alliés finissent sur la même ligne que la France Insoumise.
Dans le contexte, la performance de Glucksman est bonne. Longtemps sondé entre 4 et 5, la liste fait finalement 6,3% et envoie à Strasbourg 6 ou 7 députés. Sylvie Guillaume retournera à Strasbourg, c’est uns satisfaction pour notre fédération qui a toujours soutenu sa candidature.
A l’opposé celle de la France Insoumise est un désastre pour un parti dont le candidat a frôlé les 20% à l’élection présidentielle. Il est clair que le mouvement des Gilets Jaunes a plus profité au RN qu’à la France Insoumise.

En conclusion (toute provisoire) il est évident que le processus, engagé au moment de l’élection présidentielle, de décomposition du vieux clivage droite gauche se poursuit de même que le processus de recomposition entre les progressistes et les nationalistes.

mai 27, 2019   Commentaires fermés sur Européennes : un scrutin plein de surprises