Ecrire pour surmonter

Sur les réseaux sociaux, bon nombre d’entre vous ont choisi d’écrire pour exprimer leur peine, leur colère, leur incompréhension, leur fatalisme, et, moins nombreux, leur espérance.
Cette thérapie collective n’est pas sans danger quand on lit ces « contributions au débat » animé par quelques élus irresponsables qui attisent le feu. Il est humain que l’émotionnel conduise certains à ternir des propos inacceptables. La douleur est tellement vive. Mais humain ne veut pas dire excusable. Dans ces moments l’humain n’exprime pas souvent ce qu’il a de meilleur.
Cette thérapie par les réseaux sociaux contient le venin de l’intolérance et de la haine.
Aujourd’hui, ce qui doit mobiliser l’ensemble des responsables politiques c’est de veiller à ce que la société ne se fracture pas.
Nice est une ville courageuse, déjà terriblement touchée la 14 juillet 2016. La résilience fait partie de notre ADN . Or l’unité est la condition indispensable de cette résilience. Elle est plus forte que le terrorisme et son cortège macabre.
Personne ne doit avoir peur de se déplacer à pied ou en tram en ville, sans être regardé de travers, quelle que soit sa religion. C’est dans les situations les plus difficiles que le mot de fraternité prend toute sa dimension.
C’est la République toute entière qu’une poignée de marginaux islamistes fanatisés à l’extrême tente de prendre en otage. Ce ne sont pas les musulmans. Nice le sait pour en avoir payé le tribut, un lourd tribut le 14 juillet où le terroriste a massacré sans état d’âme 86 personnes dont 33 de confession musulmane.
Il n’est malheureusement pas possible de se voir à cause du confinement alors que nous aurions tant besoin de nous retrouver. Du courage !

L’attentat de Nice laisse des enfants désemparés.

Ce matin 5 enfants se réveillent avec un papa ou une maman disparus, assassinés par un terroriste.
L’Etat et la solidarité nationale doivent prendre en compte cette situation.
Il est urgent que l’Etat crée un statut, pour le terrorisme, correspondant à celui de pupille de la nation qui a été créé pour les enfants de militaires morts pour la France.
Il est légitime que les enfants dont les parents sont victimes du terrorisme bénéficient de la protection de l’Etat jusqu’à la fin de leurs études et leur entrée dans la vie active.
Pour le moment, c’est ce statut de pupille de la nation qui est utilisé. Mais ce n’est pas une solution de long terme.

Nice est sous le choc d’une émotion immense

Toute ma compassion pour les familles des trois personnes qui viennent de perdre la vie à Nice à la suite d’un terrible attentat qui vient de se produire.
Le mode opératoire choisi et le choix du lieu n’ont qu’un objectif : terroriser la population.
Nice doit faire face et se rassembler après cet attentat qui s’est déroulé au cœur de la basilique Notre Dame.
Il est impératif de ne pas se diviser. C’est ce qu’ils veulent pour affaiblir la démocratie et la République.

C’était l hommage à Samuel Paty ce soir au pied de la statue du centenaire

Un hommage sans voix politique, digne, respectueux.

Nous étions nombreux du PS

Fouzia Ayoub

Raphaël Galmiche

Jean François Verdier
Hervé Dupont

Djoumoi Ahmed,

Elena Sanfilippo et de nombreux autres qui n ont pas de compte FB a venir témoigner de notre soutien aux enseignants, ainsi que d autres figures de la gauche locale,
Philippe Pellegrini
David Nakache.