Solidarité avec le peuple Tunisien !

 

Le fondamentalisme vient encore de frapper La Tunisie en plein centre de Tunis.

Deux attentats-suicides ont été perpétrés vers midi à Tunis. Un premier kamikaze s’est fait exploser près d’une voiture de police, rue Charles-de-Gaulle, tout près de la célèbre avenue Habib-Bourguiba, très connue des passants et des touristes. Un policier a été tué et un autre a été blessé, tout comme trois civils.

Peu après, un autre kamikaze a fait exploser sa charge près d’un commissariat de police dans le quartier d’Al Karjani, toujours dans la capitale tunisienne, faisant quatre blessés parmi les forces de l’ordre, selon un premier bilan du ministère de l’Intérieur tunisien.

Je suis triste pour la Tunisie qui essaye de se remettre des différents attentats perpétrés sur son sol lors des dernières années.

Le fait que ces attentats interviennent au mois de juin n’est pas un hasard. Cette action a pour objectif de fragiliser l’économie de la Tunisie basée essentiellement sur le tourisme. Plus la crise économique est grave et le chômage important, plus le fondamentalisme progresse sur la misère.

Mais le peuple Tunisien se remettra de cet énième attaque et si vous aviez prévu de passer vos vacances en Tunisie, comme je l’ai moi-même fait l’an passé, ne cédez pas à la peur. C’est la meilleure façon de venir en aide à ce pays.

L’ hommage national

 

La France a rendu hier un hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux membres des forces spéciales tués en libérant des otages au Burkina Faso.

La France n’oublie jamais ses enfants a rappelé Emmanuel Macron.

Le chef de l’État dans son discours n’a pas oublié le guide béninois puis il a fait allusion au sens du devoir des deux soldats, disant notamment: “Celui qui meurt au combat dans l’accomplissement de son devoir, n’a pas seulement accompli son devoir, il a rempli sa destinée. Ce n’est pas un sacrifice, c’est le sens même de l’engagement, la part tragique de la mission et vous le saviez. Et avec vous je le savais”.

C’est toujours avec un pincement au cœur que l’on voit rentrer des opérations extérieures des cercueils drapés aux couleurs nationales. Et quoiqu’en dise le président, ce sont des vies et des familles brisées.

Horreur au Sri Lanka

 

Le bilan des attentats, qui ont frappé dimanche des hôtels de luxe et des églises catholiques célébrant Pâques, est de 207 morts et plus de 450 blessés.
Ce bilan prend en compte les victimes des huit déflagrations survenues sur l’île.

Il y a quelques semaines c’était les musulmans en Nouvelle-Zélande, aujourd’hui ce sont les catholiques. Le terrorisme n’a aucune justification. Il doit être combattu partout avec la même vigueur.

Solidarité avec les victimes et leurs familles.

Attentat du 14 juillet : un rapport qui valide notre approche de ce dossier

Notre groupe a fait le choix de n’entrer dans aucune polémique, de ne surtout pas chercher à exploiter politiquement ce drame.

Cela ne nous a pas empêché de pointer ce qui est à notre sens le point majeur de cette affaire. Comment le terroriste a-t-il pu effectuer autant de repérage (onze) sur le site avec un 19 tonnes, en toute tranquillité ?

Le rapport qui vient d’être rendu public indique que les agents municipaux chargés de la vidéosurveillance manquaient de formation à deux niveaux :

– un déficit de formation dans la manière de pratiquer la vidéo-surveillance

– un déficit de formation en matière de réglementation qui a abouti au fait que ce camion de 19 tonnes n’ait même pas été contrôlé

Nous continuerons sur la même ligne. Nous faisons confiance à la justice de notre pays. Il faut de la patience parce que le temps judiciaire est rarement compatible avec le temps politique. Mais c’est à ce prix que toute la lumière sera faite et que les responsabilités seront établies. Ça viendra tout seul.

Il faut juste de la patience.