Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Proximité

Soutien à Micheline et aux poissonniers !

 

Le mois de septembre est là et cette question n’est toujours pas réglée, la mairie jouant semble-t-il l’enlisement.

Tout le monde se félicite de la rénovation de la place Saint François qui était attendue depuis de nombreuses années.
Ce que personne n’avait prévu, c’est que le déplacement des poissonniers, présenté comme provisoire et justifié pendant la durée des travaux allait finalement devenir définitif.

Je n’accepte pas cette manière de faire qui revient à les expulser sans en avoir l’air, d’un lieu où ils ont fait le bonheur de générations de niçois et de touristes depuis 1936.

Les niçois, et notamment les riverains et commerçants réclament le retour des poissonniers et de Micheline à la place Saint François parce que cela fait partie de l’identité et de l’authenticité du lieu. Ce n’est ni Saleya, ni Rossetti !

J’ai signé avant l’été la pétition réclamant leur retour à Saint François. Je leur apporte tout mon soutien et ils méritent le votre !
Partagez !

septembre 6, 2018   Commentaires fermés sur Soutien à Micheline et aux poissonniers !

Vous connaissez les Liserons ?

Liserons-3

Il s’agit d’un quartier en impasse de Nice Est, non loin de la pénétrante du Paillon, entre le quartier Bon Voyage et l’Ariane. Les élus se penchent sur la rénovation de la cité, et ils l’ont fait savoir, en organisant une visite suivie par la presse ce matin !

Ce secteur est intégré au programme RU (rénovation urbaine) qui dépend de l’Etat. Je l’avais obtenu du temps où Patrick Kanner était ministre de la ville.

Le quartier « qu’il faut reconquérir » selon le maire Christian Estrosi, fait l’objet d’une rénovation et différents travaux sont programmés : réhabilitation d’un terrain de jeu, rénovation des parkings, purge de la falaise pour sécuriser les lieux.

Le préfet souligne de son côté que cette réhabilitation est indispensable, à la fois pour les habitants, la circulation, et la sécurité.

Mais aujourd’hui ce problème est dépassé.

D’abord, ce n’est pas au petit matin qu’il faut aller aux Liserons. Il y fait très froid en cette saison, souvent deux degrés de moins que le reste de la ville) et on ne rencontre personne. C’est vers 17 heures, le soir, quand le « commerce » bat son plein. Lorsque les guetteurs font la circulation, filtrent les véhicules. Tous les jours, en toute impunité, au point que les résidents non impliqués désespèrent de la République.

Ensuite, l’urgence n’est malheureusement plus à la poudre aux yeux, à la rénovation d’un multisite sportif. Elle est au nettoyage des dealers qui gangrènent cette cité et font règner la peur. C’est ce qui explique ma déception lorque j’ai lu ce matin que les quartiers ciblés par la nouvelle police de sécurité quotidienne pour Nice étaient une nouvelle fois l’Ariane et les Moulins !

Quand fera-t-on preuve de volontarisme politique en faisant l’union sacrée des polices pour stopper cette honte ? Puisque le président veut mettre des contraventions, que la police mette tout simplement une patrouille en bas entre 17h et 22h et opère des contrôles sur le va-et-vient des véhicules et vous verrez à quelle vitesse les caisses de l’Etat se rempliront.

février 9, 2018   Commentaires fermés sur Vous connaissez les Liserons ?

Grâce à l’opposition, une aide nouvelle pour les associations !

Lors du conseil municipal du 23 juin 2017, notre groupe avait déposé un vœu visant à créer un Fonds municipal d’intervention sécurité (FMIS). En effet, la vie associative était en péril et plusieurs associations avaient été contraintes d’annuler leur manifestations, ne pouvant assumer les frais liés à la sécurité. Le Parti communiste français (PCF) avait notamment dû annuler la fête du Château l’été dernier.

Il s’agissait de venir en aide à ces associations.

Le maire avait convenu de la justesse de cette proposition et s’était engagé, en contrepartie du retrait de notre vœu, à étudier cette question en lien avec le préfet des Alpes-Maritimes.

La délibération 0.2 que nous avons votée jeudi propose la création d’un fonds d’aide aux associations pour la sécurisation des manifestations doté d’un montant de 300 000 euros, montant qui correspond à notre propre évaluation.

Je me félicite de cette décision qui va permettre aux associations d’aborder leurs prochaines organisations avec davantage de sérénité et qui démontre que l’opposition n’est pas inutile, loin de là.

décembre 9, 2017   Commentaires fermés sur Grâce à l’opposition, une aide nouvelle pour les associations !

L’association « Droits de cités » est lancée !

Droits de cites

J’étais hier soir à Acropolis pour le concert de lancement de l’association Droits de Cités.

J’y étais parce que je soutiens cette initiative positive. L’association veut lever des fonds pour aider au démarrage d’activités économiques portées par les jeunes des cités.

C’était la soirée du Rap niçois. Je ne suis pas trop « Rap » mais l’intérêt de la soirée, c’était aussi l’occasion de voir la confirmation de la capacité de Feïza Ben Mohamed à relever des défis.

On a vu sur scène, Ismaël Rhazdis, Habib Jeradi, mais aussi Yassine Belattar en maître de cérémonie et Kery James, que j’avais déjà vu à Nice lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de la Francophonie où il avait chanté « Banlieusard » à l’invitation de François Hollande.

Je souhaite plein de réussite à cette association parce que son message est très positif et porteur d’espoir pour l’avenir.

décembre 5, 2017   Commentaires fermés sur L’association « Droits de cités » est lancée !

Macron : Une mobilisation nationale pour les villes et les quartiers !

Macron-quartiers

Emmanuel Macron, s’est exprimé sur la politique de la ville, lors d’une visite à Tourcoing et a appelé à une « mobilisation nationale pour les villes et pour les quartiers ».

Voici les 5 mesures qu’il faut retenir de son discours sur la politique de la ville.

1. Le retour des emplois francs :

C’était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron. Il prévoit que les entreprises reçoivent des primes si elles embauchent des jeunes issus des quartiers populaires : 15 000 € pour un CDI (répartis sur trois ans), contre 5 000 € pour un CDD (répartis sur deux ans). Une dizaine de territoires seront mobilisés pour bénéficier de cette mesure dès le 1er janvier, dont Marseille, le Sud de Paris ou encore Tourcoing.

L’ensemble des demandeurs d’emploi, sans question d’âge pourront en bénéficier tant que cela concerne des CDI et des CDD de plus de deux ans.Le projet a été budgété à hauteur de 180 millions d’euros pour 2018, soit environ 10 000 emplois francs.

2. Les contrats aidés pour les territoires fragilisés

Seulement 200 000 nouveaux contrats, exclusivement dans le secteur non marchand, sont prévus par le budget 2018, dans le cadre d’une baisse du budget de 9 % du ministère du Travail. « Il y a des publics très en difficulté, il y a des quartiers très en difficulté, les contrats aidés restant seront en priorité affectés dans les quartiers sensibles ».

3. La police de proximité affectée en priorité dans les quartiers sensibles :

La police de sécurité du quotidien, nouvelle version de la police de proximité, sera affectée essentiellement dans les quartiers difficiles. « Sur les 10 000 créations d’emplois dans la police et la gendarmerie, les efforts seront bien entendu concentrés dans les quartiers les plus en difficulté ».

4. Le retour des services publics de quartiers :

Dans les quartiers populaires, le Chef de l’État souhaite le retour des services publics de proximité comme la Poste. Il veut aussi doubler le nombre de maisons de santé dans les années à venir dans les quartiers.

5. Des initiatives dans les collèges et lycées :

Le Président a également évoqué des initiatives dans les collèges et lycées comme le renforcement des internats. Il a aussi évoqué l’aide aux stages de 3ème que les principaux de collèges auront la charge de trouver.

Personne ne perdra le moindre crédit en 2018 !

Il est bien évident que la principale pierre d’achoppement se situe autour des contrats aidés, enfin de leur nombre puisque finalement l’exécutif n’a pas été au bout de sa logique. il avait annoncé la suppression des contrats aidés, ce qui démontrait une certaine non pris en compte de la situation dans certains quartiers. En fonction de l’évolution de la situation, je ne serais pas surpris qu’il y ait une rallonge en cours d’année.

novembre 16, 2017   Commentaires fermés sur Macron : Une mobilisation nationale pour les villes et les quartiers !