Soutien à l’hôpital public

 

Communiqué de presse.

Patrick Allemand et l’équipe de Nice au Cœur tiennent à exprimer leur soutien et leur solidarité devant la décision de 1500 médecins et chefs de service des hôpitaux publics de présenter leur démission administrative.

Quand on voit que même à Nice où le corps médical du CHU n’est pas considéré comme révolutionnaire, les représentants de la CME se déclarent solidaires de ce mouvement, on mesure mieux le malaise de l’hôpital public.

Je me suis exprimé publiquement à plusieurs reprises, notamment concernant la situation des urgences, les contraintes budgétaires et les conditions de travail détériorées de l’ ensemble du personnel médical.

La santé publique est un combat prioritaire.

Grève du 5 décembre. 10 000 à Nice !

 

Pourquoi je suis à Masséna avec les manifestants ?

Parce que je souhaite une réforme des retraites qui soit socialement juste.

Et parce que malgré le maintien du principe de la répartition, malgré des avancées importantes pour les femmes, personne n’est en mesure de s’adresser avec clarté aux français pour répondre à leurs interrogations.

« Quand il y a du flou, il y a un loup » disait Martine Aubry. Que le gouvernement clarifie au plus vite, que les discussions reprennent au plus vite.

C’est le sens de ma présence aujourd’hui.

Pan, sur les doigts !

 

Enfin c’est arrivé et c’est la jeunesse qui a donné l’exemple. Hier des militants de la liste « Nice écologique » se sont fait prendre la main dans le sac en train de distribuer des tracts pour leur liste en pleine marche des jeunes pour le climat et ont été prié de remballer leur matériel.

Je m’en félicite et j’irais marcher le cœur plus léger dimanche 8 décembre à la marche pour le climat avec « Nice au Cœur », avec le Parti Socialiste. Il y aura certainement des gens du PCF ou d’autres formations politiques, qui, elles aussi, ne sont pas sur la liste écologique.

Mais nous avons tous en partage la préoccupation de laisser à nos enfants une planète vivable. Nous partageons tous la volonté de peser sur nos dirigeants pour les contraindre à prendre les mesures nécessaires. Nous sommes tous les héritiers de Saint Exupery qui écrivait « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants ».

Il n’était plus supportable que certains préemptent cet événement qui se veut universel pour leur propre compte. Il fallait que cela cesse et que cela arrive par le biais de la jeunesse est une belle leçon.

Ils sont vraiment phénoménaux tout ces militants

 

Ils, ce sont les bénévoles du Secours Populaire, qui, dans le cadre du 30eme anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’enfant ont réalisé sous une pluie battante une flashmob avec plus de 60 participants, avec leur chapeau de Père Noël vert.

Cela se passait à la coulée verte et un contretemps m’a empêchè de les rejoindre. Mais j’étais représenté. Le secours populaire aide chaque année des milliers d’enfants niçois et ses bénévoles méritent la reconnaissance de la ville.

Ils, ce sont aussi les militants d’ATCA et de centre LGBT qui organisaient en début de soirée, la soirée du Souvenir Trans. Idem, une soixantaine de personnes étaient là pour rappeler qu’un trans meurt toutes les 26 heures dans le monde.

Je suis allé déposer une bougie en leur mémoire pour leur rendre hommage et écouter une petite intervention contenant une phrase lourde de sens : »nous sommes tout simplement des personnes et non pas personne ».

La rentrée du Centre LGBT sur fond de PMA

 

Je suis allé à la rentrée du centre LGBT où j ai retrouvé des amis pour écouter le président #Erwann Le HÔ dresser le bilan de l’année écoulée en déclinant toute les actions effectuées à partir des bénévoles et des salariés.

Mais l’ensemble de cette rentrée s’est déroulée sur fond de PMA, dossier sur lequel le centre LGBT fait énormément de pédagogie ou de lobbying après des parlementaires. La petite assemblée 60 à 70 a découvert avec effarement que le niveau d’information des élus était proche du néant, s’agissant d’un dossier qui ne semble pas intéresser la plupart d’entre eux. D’ailleurs exceptés #Hervé Cael pour les radicaux et #Laurent Lanquar, il n y avait aucun responsable politique.

Les échanges que j ai pu avoir montraient une réelle satisfaction même si le vote de l’assemblée de vendredi n’est considéré que comme une première étape. L’article 1 de la loi met toutes les femmes à égalité qu’elles soient hétéro ou lesbiennes devant la PMA. C’est une grande avancée car cela entraînera la prise en charge par la sécurité sociale.

Un point préoccupait beaucoup de participants : le souhait du gouvernement que l’acte complet de naissance mentionne « né de PMA ». Une formule à laquelle moi aussi je suis hostile car cela aboutirait à stigmatiser un enfant dès sa naissance.