CLIMAT : La droite torpille la révision constitutionnelle

Il n’y aura donc pas de référendum pour inscrire le climat dans la constitution.
Cette proposition qui émanait de la convention citoyenne n’a pu aboutir du fait de l’attitude de la droite.
Pour inscrire dans la constitution la préservation de l’environnement, il fallait que le texte soit adopté en des termes identiques par l’assemblée Nationale et le Sénat : « la France garantit la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique ».
Cela n’a pas été le cas, les sénateur.trices. LR en ont décidé autrement.
La droite démontre que les considérations politiciennes ont plus d’ importance ont plus d’importance à ses yeux que la lutte contre le réchauffement climatique qui vient de faire plus de 500 morts en deux jours dans la région de Vancouver au Canada.
Elle ne veut pas offrir à L’exécutif un référendum gagnant à quelques mois de l’élection présidentielle. Au moins elle a clairement affiché ses priorités.

L’Affaire du Siècle

À l’origine c’était une plainte déposée par Greenpeace France, Notre affaire à tous, Oxfam France et la Fondation Nicolas Hulot (qu’il ne faut pas sous estimer)
Le tribunal administratif de Paris a rendu ce mercredi 3 février 2021 son jugement dans l’Affaire du Siècle. Après deux ans de mobilisation la justice a reconnu la responsabilité de l’État français dans la crise climatique !
L’État est condamné pour carence et jugé responsable de préjudice écologique, et son non-respect de ses engagements à réduire les émissions de gaz à effet de serre est désormais illégal ! Il faut remettre la France dans une trajectoire compatible avec l’accord de Paris.
Ce jugement est très important et on en mesure encore mal les conséquences.En fait Nicolas Hulot, à travers cette plainte à obtenu de la justice ce qu’il n’avait pu obtenir politiquement.
Le tribunal administratif a reconnu le réjucide écologique et de donne deux mois pour statuer sur la question de l’injonction à en faire davantage.
En effet des victimes directes des changements climatiques en France pourraient semble t’il pouvoir demander réparation à l’Etat.
Ceux qui connaissent bien ce dossier sont les bienvenus pour contribuer au débat et enrichir nos connaissances sur cette Affaire du Siècle.

Un manteau blanc à Nice pour un Noël décidément pas comme les autres

A deux minutes près je manquais le couvre feu à cause d’un bouchon d’une demi-heure entre le péage d’Antibes et Villeneuve-Loubet.
Voilà ce qu’il se passe quand une poche d’air chaud croise de l’air froid venu de Scandinavie.
Pour les courageux : À lire dans le quotidien régional un très intéressant dossier sur les conséquences du Brexit sur la Côte d’Azur.

Il y a 5 ans c’était la COP21 et l’accord de Paris

Il y a cinq ans c’était la signature de l’accord de Paris, que la France, notamment François Hollande, Laurent Fabius et Segolène Royal, avait portée .
C’est le texte de protection de l environnement le plus ambitieux jamais réalisé, signé par 195 pays.
Malgré les efforts accomplis, pour le moment, l’objectif de contenir le réchauffement de la planète à +1,5 degré ne pourra être atteint si rien de plus n’est fait.
Mais cinq ans plus tard, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutterres a appelé le monde à déclarer l’état d’urgence climatique dans chaque pays jusqu’à ce que la neutralité carbone soit atteinte.
La bonne nouvelle est l’annonce faite par Joe Biden de faire revenir les États Unis dans ce cadre collectif. C’est une décision qui me paraît essentielle.