Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Extrême-Droite

Un attentat antimusulman

 

Un attentat antimusulman a frappé la ville de #Christchurch en Nouvelle-Zélande où des fusillades ont éclaté dans deux mosquées. 50 morts au dernier bilan.

Toute ma solidarité envers les victimes et leurs familles. #violence #racisme

mars 15, 2019   Commentaires fermés sur Un attentat antimusulman

Actes antisémites au lycée Calmette.

 

Des éléments du groupuscule « Nice Nationaliste » ont posé hier matin des autocollants sur la plaque rappelant la déportation d’élèves de ce lycée entre 1942 et 1944.

Le choix du lycée Calmette n’est pas anodin puisque ce lycée était celui de Simone Veil.

Je me suis rendu sur place hier soir à l’invitation des jeunes communistes pour un moment de recueillement où j’ai retrouvé Robert Injey, Emmanuelle Gaziello, David Nakache, Christian Masson, Fouzia Ayoub

Je sais que périodiquement se pose la lancinante question : À quoi servent ces rassemblements ?

Je les pense indispensables car cette résurgence de l’antisémitisme doit être combattue pied à pied. Ces initiatives montrent que l’on ne cède rien et que l’on ne banalise rien !

mars 14, 2019   Commentaires fermés sur Actes antisémites au lycée Calmette.

Juden!

 

S’il y a bien une inscription que l’on ne pensait jamais revoir tant elle rappelle les heures les plus noires de l’histoire, c’était bien celle-ci.

Solidarité et colère après la découverte sur Twitter de ce tag antisémite ignoble sur la vitrine d’une boutique Bagelstein.

février 10, 2019   Commentaires fermés sur Juden!

Un Donald Trump tropical pour le Brésil?

 

Aujourd’hui au Brésil se tient le second tour d’une élection présidentielle qui pourrait menacer sa démocratie encore jeune en cas de victoire de Jair Bolsonaro, candidat d’extrême droite aux idées racistes, machistes, homophobes et nostalgiques de la dictature. Seul un miracle électoral peut désormais empêcher ce scénario puisqu’ il a obtenu 46 % des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle.

Depuis plusieurs années la société brésilienne change et cette dérive anti-démocratique était prévisible avec la volonté de revanche sociale des classes dominantes à l’encontre des politiques menées sous les présidences de Lula et de Dilma Rousseff, une justice partiale, les problèmes de corruption et une conjoncture économique très défavorable.

Après l’élection de Donald Trump aux États-Unis, celle d’une coalition populiste en Italie et la montée en puissance du néonazisme en Europe, le Brésil peut aussi basculer et élire président un défenseur de la dictature militaire, misogyne, sexiste, raciste, et xénophobe.

Fernando Haddad, son adversaire, est le candidat du Parti des travailleurs (PT), parti qui, malheureusement a participé à la corruption généralisée du système politique brésilien.

Mais la question de la corruption apparait soudain secondaire au regard des menaces pour les libertés. La question posée est celle de la présidence de Bolsonaro, un homme capable de dire publiquement à une députée qu’elle « ne mérite pas d’être violée par lui ». Ou que le problème de la dictature n’est pas d’avoir pratiqué la torture, mais de ne pas avoir tué au lieu de torturer.

Donald Trump est un type bien à côté. Aucun démocrate ne peut rester insensible au drame qui se joue de Sao Paulo à Copacabana dans ce pays qui nous fait tant rêver.

octobre 28, 2018   Commentaires fermés sur Un Donald Trump tropical pour le Brésil?

Que se passe-t-il au Brésil?

 

Le Brésil n’est pas seulement le pays du football et de la samba. Ce n’est pas non plus seulement les plages de Copacabana ou d’Ipanema.

C’ est un pays magnifique avec des contrastes sociaux très violents, où les buildings les plus luxueux côtoient les favelas comme dans certains quartiers de Rio.
C’est aussi un pays divisé entre le nord et le sud , ou les élites n’ont jamais accepté la politique sociale de lulla favorable aux plus pauvres.
Le pays est violent, très éloigné du cliché de la douceur de vivre
Il y a 67000 homicides par an et la corruption est partout.

C’ est.dans ce contexte que les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle sont tombés.
Ils sont éloquents.

Le candidat de l’extrême droite, Bolsonaro réalise un score de 46% des suffrages. Il.se dit déçu de ne pas être élu au 1er tour. Son adversaire, qui a remplacé Lulla, empêché par la justice pour une affaire de corruption jamais prouvée, sera le candidat du parti des travailleurs avec 28,6% .

Le fait nouveau, c’ est que les partis de la droite traditionnelle totalement discrédités par des affaires de corruption ne sont plus apparu comme des alternatives démocratiques possibles. Les manœuvres qui ont permis d’écarter Dilma Roussef et Lulla ne leur ont pas profité. La bourgeoisie brésilienne s’est donc tournée vers l’extrême-droite.

Ici la montée de l’extrême droite n’ est pas due à la xénophobie ou au racisme. C’est avant tout une sanction du système politique.
L’autre fait marquant est celui d’avoir fait de l’extrême-droite un vote utile dès le 1er tour. Les brésiliens ont choisi celui qui a fait de la lutte contre l’insécurité et la corruption ses axes de campagne .

L’Extrême-droite est désormais aux portes du pouvoir. Y aura t’il un sursaut démocratique? Je l’espère sans véritablement y croire.

octobre 9, 2018   Commentaires fermés sur Que se passe-t-il au Brésil?