Random header image... Refresh for more!

19 heures, dimanche 9 octobre

 

Ça y est, les bureaux de vote ferment. Celui de la Fédération aussi. Il regroupait les bureaux de vote du Lycée Calmette.

Il est l’illustration même de ce que nous avons essayé de construire sur Nice pour cette primaire « citoyenne ». Partir des bureaux de vote existant et en fonction des forces militantes disponibles et mobilisables, mailler au mieux la ville. Il fallait faire en sorte pour les citoyens désireux de participer à la primaire, qu’aller voter ne soit pas un parcours du combattant où beaucoup renonceraient en chemin.

D’où le choix de 44 bureaux de vote sur Nice qui a beaucoup fait parler dans les chaumières socialistes. Le mouvement semble d’ampleur nationale, la participation est forte. En tout cas, elle l’est à Nice. Les militants qui ont un peu regimbé dans la semaine sont maintenant convaincus que l’effort qu’ils ont fait a été payant : c’est essentiel.

J’ai visité plusieurs bureaux de vote, j’ai rencontré des militants heureux et fiers de participer à cette grande première. Aucun incident notable ne m’a été signalé. Nous venons de démontrer que nous étions un grand Parti capable d’organiser une consultation démocratique et citoyenne de grande ampleur. Dans cette ville, ceci est remarquable.

Compte tenu des estimations téléphoniques que j’ai et de ce que j’ai constaté dans le bureau installé à la Fédération où nous avons eu 280 votants, je pense que l’on va faire 10000 votants sur Nice ! C ‘est énorme, c’est ce que nous avions prévu pour l’ensemble du département !