Random header image... Refresh for more!

Mandela : triste centenaire de sa naissance !

Nelson Mandela

Barack Obama était à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Le premier président noir élu aux Etats-Unis était l’invité de la Fondation Mandela qui célébrait le centenaire de la naissance du premier président noir élu démocratiquement en Afrique du Sud.

Barack Obama, qui n’a jamais caché son admiration pour le chantre de la lutte anti-apartheid a tenu un discours très politique.

Hormis les piques envers son successeur Donald Trump, il a cité l’équipe de France de football. « Regardez l’équipe de France qui vient de remporter la Coupe du monde. Tous ces gars ne ressemblent pas, selon moi, à des Gaulois, mais ils sont français, ils sont tous français ! »

Ce message de l’ex-président américain arrive à point nommé alors que les polémiques sur l’identité de l’équipe de France se multiplient avec de forts relents de racisme. C’ est notamment le cas en Croatie, en Belgique, en Italie où des responsables politiques n’hésitent plus à qualifier certains de nos joueurs de singes.

Ces discours ont été repris, véhiculés par la presse étrangère. « La merveilleuse impureté de la sélection française », écrit Ernest Folch dans le journal barcelonais Sport, l’illustrant par Griezmann, Pogba et Mbappé.

En Italie, le Corriere della Sera a mis les pieds dans le plat, résumant la finale contre la Croatie ainsi : « Une équipe pleine de champions africains mélangés à de très bons joueurs blancs face à une équipe seulement de blancs d’un pays au centre de trois grandes écoles de football: slave, allemande et italienne. »

En Allemagne, Bild rappelle à la France qu’elle ne doit pas s’emballer avec ce succès au Mondial : « Les banlieues de Paris peuplées d’immigrés sont souvent le théâtre d’émeutes, Marseille a été péniblement arraché à la mainmise de clans maghrébins et les 30 % d’électeurs du front national n’ont pas disparu en une nuit. »

Même le président vénézuélien Nicolas Maduro, y est allé de son commentaire: « L’équipe de France ressemblait à l’équipe d’Afrique. En vrai, c’est l’Afrique qui a gagné, les immigrants africains qui sont arrivés en France […] L’Afrique a tellement été méprisée et, dans ce Mondial, la France gagne grâce aux joueurs africains ou fils d’Africains. »

Nelson Mandela rêvait sans doute d’autre chose pour le centenaire de sa naissance. Heureusement il y avait Obama !