Random header image... Refresh for more!

135 euros d’amende pour peindre le quai des Etats Unis !

 

 

C’est la mésaventure qui est arrivée au peintre Omar Lolang, quai des États-Unis, le 18 août en soirée.

Le motif de l’amende : embarras d’une voie publique par dépôt sans nécessité d’objets ou matériaux entravant la libre circulation ! Un chevalet, des pinceaux et des tubes de peinture sans doute…

Après Steve Villa Massone, le pianiste au piano rouge, régulièrement ennuyé par la police municipale, c’est le tour d’Omar Lolang, l’artiste peintre. Nous ne pouvons pas continuer à laisser s’accomplir de tels abus de pouvoir.

Je demande à Christian Estrosi d’annuler cette amende totalement injuste qui montre une fois de plus le peu de cas que la ville fait de ces artistes qui, pourtant,contribuent à l’animation et au rayonnement de la ville. Si ses prédécesseurs avaient eu des comportements pareils, Matisse n’aurait pas pu peindre certaines de ses œuvres, et les célèbres aquarellistes, les frères Mossa, n’auraient jamais laissé un patrimoine aussi important.

Serge Dotti, récemment disparu, avait dit une fois qu’à Nice, les artistes étaient des exilés de l’intérieur.

Ce n’est pas ce que je veux pour ma ville. C’est pourquoi nous devons soutenir le peintre Omar Lolang !