Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Estrosi

L’utilité d’un Road Show?

 

Concilier l’événementiel et le développement durable, c’est le défi que sous entend le questionnement du titre de ce post. C’est cette voie étroite que doit emprunter Nice et sa métropole.

C’est ce que nous proposerons aux niçois. C’est la réflexion que je me suis faite ce matin en lisant les retours presse du Road Show du grand prix de France sur la promenade des Anglais.

Certains, à juste titre, diront que ce n’est pas une formule 1 Renault qui va changer grand chose à la qualité de l’air à Nice ou les effets de la lutte contre le bruit.

Mais le signal adressé à la population est très négatif.

Comment paraître crédible en tenant un discours sur les enjeux sur le changement climatique, sur la nécessité de faire des efforts, de revoir nos habitudes de vie, quand on parade avec une formule 1 sur la « Prom »?

Il s’agit d’un exemple mais dans cette période de haute exigence de nos concitoyens vis-à-vis des responsables politiques et des élus, un peu plus de cohérence ne ferait pas de mal !

mai 2, 2019   Commentaires fermés sur L’utilité d’un Road Show?

Le marché aux fleurs : A défendre absolument

 

Une fois n’est pas coutume, l’actualité politique étant occupée par les réactions à l’ intervention du président de la République j’offre à votre regard cette photo du marché aux fleurs prises dans les années 1930.

Comme vous pouvez le constater, le marché commence rue Saint François de Paule devant l’actuelle mairie, devant l’opéra de Nice dont on remarque les colonnes et il se poursuit vers le cours Saleya.

Il faut bien avoir en tête que dans ces années là, le marché aux fleurs de Nice est l’un des plus importants du monde.

Nos collines regorgent de serres et de fleurs et la spéculation immobilière qui a atteint son paroxysme dans les années 1965 à 1980 n’a pas encore frappé. On cultive encore l’œillet en grande quantité et la production s’exporte à partir du MIN Fleurs, aujourd’hui totalement sur dimensionné pour les quelques producteurs qui survivent.

Immanquablement cela a des conséquences sur le marché aux fleurs du Cours Saleya qui perpétue plus une histoire qu’une réalité économique. C’est pour cela que j’ai toujours soutenu les fleuristes dans le projet de restructuration qui faisait initialement la part trop belle aux terrasses des restaurants.

Nous ne reverrons plus le marché aux fleurs des années 30, tout évolue et il ne faut pas regarder dans le rétroviseur mais devant nous.

Le jour où le Cours Saleya verra disparaître ses fleuristes, les terrasses des restaurants seront moins pleines.

Il appartient à notre génération de sauver ce marché. Ce n’est ni de la démagogie, ni du sentimentalisme mais simplement une volonté de préserver cet écrin pour que la fleur ne disparaisse pas après avoir tant compté pour notre économie et qui demeure un pôle touristique important pour Nice.

avril 26, 2019   Commentaires fermés sur Le marché aux fleurs : A défendre absolument

Estrosi la girouette des aéroports !

 

Après s’être vivement opposé à la privatisation de l’aéroport de Nice, François Hollande étant président et Macron son ministre des finances, je me suis pincé lors de la dernière émission du maire de Nice chez Bourdin sur BFM.

Le même Estrosi expliquait que sous certaines garanties il était pour la privatisation des Aéroports De Paris (ADP) pariant sur l’amnésie des citoyens.

Il ferait mieux de surveiller ce qu’il se passe à l’aéroport de Nice où l’autorité de supervision indépendante (ASI) est en train de devenir le cauchemar des aéroports

Une récente décision de l’ ASI concernant l’aéroport de Nice a provoqué un véritable séisme dans le secteur. L’ASI a en effet annoncé qu’elle imposait à l’aéroport une baisse des redevances aéroportuaires facturées aux compagnies aériennes de 33%.

Après avoir refusé par deux fois en début d’année d’homologuer les tarifs de l’aéroport en raison de l’impossibilité qu’elle avait à évaluer leur évolution par rapport aux tarifs des années 2017-2018 qui n’avaient pas été soumis à homologation, l’ASI a fixé les tarifs de l’aéroport qui n’avaient pas évolué depuis 2016. Selon les calculs, les tarifs appliqués en 2017 et 2018 étaient beaucoup plus élevés que ce qu’ils auraient dû être.

Nous sommes dans la même logique qu’à la métropole concernant la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, les tarifs doivent couvrir le coût du service rendu et rien d’autre.

Chacun trouve dans la décision de l’ASI à Nice sa propre interprétation.

Pour les partisans des privatisations des aéroports, elle démontre qu’une privatisation ne pose pas de problèmes si elle est accompagnée d’une régulation forte.

Pour les compagnies aériennes, cette décision révèle les dérives tarifaires des aéroports qu’elles combattent depuis des années.

Pour les aéroports au contraire, la décision de l’ASI traduit la nécessité de faire évoluer une régulation inadaptée, qui laisse trop de pouvoir à l’autorité de supervision indépendante dans le contexte des privatisations.

Ainsi le Consortium Italien à la tête de l’aéroport de Nice se trouve dans l’incertitude sur le niveau de recettes qu’il est en droit d’espérer.

avril 17, 2019   Commentaires fermés sur Estrosi la girouette des aéroports !

Communiqué de presse: La place des cigalusas doit rester ouverte.

 

Cette place a été nommée place des Cigalusas pour rappeler aux générations actuelles et futures qu’à cet emplacement, se situait la manufacture des tabacs, créée en 1864 et qui comptait encore au début des années 1970, 400 employés, essentiellement des femmes, les cigarières.

Lorsque l’opération immobilière des Cigalusas s’est faite, l’une des conditions a été que l’on puisse à partir de la rue de Orestis rejoindre directement la rue Bavastro et le port de Nice. Cette place est le lien direct entre le bas de Riquier et l’arrière port de Nice.

Tout le monde a compris que cette fois, ce n’est pas un jardin que Christian Estrosi veut clôturer mais une portion de voie publique. Ce serait un précédent très inquiétant qui n’est qu’un palliatif chargé de masquer l’échec de sa politique en matière de sécurité. On commence par une vidéo surveillance qui passe plus de temps à vidéo verbaliser les doubles files de la rue Bavastro, qu’à traquer les délinquants, puis on envoie la police municipale faire des rondes, puis on envoie des maitres-chiens d’une société privée et, l’impuissance constatée, on clôture et on renvoie le problème à quelques dizaines de mètres.

On ne peut pas continuer à clôturer dès que quelques trublions ou délinquants perturbent un quartier.

Je m’oppose donc formellement à cette décision disproportionnée qui va pénaliser les déplacements des riverains alors que l’arrière port est en plein développement économique.

avril 8, 2019   Commentaires fermés sur Communiqué de presse: La place des cigalusas doit rester ouverte.

Opération surprise au concert de Miossec.

 

Nice au Cœur et les Arianencs avec Georges Claude Trova étaient présents hier soir au concert de Miossec, au théâtre Lino Ventura à l’Ariane.

Ce sont 120 niçois exaspérés par le problème du stationnement qui ont signé en arrivant au concert la pétition pour l »extension de la ligne 1 du tram. #Nice06 #niceaucoeur #letrampourtous #egalite

avril 6, 2019   Commentaires fermés sur Opération surprise au concert de Miossec.