Random header image... Refresh for more!

Mauvaise nouvelle pour le port de Nice et pour les usagers !

 

Trois ans à peine après l’ouverture de la ligne Bastia-Nice-Bastia, la compagnie de navigation italienne Moby Lines vient de faire savoir qu’elle n’assurera plus les liaisons entre la Côte d’Azur et la Corse. Cette décision prendra effet rapidement, puisque la dernière traversée vers Bastia est prévue pour le 6 janvier.

C’est une décision surprenante puisque l’objectif que s’était fixé la compagnie, 100 000 passagers en deux ans a été atteint. La raison est donc à chercher ailleurs.

Deux raisons sont avancées :

– le port de Nice est trop cher, ce que conteste avec véhémence la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nice Côte d’Azur. Les chiffres fournis par la CCI sont contradictoires avec ceux de la compagnie. Nice s’estime moins cher que Toulon et inversement. Je n’ai aucun moyen de vérifier ces chiffres.

-la famille Onorato, fondatrice de Moby Lines, veut se recentrer sur le marché italien. La fréquence des liaisons entre Livourne et Bastia serait en effet doublée pour la saison 2019, et une ligne sera lancée entre Bastia et Piombino.
Les deux navires affectés à la traversé Bastia-Nice, le Moby Vincent et le Moby Kiss, ont été construits il y a 40 ans, et c’est l’âge de ces bateaux, et des difficultés de gestion de la flotte, qui auraient amené à cette réorganisation commerciale.

Ainsi après la disparition de la SNCM sur Nice et le jet de l’éponge de la compagnie Mobylines, la compagnie Corsica Ferries va se retrouver en situation de monopole pour les liaisons maritimes reliant la Côte d’Azur à la Corse à partir de Nice. Or les situations de monopole se traduisent toujours par des hausses de tarif, une mauvaise nouvelle pour les usagers.