Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Tramway

57 millions d’euros ! Le surcoût provisoire de la Ligne 2 du tram : L’addition s’annonce salée !

Tunnelier2

Les travaux du tunnel de la ligne 2 du tram ont entraînés des surcoûts dont tout le monde a eu connaissance compte-tenu des incidents dont la presse s’est fait l’écho.
Or, aucune information précise n’a été donnée sur l’étendue et l’importance de ces dépassements.

Des « événements imprévisibles » ont conduit la métropole à procéder à des avenants avec incidence financière concernant au moins deux contrats :

  • Le marché de Travaux de génie Civil (TGCEL) d’un montant de 270.947.000€ HT a été notifié en février 2014, avec une fin des travaux prévue pour avril 2019 et une mise en service de la section souterraine Grosso-Garibaldi en Juin 2019.
  • Le marché de maîtrise d’œuvre d’un montant initial de 39.294.000€ HT a été notifié en juillet 2010.

1. Le marché de Travaux de Génie Civil (tunnelier) :

Celui-ci a fait l’objet pour l’instant de trois avenants concernant la prise en compte des surcoûts consécutifs aux événements imprévisibles rencontrés. Les événements imprévisibles concernent essentiellement les stations souterraines Jean Médecin et Garibaldi où une phase supplémentaire de fouilles archéologiques a été nécessaire. Il y a eu aussi une opération de désamiantage plus importante que prévue à la caserne Filley.

Les actions de rattrapage et d’accélération ont donc conduit à revoir le planning des travaux, avec un surcoût de 40.099.000€ HT, soit 14,8% du marché initial dont le
montant est de ce fait porté à 311.046.000€ HT.

2. Le marché de maîtrise d’œuvre :

Au fil des événements imprévus et de leurs conséquences, le marché de maîtrise d’œuvre, d’un montant initial de 39.294.000€ HT, a été modifié et a fait l’objet à ce jour de 9 avenants pour un montant cumulé de 17.428.000€ HT, soit une augmentation de 44,35 % par rapport au montant initial du marché.

Au total, à ce jour, on arrive à un surcoût du tunnel de 57.527.000€ HT. Pour donner un ordre de grandeur, le montant du surcoût des travaux du tunnel est supérieur au coût de la ligne 3 estimé initialement à 56.000.000€ HT.

« L’incident [dit] mineur » de la rue de France, intervenu début juillet 2017, qui a vu le tunnelier à l’arrêt pendant plus d’un mois, n’est pas pris en compte dans ce total. Gageons qu’il n’aura évidemment qu’une « incidence mineure » sur le coût du tunnel, quand on sait qu’en cas d’arrêt du tunnelier, chaque journée d’immobilisation coûte 86.500€, soit 2.600.000€ pour un mois.

Le surcoût de 57.527.000€ HT est donc élevé mais pas définitif…

novembre 4, 2017   Commentaires fermés sur 57 millions d’euros ! Le surcoût provisoire de la Ligne 2 du tram : L’addition s’annonce salée !

Le souterrain de la ligne 2 rend enfin Catherine ( le Tunnelier) à l’air libre !

2017-10-25-NM-Le bout du tunnel

On commençait à désespérer mais Catherine est enfin sortie. Une partie importante de la ligne 2 du tram est désormais achevée. Selon mes estimations, le retard est de 4 à 5 mois. Cela représente entre 10 et 12 millions de surcoût puisque le coût de location mensuel du tunnelier est de 2,6 millions d’euros.

C’est le temps nécessaire au démontage pièce par pièce du tunnelier qui va durer 4 mois qui a justifié la prolongation de la convention avec les pompiers et le SDIS jusqu’au 28 février.

J’ai toujours été contre cette option, tout le monde le sait, mais maintenant, l’intérêt général doit primer sur les positions politiques et il y a juste à espérer que l’évaluation globale du surcoût soit la moins élevée possible. J’évalue pour ma part le surcoût du tunnel entre 60 et 80 millions d’euros et j’espère avoir tort !

octobre 25, 2017   Commentaires fermés sur Le souterrain de la ligne 2 rend enfin Catherine ( le Tunnelier) à l’air libre !

Le fait du jour : le Conseil Métropolitain entérine 19 millions d’euros de surcoût pour le souterrain de la ligne 2 !

Trou grosso

La délibération qui était présentée comme une simple modification d’affectation dans le souci de meilleure visibilité par rapport au phasage des travaux et à l’intégration de l’AP Ligne 3 dans celle de la Ligne 2 est en fait bien plus que cela.

A quel niçois peut on faire croire que la globalité du projet, compte tenu des aléas qui ont été rencontrés, ne coûtera pas un centime de plus puisque l’on retombe à l’euro près au même total que l’enveloppe initiale de 778 Millions d’euros.

Pour parvenir à ce résultat étonnant, il fallait plusieurs facteurs :

1) Le budget de la Ligne 3 continue de baisser. C’est à se demander comment ont été faites les évaluations de départ. En effet le budget de la Ligne 3 est encore diminué de 11 Millions d’euros,passant de 56 à 45 Millions d’euros alors qu’il était au départ de 78 Millions d’euros. Le Maire nous avait expliqué lors d’une précédente séance qu’en construisant les deux lignes ensemble, la Métropole allait réaliser des économies d’échelle mais là, il y a de quoi être perplexe. Cela représente un coût en baisse de 33 Millions d’euros, soit 42,3% du budget initial.

2) Les acquisitions foncières ont baissé. Le montant baisse de 7,9 Millions d’euros, soit 25% de l’enveloppe initiale de 32 Millions d’euros. Cela a été expliqué en seance ce matin par Philippe Pradal. En fait l’administration avait surévalué le coût des tréfonds.

3) Le budget de la maîtrise d’ouvrage baisse de 3 Millions d’euros et le coût de la convention Pont Rail avec RFF baisse de 3,5 Millions d’euros.

Au total, les réductions représentent 25 Millions d’euros ! Soit 3,20% de l’enveloppe globale.

Par contre il y a deux lignes en forte augmentation.

Les coûts de maîtrise d’oeuvre :

Ils dérapent de 13 Millions d’euros par rapport à un budget initial de 45 Millions d’euros, soit plus de 25%! Il serait intéressant que la Métropole précise les raisons techniques qui ont nécessité 13 Millions d’euros d’études complémentaires !

Le dérapage du coût de la Ligne 2 :

Ensuite, il y a le coût de la Ligne 2 et notamment du souterrain qui augmente de19,7 Millions d’euros, passant de 294 à 313 Millions d’euros, soit un dérapage de près de 6,7%. Philippe Pradal n’a pas répondu à la question suivante que je lui ai posé.

Ce surcoût est-il définitif ? Prend-il en compte la gestion de tous les incidents ? A priori non !

Il y a fort à parier que nous ne soyons pas au bout de nos surprises.

octobre 9, 2017   Commentaires fermés sur Le fait du jour : le Conseil Métropolitain entérine 19 millions d’euros de surcoût pour le souterrain de la ligne 2 !

Ligne 2 du tram : le tour de passe-passe !

elus UAAPN

C’était l’objet de la conférence de presse que nous avons tu aujourd’hui avec Christine Dorejo, Paul Cuturello et Fabrice Decoupigny.

Nous avons choisi de faire une conférence de presse, pratique inhabituelle en cette veille de Conseil Métropolitain parce que nous avons considéré que pour bien comprendre ce que nous avons exposé il fallait plus des 3 ou 4 minutes que Christian Estrosi nous aurait accordé.

La délibération 21-6 méritait mieux que celà parce qu’ elle traite de l’évolution financière des lignes 2 et 3 du tram. Afin de laisser la primeur aux journalistes qui ont couvert notre conference de presse, je ne reviendrai que demain sur le contenu qui vous réserve quelques surprises.

Cette délibération est présentée comme une simple modification d’affectation dans un souci de meilleure lisibilité par rapport au phasage des travaux des lignes 2 et 3.Mais c’est bien plus que cela.

octobre 6, 2017   Commentaires fermés sur Ligne 2 du tram : le tour de passe-passe !

Pass Bleu Azur : Un Pass en trompe-l’oeil pour cacher l’échec de Christian Estrosi

 

Pendant des années, Christian Estrosi a attaqué la Région PACA gérée par Michel Vauzelle en fustigeant son incapacité à construire un titre de transport unique et un tarif unique incluant les TER. Au moment des élections régionales, il avait promis de tout changer.

Ce fut même une annonce de la Région PACA en mai 2017. Normalement, depuis le 1er juin 2017, les Métropolitains peuvent voyager sur le réseau métropolitain avec une carte unique : la carte Zou.

Le lancement du Pass Bleu Azur, une soi-disant carte de transport unique qui regroupe différents services de transport de la Métropole, tramway, bus, vélo bleu et auto bleue, consacre en réalité l’échec de Christian Estrosi.

Avec cette annonce, les Métropolitains pourraient croire qu’ils bénéficient enfin d’un Pass unique de transport comme les habitants des autres grandes villes. Mais, sans accès au TER, le Pass Bleu Azur est un Pass en trompe l’œil.

Je le regrette et je dénonce vivement cette absence d’accès aux trains TER dans ce nouveau Pass car pour de très nombreux usagers, les TER font partie des transports quotidiens, en complément du tram ou du bus. Il en est de même pour l’absence d’accès aux chemins de Fer de Provence qui font partie du schéma directeur des transports et qui ont vocation à être de plus en plus utilisés avec le développement de Nice Méridia et de l’Eco-Vallée.

Rien ne change avec Christian Estrosi : les effets d’annonce priment sur la réalité du service. Le Pass bleu n’est malheureusement pas un réel progrès pour les usagers niçois et métropolitains des transports en commun.

Communiqué de presse de Patrick ALLEMAND
Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d’Azur.

septembre 21, 2017   Commentaires fermés sur Pass Bleu Azur : Un Pass en trompe-l’oeil pour cacher l’échec de Christian Estrosi