Mettre l’extension de l’aéroport aux oubliettes

Pendant les élections municipales Nice au Cœur avait pris clairement position contre l’extension du T2.
Rien depuis ne justifie de revenir sur cette position, au contraire. .
La transit aérien connaît une crise sans précédent avec la pandémie du Covid. A Nice l’aéroport à été fermé dans son intégralité plusieurs semaines. Et même si l’activité du terminal 2 a repris, c’est sans commune mesure avec son activité avant le Covid.
Quant au terminal 1, il est toujours fermé. Le terminal 1 pourrait ne pas ouvrir en 2021 tant les prévisions sont pessimistes. Si c’est le cas il n’y aura pas de PSE, les sociétés vont dénoncer leur contrat, ce qui aura pour conséquence une multitude de personnes au chômage.
Parallèlement tout le monde a pu mesurer à quel point la stratégie du sur tourisme pouvait rendre notre territoire économiquement fragile.
Dans ce contexte, persister à vouloir agrandir le T2 relève de l’aveuglement. Indépendamment de l’action judiciaire en cours, il faut aussi soutenir toutes les initiatives militantes qui aideront à faire stopper ce projet totalement irrationnel.

Transports publics à l’est de Nice : Quel Estrosi faut-il croire ?

Celui dont les propos sont relatés dans l’édition du 14 juillet du quotidien régional et qui annonce que finalement il est possible de choisir la prolongation de la ligne 1 du tram jusqu’à la Trinité et peut être Drap, solution présentée comme la plus performante et pas forcément la plus coûteuse ?

Ou

Celui qui présente (voir édition du quotidien régional du 28 juillet ) Stéphanie Gasiglia au Conseil Métropolitain le bilan à mi-parcours du Schéma Directeur des transports qui court jusqu’en 2030. Or ce schéma rappelle la création d’un TCSP depuis l’Ariane nord jusque vers le centre Est de Nice complété par un renforcement le la ligne ferroviaire Drap La Trinité Nice Thiers, solution que nous avons toujours combattu.

Nice Au Cœur demande au maire de Nice une clarification dans les meilleurs délais.

Extension de la ligne 1 à l’Ariane : une vraie victoire des Arianencs !

Il aura fallu 10 ans pour convaincre Christian Estrosi qu’en termes de rapport coût /service rendu à la population, l’extension de la ligne 1 du tram jusqu’à La Trinité, voir au delà, était la meilleure solution.

Bien meilleure que l’hypothèse consistant à séquencer le TER Nice Breil à une cadence plus élevée et tributaire de la SNCF,

Bien meilleure que le Bus à Haut Niveau de Service qui n’offrait pas les mêmes garanties en terme de capacité

Bien plus simple à réaliser que l’hypothèse d’un tram train qui présente des difficultés techniques importantes et nécessite un partage de la voie avec le TER

Sans vouloir politiser à outrance cette bonne nouvelle, je rappelle que Nice au Cœur a assuré la coordination de toutes les actions menées pour parvenir à cet objectif.

Cela montre aux uns et aux autres que la gauche est non seulement belle quand elle se rassemble dans toutes ses sensibilités, mais qu’elle est aussi efficace !

Rien n’est encore arrêté mais l’infléchissement de la position du maire de Nice doit être saluée et les Arianencs doivent être assurés de notre vigilance. Avec cette option choisie par la maire, la lutte contre la ségrégation territoriale prendra tous son sens.

Une amicale pensée pour Georges Trova, qui avec les Arianencs, se bat depuis des années pour que cette injustice soit réparée.

Arrivée de la ligne 2 du tram au port de Nice.

 

Ce matin c’était l’ inauguration.
Des milliers de niçois étaient là et j’étais à leurs côtés parce que c’est la démocratie. J’avais boycotté l’inauguration du souterrain parce que je m’y étais opposé.
Aujourd’hui, c’était différent. C’était la totalité de la ligne 2 qui rendra beaucoup de services à de nombreux niçois ce n’était pas le jour de rappeler :
Que c’est un chantier qui a coûté plus d’un milliard d’euros avec de nombreux dépassements et autant d’avenants très loin des 450 millions d’euros promis initialement.
Que ce chantier n’améliore pas le confort de déplacements des Niçois et qu’il a fallu remettre en circulation de nombreux bus et des lignes pour permettre un maillage de la ville que ne permet pas le tram.
Que la cause indirecte de la mise en service du tram cause biens des désagréments avec ce verdissement irréfléchi qui gêne commerçants, services de secours, livreurs et déménageurs.
Que le gain en qualité de l’air n’est pas ce qui était escompté
Que le déport essentiel vers la ligne 2 concerné les usagers du bus et bien moins les automobilistes.
Que le temps aéroport port de Nice ne sera jamais celui de 26 mns annoncés par le maire, mais de 33 mns.
Autant de questions qui restent en suspens mais qu’aujourd’hui il fallait oublier, le temps de cette inauguration.