Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Police

Militants « écolo » gazés à Paris : inadmissible !

 

L’action se voulait « festive », selon l’événement créé sur Facebook.

Mais il en a été tout autrement du rassemblement qui s’est finalement déroulé sur le pont de Sully.
Le sit-in improvisé a bloqué la circulation ainsi que la chaîne humaine qui a suivi. Aux cris d »Extinction ! Rébellion ! » et avec de nombreux drapeaux multicolores avec le logo du groupe : un « X » représentant un sablier pour symboliser le temps qui passe inscrit dans un cercle, aussi rond que notre planète, ils ont poursuivi leur action jusqu’à l’intervention des forces de l’ordre.

La façon dont cette opération de maintien de l’ordre s’est déroulée n’est pas acceptable. Des CRS sont venus gazer des manifestants assis quasiment à bout portant. Une vidéo particulièrement choquante qui circule sur les réseaux sociaux a filmé cette scène qui ressemble à la manière dont on pulvérise les cafards.

Après la sortie du mouvement des gilets jaunes, et les débordements de Nantes lors de la fête de la musique ou il y a eu un disparu, ce nouvel épisode confirme l’escalade de la violence de la répression dès qu’il y a un mouvement.

Nous sommes en France et ce n’est pas acceptable.

juin 30, 2019   Commentaires fermés sur Militants « écolo » gazés à Paris : inadmissible !

France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

 

Nous avons voté pour, comme les autres oppositions, la transformation de l’hôpital Saint Roch en commissariat central associant la police nationale, la police municipale et le centre de supervision urbain.

Nous assurons ainsi l’affectation de ce bâtiment au service public plutôt qu’aux promoteurs immobiliers.

J’aurais souhaité qu’une partie doit consacrée à la création d’un EHPAD mais finalement ce sont une soixantaine de logements seront construits et affectés à des policiers.

65 policiers sont attendus à Nice mais refusent cette affectation à cause de la cherté du logement. Si cette réalisation se fait ce sera un prétexte de moins pour l’État pour ne pas honorer ses engagements.

juin 17, 2019   Commentaires fermés sur France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

Aucun enfant n’est responsable des actes de ses parents !

 

Je comprend bien qu’il s’agit d’un dossier très délicat et que l’opinion publique française est hostile à 85% à leur retour.

Mais ils sont français et ne sont pas responsables des actes de leurs parents.

Jacques Toubon réactionnaire ministre de la culture de Jacques Chirac, et niçois par ailleurs, n’en finit pas de m’étonner.

C’est lui, le défenseur des droits qui a sommé le gouvernement, soumis à la pression des familles, fin mai, de venir en aide aux enfants de djihadistes français retenus en Syrie, en faisant cesser les « traitements inhumains et dégradants » qu’ils subissent dans les camps et « de mettre fin aux atteintes aux droits et à l’intérêt supérieur de l’enfant ».

Il est temps d’opposer la pédagogie à la démagogie dans cette affaire. Même si le risque zéro n’existe pas, il est hallucinant d’entendre le Rassemblement National assimiler ces enfants à des bombes à retardement, propos complaisamment relayés par les chaînes d’informations.

L’entretien de ce climat de peur ne facilitera pas leur retour et leur réintégration dans leur pays d’origine.

juin 11, 2019   Commentaires fermés sur Aucun enfant n’est responsable des actes de ses parents !

Les Gilets Jaunes fichés aux urgences !

 

Cette pratique vient d’être dénoncée au grand jour par une centaine de médecins qui ont appelé à un arrêt immédiat du «fichage» par les autorités sanitaires des personnes blessées lors des mouvements sociaux, pointant une dérive inacceptable dans l’extension de cette pratique à des «gilets jaunes» lors de certaines manifestations.

Je soutiens totalement cette démarche.

En effet, on apprend par cette tribune que depuis le début du mouvement il y a cinq mois, le fichier «SI-VIC» – système d’information pour le suivi des victimes, mis en place après les attentats de 2015 , est «détourné par l’administration hospitalière et les agences régionales de santé (ARS)».

Les 100 médecins signataires dénoncent «le fichage de patients à des fins possibles d’exploitations politiques ou judiciaires.

Selon eux, l’existence même d’un fichier parallèle renseigné après sélection de nos patients pour n’y entrer que les «gilets jaunes» est parfaitement anti-déontologique», précisant que les patients concernés ne reçoivent aucune information sur ce fichier et que leur consentement n’est pas recueilli.

Parmi les signataires, figurent le cofondateur de Médecins du monde Jacques Bérès, celui de Médecin sans frontières Xavier Emmanuelli et l’ancien ministre et député Bernard Debré (LR), l’urgentiste Patrick Pelloux qui appellent à répondre à des «demandes illégales» par un «devoir de désobéissance éthique».

mai 9, 2019   Commentaires fermés sur Les Gilets Jaunes fichés aux urgences !

18 heures, place Garibaldi, la gauche niçoise dénonce les violences policières

Nous étions entre 4 et 500 peut être plus, peu importe. L’essentiel était de se retrouver au seins d une démarche collective pour dire non aux violences policières. « Nice au Cœur » s’était associé à ce rassemblement.

Je peux entendre ceux qui rappellent, à juste titre, que tout rassemblement était interdit, samedi dernier, place Garibaldi.

Je peux entendre entendre qu’il y a eu des sommations au préalable, que la police procède à des interpellations de participants refusant d’obtempérer parce que l’état de droit est le même pour tous.

Mais à Nice il n’y eu aucun incident grave pendant les 18 premiers actes des Gilets Jaunes. Il a fallu cet acte 19 pour que l’on frôle le drame.

Le pouvoir ne cesse de dire qu’il faut faire la différence entre les gilets jaunes et les casseurs infiltrés mais il n’y avait pas de blacks blocs à Garibaldi, il n’y avait qu’une soixantaine de militants progressistes. Il ne constituaient une menace ni pour les personnes, ni pour les biens, ni pour les forces de l’ordre ni pour l’ordre public.

Or le déploiement de forces à Garibaldi était démesuré. Les policiers ont chargé sans autre raison que de nettoyer la place de ces récalcitrants parmi lesquels se trouvait Geneviève Legay avec son drapeau arc en ciel, symbole de la paix avant d’être projetée au sol et de heurter avec sa tête un plot.

L’ usage disproportionné de la force publique n’est pas admissible dans une démocratie comme la notre.

Je condamne donc ce qui s’est passé avec la plus grande fermeté et je ne cautionnerai jamais une dérive autoritaire. C’ était le sens de ma présence ce soir à ce rassemblement.

mars 25, 2019   Commentaires fermés sur 18 heures, place Garibaldi, la gauche niçoise dénonce les violences policières