Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Police

Toxicomanie et drogue : Merci au CAARUD.

 

J’ai visité le CAARUD au 12 rue Emmanuel Philibert, il y a quelques temps. Les locaux sont spacieux et très fonctionnels. Ils sont agencés en fonction des activités qui s’y déroulent. Un salon d’accueil, un box pour un entretien prive, des toilettes douches, une buanderie pour le linge, etc.

Le CAARUD, c’est le Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques des usagers de drogues.

Ici l’insertion dans le quartier s’est plutôt bien passée et c’est presque miraculeux. Les gens détestent tout ce qui de près ou de loin touche à la drogue. Le CAARUD était avant rue Offenbach. De multiples actions de riverains avaient fini par en venir à bout. J’avais à l’époque protesté contre cette fermeture.

Cela avait aboutit à ce que des populations toxicomanes se fixent n’importe où. Il y en avait dans le parking Notre Dame, tout autour de l’église. Les toxicos se fixaient en public tous les jours comme cela vient de se passer au square Marshall. La situation était telle que plusieurs associations (AIDES, Médecins du Monde et l’AFR) étaient montées au front avec mon appui pour rappeler que la « prise en charge des usagers de drogues n’est pas le problème, c’est la solution ! ».

L’idée d’Estrosi de mettre le CAARUD à Pasteur près de l’hôpital à fait long feu. C’était tout simplement stupide car les toxicomanes sont une population de centre ville et peu mobile.

Le système actuel d’un CAARUD, quartier du Port, coordonnant des distributeurs de seringues en ville est meilleur mais encore perfectible.

Car les distributeurs de seringues reproduisent le même schéma. Celui placé rue Édouard Beri a distribué en 2018 plus de 2000 seringues. Ceux de l’avenue Semeria à Saint Roch et de l’avenue de la Californie, bien moins. Car les toxicomanes n’y vont pas. C’est trop loin du centre ville.

Il faudrait implanter deux nouveaux distributeurs en centre ville afin que l’activité d’Édouard Beri se trouve allégée et mieux répartie. Mais cela pose la question de leur lieu d’implantation qui renvoie à ce schéma détestable. Les gens sont plutôt pour mais à condition que ce ne soit pas près de chez eux.

Un sujet brûlant qui nourrit la démagogie et le populisme du Rassemblement National et qui ne sera certainement pas abordé en période pré-électorale. Les toxicomanes attendront.

août 27, 2019   Commentaires fermés sur Toxicomanie et drogue : Merci au CAARUD.

Mort de Steve : l’exigence de vérité

 

Absent de Nice hier soir je n’ai pu être présent au rassemblement organisé à la mémoire de Steve.

Je n’en suis pas moins solidaire.

Toute la lumière doit être faite sur la mort de Steve Maia Caniço, survenue dans des circonstances non encore élucidées.

C’est une exigence pour sa famille d’abord mais c’est aussi une exigence pour la République.

L’affaire Geneviève Legay a déjà entamé la crédibilité de la justice, la mort de Steve s’inscrit dans le même processus. D’ailleurs les juges d’instruction chargés de l’enquête ont demandé à en être dessaisis car disent ils, cette affaire doit être instruite à distance.

L’enjeu est majeur. Toute la procédure doit se dérouler de manière incontestable car la multiplication des rassemblements un peu partout en France démontre, au delà du drame en lui même, une exaspération grandissante vis à vis de la police qui n’est absolument pas bonne pour notre république.

août 4, 2019   Commentaires fermés sur Mort de Steve : l’exigence de vérité

Militants « écolo » gazés à Paris : inadmissible !

 

L’action se voulait « festive », selon l’événement créé sur Facebook.

Mais il en a été tout autrement du rassemblement qui s’est finalement déroulé sur le pont de Sully.
Le sit-in improvisé a bloqué la circulation ainsi que la chaîne humaine qui a suivi. Aux cris d »Extinction ! Rébellion ! » et avec de nombreux drapeaux multicolores avec le logo du groupe : un « X » représentant un sablier pour symboliser le temps qui passe inscrit dans un cercle, aussi rond que notre planète, ils ont poursuivi leur action jusqu’à l’intervention des forces de l’ordre.

La façon dont cette opération de maintien de l’ordre s’est déroulée n’est pas acceptable. Des CRS sont venus gazer des manifestants assis quasiment à bout portant. Une vidéo particulièrement choquante qui circule sur les réseaux sociaux a filmé cette scène qui ressemble à la manière dont on pulvérise les cafards.

Après la sortie du mouvement des gilets jaunes, et les débordements de Nantes lors de la fête de la musique ou il y a eu un disparu, ce nouvel épisode confirme l’escalade de la violence de la répression dès qu’il y a un mouvement.

Nous sommes en France et ce n’est pas acceptable.

juin 30, 2019   Commentaires fermés sur Militants « écolo » gazés à Paris : inadmissible !

France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

 

Nous avons voté pour, comme les autres oppositions, la transformation de l’hôpital Saint Roch en commissariat central associant la police nationale, la police municipale et le centre de supervision urbain.

Nous assurons ainsi l’affectation de ce bâtiment au service public plutôt qu’aux promoteurs immobiliers.

J’aurais souhaité qu’une partie doit consacrée à la création d’un EHPAD mais finalement ce sont une soixantaine de logements seront construits et affectés à des policiers.

65 policiers sont attendus à Nice mais refusent cette affectation à cause de la cherté du logement. Si cette réalisation se fait ce sera un prétexte de moins pour l’État pour ne pas honorer ses engagements.

juin 17, 2019   Commentaires fermés sur France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

Aucun enfant n’est responsable des actes de ses parents !

 

Je comprend bien qu’il s’agit d’un dossier très délicat et que l’opinion publique française est hostile à 85% à leur retour.

Mais ils sont français et ne sont pas responsables des actes de leurs parents.

Jacques Toubon réactionnaire ministre de la culture de Jacques Chirac, et niçois par ailleurs, n’en finit pas de m’étonner.

C’est lui, le défenseur des droits qui a sommé le gouvernement, soumis à la pression des familles, fin mai, de venir en aide aux enfants de djihadistes français retenus en Syrie, en faisant cesser les « traitements inhumains et dégradants » qu’ils subissent dans les camps et « de mettre fin aux atteintes aux droits et à l’intérêt supérieur de l’enfant ».

Il est temps d’opposer la pédagogie à la démagogie dans cette affaire. Même si le risque zéro n’existe pas, il est hallucinant d’entendre le Rassemblement National assimiler ces enfants à des bombes à retardement, propos complaisamment relayés par les chaînes d’informations.

L’entretien de ce climat de peur ne facilitera pas leur retour et leur réintégration dans leur pays d’origine.

juin 11, 2019   Commentaires fermés sur Aucun enfant n’est responsable des actes de ses parents !