Random header image... Refresh for more!

Pass Bleu Azur : Un Pass en trompe-l’oeil pour cacher l’échec de Christian Estrosi

 

Pendant des années, Christian Estrosi a attaqué la Région PACA gérée par Michel Vauzelle en fustigeant son incapacité à construire un titre de transport unique et un tarif unique incluant les TER. Au moment des élections régionales, il avait promis de tout changer.

Ce fut même une annonce de la Région PACA en mai 2017. Normalement, depuis le 1er juin 2017, les Métropolitains peuvent voyager sur le réseau métropolitain avec une carte unique : la carte Zou.

Le lancement du Pass Bleu Azur, une soi-disant carte de transport unique qui regroupe différents services de transport de la Métropole, tramway, bus, vélo bleu et auto bleue, consacre en réalité l’échec de Christian Estrosi.

Avec cette annonce, les Métropolitains pourraient croire qu’ils bénéficient enfin d’un Pass unique de transport comme les habitants des autres grandes villes. Mais, sans accès au TER, le Pass Bleu Azur est un Pass en trompe l’œil.

Je le regrette et je dénonce vivement cette absence d’accès aux trains TER dans ce nouveau Pass car pour de très nombreux usagers, les TER font partie des transports quotidiens, en complément du tram ou du bus. Il en est de même pour l’absence d’accès aux chemins de Fer de Provence qui font partie du schéma directeur des transports et qui ont vocation à être de plus en plus utilisés avec le développement de Nice Méridia et de l’Eco-Vallée.

Rien ne change avec Christian Estrosi : les effets d’annonce priment sur la réalité du service. Le Pass bleu n’est malheureusement pas un réel progrès pour les usagers niçois et métropolitains des transports en commun.

Communiqué de presse de Patrick ALLEMAND
Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d’Azur.