Random header image... Refresh for more!

Castaner au ministère de l’intérieur !

 

Castaner au ministère de l’intérieur !

Il aura fallu attendre deux semaines pour connaître la composition du nouveau gouvernement, après la démission de Gérard Collomb.

Pour sa nouvelle équipe, Emmanuel Macron a fait le choix de la continuité dans la méthode. Imperturbablement il continue son marché à droite et à gauche. Ainsi au ministère de l’intérieur qui est un poste clef, il remplace un proche par un autre proche, mais aussi un socialiste par un autre socialiste, Gérard Collomb par Christophe Castaner. Ce dernier sera secondé par une personnalité issue de la société civile, bien que Laurent Nunez se trouve être tout simplement l’ex-patron de la DGSI, c’est donc un spécialiste de la lutte anti-terroriste.

Si l’on excepte le cas de la place Beauvau il est clair que l’objectif à été de préserver l’équilibre des forces politiques et de ne surtout pas droitiser le gouvernement.

Pour le reste des nouveaux postes, au ministère de la culture, le chef de l’État nomme un ex-membre des Républicains, Franck Riester, député de Seine-et-Marne et qui préside le parti UDI-Agir.

Et c’est un ancien socialiste et pas n’importe lequel, qui prend le ministère de l’Agriculture. Didier Guillaume, ex-sénateur PS mais surtout ex-directeur de cabinet d’Henri Emmanuelli. C’est la première fois que sous l’ère Macron un homme venant de la gauche du PS entre au gouvernement. A priori il devra composer avec François De Rugy en ayant bien en tête que l’opposition entre Nicolas Hulot et Stéphane Travert s’ est terminée par le départ forcé ou volontaire des deux !

Après le coup de grisou qui avait frappé le Modem, les alliés centristes sont de retour puisque Jacqueline Gourault, proche de François Bayrou, est promue ministre en charge du grand ministère de la Cohésion des Territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Marc Fesneau, pilier du Modem, est chargé lui des Relations avec le Parlement.

Enfin, Gabriel Attal, est nommé secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale. Ça c’est pour la jeune garde.