Random header image... Refresh for more!

Nice au cœur d’enjeux économiques et politiques très importants

 

Le 23 mars restera un jour dans les annales de la ville. La concomitance de la réception du président chinois Xi Zin Pin avec l’appel nationale des gilets jaunes à manifester à Nice met la ville en état de siège.

Du côté de Beaulieu sur mer, le menu n’est pas seulement gastronomique. L’entretien est de la plus haute importance puisque les enjeux sont commerciaux et qu’il s’agit vraisemblablement de préparer le prochain sommet sino-europeen.

Or tout le monde sait que la Chine n’est plus considérée comme un partenaire mais comme un concurrent. Et que la Chine cherche à diviser les européens. La proposition d’accord bilatéral à l’Italie en est un exemple.

Se prépare aussi ce soir la rencontre de Paris qui aura lieu avec Merkel et Junker et le président chinois.

Enjeux de sécurité :

La promenade des Anglais est fermée à hauteur du Nègresco qui accueille la délégation chinoise.

Pour le moment 10h13 tout est calme mais le traumatisme de ce qui a été vécu samedi dernier sur les Champs Elysee est présent dans l’esprit des niçois.

De nombreux commerces ont fermé, notamment les banques. D’autres sont barricadés. Les transports publics sont à l’arrêt. Les ports sont fermés entre Villefranche et Cap d’Ail. Les sorties d’autoroute et les gare de Riquier à Cap-d’Ail également.

Le préfet a beau expliquer qu’on n’empêche pas les niçois de vivre, un peu quand même ! Les gilets jaunes niçois ont par ailleurs toujours été exemplaires dans leurs manifestations.

Le 27 février je participais à un rassemblement pour le droit de manifester en sécurité. Il faut être cohérent. Je suis donc aujourd’hui aux côtés de ceux qui souhaitent manifester et profiter de la venue du président de la République pour maintenir la pression.

Je ne confond pas les gilets jaunes et les casseurs. J’espère simplement que si nécessaire les forces de l’ordre pourront empêcher les saccages des casseurs, s’ils parvenaient à atteindre le centre ville.