Random header image... Refresh for more!

Catégorie — International

La Chine s’ouvre au président Macron !

DrapeauxFranceChine

En résumé ce fut un voyage utile, très utile.

Emmanuel Macron a signé, avec Xi Jinping, au palais du peuple, une cinquantaine d’accords et de contrats commerciaux importants, notamment sur le nucléaire civil et l’aéronautique.

« Le partenariat avec la Chine est un partenariat stratégique. Il faut structurer les relations en termes de propriété intellectuelle, structurer un accès plus grand au marché chinois, permettre les investissements chinois en France et ouvrir les données de manière réciproque », a déclaré le chef de l’Etat français à Pékin.

La France cherche à rééquilibrer ses relations commerciales avec la Chine, qui génère son plus gros déficit extérieur (30 milliards d’euros en 2016) et lui réclame davantage de réciprocité dans l’ouverture des marchés.

Dans le cadre de cet objectif, le président français a signé un accord avec son homologue chinois pour fournir à la Chine un centre de retraitement des combustibles nucléaires. C’est une excellente nouvelle pour donner un peu d’air à Areva, en quasi faillite. c’est un projet total d’environ 20 Mds d’euros en incluant la construction et l’exploitation. Il pourrait représenter sept années de travail pour 2 000 ingénieurs français.

Quant au réacteur EPR de Taishan, construit par EDF dans le sud de la Chine, il devrait démarrer dans environ six mois, a fait savoir la présidence française. Ce serait le premier EPR opérationnel dans le monde, avant même ceux en chantier à Flamanville (France) et en Finlande, qui ont subi de nombreux retards et surcoûts.

Airbus espère vendre entre 50 et 100 Airbus A 320 et A 330 au loueur ALC, pour un montant supérieur à 10 Mds de dollars.

Le secteur des télécommunications n’a pas été oublié. Eutelsat Communications et China United Network Communications ont signé un protocole d’accord relatif au marché en plein essor des services de télécommunications par satellite en Asie-Pacifique. Il vise notamment à s’appuyer sur les ressources du satellite d’Eutelsat afin de promouvoir les services de connectivité à bord des avions.

La France veut aussi un meilleur accès au marché chinois pour ses produits agricoles et agroalimentaires (viande bovine, porcine, volailles, vins et spiritueux). La Chine va complètement lever « dans les six mois » l’embargo sur la viande bovine française qu’elle imposait depuis 2001 à la suite de la crise de la vache folle. Cette décision intervient après un premier assouplissement très partiel annoncé en mars 2017.

Plus anecdotique, le secteur de la vente en ligne de produits de luxe. Un premier contrat a été signé avec le géant chinois de vente en ligne JD. com, qui s’est engagé à vendre sur ses plateformes pour 2 Mds d’euros de produits français aux consommateurs chinois sur les deux prochaines années. il s’agit de marques françaises reconnues ou haut de gamme, parmi lesquelles des griffes vestimentaires (Lacoste), des articles cosmétiques (L’Oréal…), des spiritueux (Château Laffite, Rémy Martin…) ou encore de l’agroalimentaire (Evian).

Les groupes AccorHotels, LVMH, Safran, Dassault Systèmes et BNP Paribas font également partie des entreprises concernées par les contrats signés ou à signer.

Un fonds d’investissement franco-chinois d’un milliard d’euros, destiné notamment à aider des PME françaises à s’établir en Chine devrait également être annoncé. Il serait judicieux que le gouvernement travaille avec les régions françaises et les agences régionales d’innovation. Les régions ont souvent des partenariats avec les provinces chinoises. C’est le cas de la Région PACA avec la province de Canton qui contient deux des quatre majors chinoises (Canton et Shenzen). Les régions peuvent avoir un rôle déterminant dans l’aide aux investissements de PME Françaises en Chine. La région PACA pourrait notamment s’appuyer sur l’expérience de deux de nos fleurons qui ont une solide implantation en Chine : le groupe Pernod-Ricard et l’Occitane.

janvier 9, 2018   Commentaires fermés sur La Chine s’ouvre au président Macron !

Les élections en Catalogne sont une gifle pour Rajoy et une demi-victoire des indépendantistes !

Mariano Rajoy avait voulu ce vote, reconnu par tous les partis, pour en finir avec les indépendantistes. Même si ces derniers sont divisés cela n’a pas découragé les électeurs qui ont voté massivement et ont confirmé leur choix indépendantiste.

Mariano Rajoy va devoir composer avec ce scénario qu’il n’attendait pas. Après des semaines de crise et d’exil, les indépendantistes catalans devraient faire prochainement leur retour au pouvoir au grand désarroi du Premier ministre espagnol.

Le résultat des élections régionales de jeudi a joué en faveur des séparatistes. Le chef du gouvernement espagnol a vraisemblablement payé la façon dont il a géré cette crise en decidant la mise sous tutelle de la Catalogne le 27 octobre dernier, après la proclamation de la république catalane par Carles Puigdemont.

Ce sont ceux qui, autour de Puigdemont ont été déchus depuis, exilé en Belgique et poursuivi par la justice, qui ont gagné les élections. Et cette fois la légitimité du scrutin ne peut être contestée par personne. La participation a été massive avec un record historique de participation de 82 %.

Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour Mariano Rajoy, dont le gouvernement tablait sur un vote qui affaiblirait les indépendantistes exilés. Or, le parti populaire de Mariano Rajoy s’est effondré et ne compte plus que 3 élus. Les résultats du scrutin montrent une région divisée. D’un côté, les trois listes indépendantistes ont remporté 70 sièges au Parlement sur 135 et pourront donc gouverner s’ils parviennent à former une coalition. De l’autre, le parti libéral et anti-indépendance Ciudadanos s’impose comme l’autre force politique régionale avec 37 élus. Mais elle ne pourra peser que si la désunion l’ emporte chez les indépendantistes.

Va rapidement se poser la question du rapport entre les élus par le peuple et la justice car il paraît difficile de condamner des personnalités elues par le peuple. En ce sens, le maintien de la ligne ferme par Rajoy n’est pas de nature à rassurer les défenseurs de la démocratie et les amoureux de l’Espagne.

décembre 23, 2017   Commentaires fermés sur Les élections en Catalogne sont une gifle pour Rajoy et une demi-victoire des indépendantistes !

A Mossoul, première rentrée des classes depuis 3 ans !

Rentree Mossoul

Cette photo restera certainement comme l’une des photos de l’année. La vie reprend à Mossoul, l’espoir renaît. Heureusement l’histoire se répété inlassablement, les oppresseurs finissent toujours par perdre.

Sous le joug de l’Etat Islamique, les écoles avaient été fermées à l’exception de quelques unes qui étaient gérées par les jihadistes et où l’on apprenait la religion plutôt que la philosophie et l’apprentissage du combat plutôt que les mathématiques.

Il y a 48 heures, c’était la rentrée des classes. Sur les 600 écoles que compte la ville, la moitié fonctionne à nouveau. Certains élèves vont enfin pouvoir passer des examens qui avaient été brusquement interrompus en juin 2014.

octobre 12, 2017   Commentaires fermés sur A Mossoul, première rentrée des classes depuis 3 ans !

Bientôt des Casques Bleus en Catalogne ?

catalogne

Cette boutade n’en est pas vraiment une quand on voit ce qui s’est passé dimanche en Catalogne lors du référendum sur l’indépendance.

Selon les estimations il y a eu entre 91 et 844 blessés. Qu’importe le nombre, il y a eu des violences policières inadmissibles. Il y a même eu des heurts entre la police espagnole et les forces de l’ordre catalanes. Des espagnols ont frappé des espagnols. Ce fut une journée de chaos.

Il en est sorti un résultat : 42% de participation et 90% de oui à l’indépendance. Même si Madrid explique que le référendum sur l’autodétermination n’a pas eu lieu, il va bien falloir en tenir compte politiquement.

Mon sentiment est que le pouvoir central à largement contribué à ce résultat. En annonçant que le résultat ne serait pas reconnu, puis que Madrid empêcherait qu’il se tienne, en saisissant des bulletins de vote, des urnes, en menaçant physiquement les votants, tout a ete fait pour qu’une dramaturgie s’installe.

Je suis persuadé que des tas de catalans pas forcément indépendantistes sont allés voter oui pour montrer leur désaccord.

Si le pouvoir central n avait pas tendu à ce point la situation il y a gros à parier que la participation aurait été moins importante, ainsi que la part de oui. On aurait pu interpreter le résultat, expliquer que ceux qui n avaient pas voté étaient pour l’unité espagnole etc. Le résultat aurait été affaibli.

Ces violences servent incontestablement les indépendantistes qui vont pouvoir faire prospérer la dessus un réflexe identitaire et le populisme égoïste qui l’accompagne fréquemment.

Maintenant il va falloir reprendre le dialogue politique mais je ne suis pas certain que cela soit possible avec les acteurs politiques actuels tant au niveau de l’état que de la région catalane. Il serait terrible pour l’Espagne que la Catalogne ne se transforme en nouveau Pays Basque.

La Catalogne doit rester espagnole et l’Europe à besoin d’une Espagne unie.

octobre 3, 2017   Commentaires fermés sur Bientôt des Casques Bleus en Catalogne ?

A l’ONU, la voix de la France s’est faite entendre !

MacronONU

Faire de la politique, c’est aimer les gens et aimer la politique. On peut être socialiste et ne pas être sectaire, ne pas être aveuglé par un esprit partisan. Il est des moments où certains clivages se dépassent. A mon sens, le discours du président de la République, prononcé devant l’Assemblée générale des Nations Unies, en fut un.

Il s’est exprimé au nom de Bana, citoyenne d’Alep, Ousmane, écolier à Gao, Kouamé, réfugié ayant atteint les rives européennes au péril d’un voyage plus que dangereux, Jules, dont la maison a été détruite par l’ouragan Irma…

Pour une politique environnementale mondiale forte, qui met en oeuvre les Accords de Paris de la COP21, avec ou sans les Etats-Unis,
Pour le respect des droits fondamentaux, notamment pour le droit des femmes,
Pour une liberté d’expression et une liberté de la presse partout,
Pour des vrais investissements dans le développement,
Pour une politique internationale d’apaisement, qui respecte l’accord sur le nucléaire avec l’Iran et demande le renforcement du dialogue avec la Corée du Nord
Pour une ONU qui embrasse le multilatéralisme parce que les grands enjeux ne trouveront de réponse que collectivement : terrorisme, climat, numérique.

Fermeté vis à vis des Etat-Unis, éloge du multilatéralisme, là où Trump affirme « c’est les Etats-unis d’abord », le contraste a été saisissant, et donne à la France une responsabilité encore plus grande dans le nouvel ordre mondial qu’il faut reconstruire.

septembre 20, 2017   Commentaires fermés sur A l’ONU, la voix de la France s’est faite entendre !