Random header image... Refresh for more!

Torrin et Grassi : pendus pour notre liberté.

Il y a 75 ans, le 7 juillet 1944, Séraphin TORRIN et Ange GRASSI, de la commune de Gattières, étaient pendus par les Allemands aux réverbères de l’avenue de la Victoire, aujourd’hui avenue Jean Médecin. Tous deux appartenaient à la formation locale des Francs Tireurs et Partisans.

Épilogue d’une expédition punitive des nazis contre la commune de Gattières où quelques jours auparavant un sous-officier allemand avait été tué.

Chaque année, le 7 juillet, les niçois se retrouvent place Masséna pour se souvenir. Malheureusement hier je n’ai pu être présent mais je ne manque quasiment jamais cette commémoration.

Pourquoi ? La résistance niçoise est parsemée de tragédies. Prochainement, le 15 août 1944 nous irons honorer le souvenir des fusillés de l’Ariane. Le 28 août ce sera le Palais Stella.

Les dates ne manquent pas mais aucune n’a marqué la mémoire collective des niçoises et niçois autant que le 7 juillet 1944.

C’est la forme qui a marqué les esprits et les mémoires. Torrin et Grassi ont été pendus. Mais ils sont restés exposés 3 heures, en plein été. Les niçois ont été nombreux à les voir, devenus masses inertes. il y a de moins en moins de témoins directs de cette atrocité mais elle a été racontée à ma génération afin que leur souvenir ne s’éteigne pas.

Ils ont sacrifié leur vie pour notre liberté.