Random header image... Refresh for more!

La précarité tue !

Un étudiant lyonnais est entre la vie et la mort.
Il s’est immolé par le feu devant le CROUS à Lyon. Nous ne sommes pas en Tunisie et ce jeune n’est pas Mohamed Bouazizi, l’homme qui, en s’immolant, avait déclenché le printemps arabe.

Nous sommes à Lyon et devant le CROUS car ce geste désespéré est justifié par la hausse continue de la précarité étudiante. On venait de supprimer la bourse à Hanass. Il ne pouvait tout simplement plus vivre. Encore que la bourse ne s’élève qu’ à 453 euros et ne permette pas grand chose.

Ce geste terrible met le zoom sur le creusement des inégalités devant les études supérieures ce qui est inacceptable. L’ État n’est plus capable d’assurer le seuil minimal ouvrant les études supérieures à tous.
Et encore on passe sous silence le scandale de la prostitution étudiante, pour financer les études, que personne ne veut voir parce que cela arrange tout le monde ! #laprecaritetue.