Visite au Secours Populaire

 

Hier matin vers 9h30 je suis passé rue Bonaparte au siège du Secours Populaire mais nous étions un lundi. Lorsque j’ai vu la queue qui attendait l’ouverture des portes, j’ai décidé de repasser un peu plus tard.

En effet, dégagé de mes obligations électorales, je voulais d’autant moins que cette visite ne soit politiquement interprétable.

A 10h15 c’était plus calme. Sur le trottoir je croise le baron De Brawney, des chevaliers de l’ordre de Malte avec lequel j’ai noué des liens amicaux qui discute avec une maquilleuse. A l’intérieur je trouve Sami qui tente d’organiser avec quatre bénévoles, la réception des dons. Dehors plusieurs « trafics » conduits par des bénévoles attendent leur chargement pour aller livrer ou distribuer des repas. Tout est calibré, parfaitement organisé. Il faut dire que la maison de la solidarité est vaste ce qui facilite les choses.

Ici c’est la solidarité à tous les étages et une activité qui est mesurée constamment.

-11800 colis alimentaires livrés à domicile
-2350 colis d’hygiène
-750 kits bébé
-92 tonnes de produits alimentaires sortis des stocks
-plus de 100 étudiants aidés sur un plan alimentaire chaque jour

Et surtout ce chiffre qui donne tant d’espoir, 400 nouveaux bénévoles.

En repartant après avoir déposé un stock de chemises et des jouets, je me suis dit que tous ces réseaux de solidarité qui s’organisent autour des « majors » comme le Secours Populaire ou les Restos du Coeur, ou autour des association de maraude comme « le café suspendu » sont une véritable richesse pour notre cohésion sociale.

Actions du cœur : le Noël des SDF avec la méthode de Michel Adragna et le talent de Gilles Chevillon

 

C’était hier soir le réveillon pour beaucoup d’entre nous. C’était aussi le Noël des SDF. Comme prévu je suis allé saluer les bénévoles d’Actions du cœur, qui n’est pas une association mais avant tout un groupe d’amis solidaires qui distribuent des repas chauds aux SDF de Nice. Mais des SDF vous n’en verrez pas un seul au 1 rue Centrale qui est la base de cette action pas comme les autres.
Elle a la chance d’avoir en base arrière un restaurant qui ferme le samedi soir, le restaurant Tandoori qui permet de préparer les plats. .

Ensuite les bénévoles partent avec les sacs contenant les repas, à la rencontre des SDF selon des secteurs bien déterminés avec un chef d’équipe. Ici on ne badine pas avec l’organisation. C’est la méthode Adragna.

Le plus du Noël 2020 c’est le talent de Gilles Chevillon qui l’amène sous la forme d’un calendrier de la rue composé par les portraits de 12 SDF saisis sur le parcours de la maraude. J’ai toutes les photos mais j’ai choisi de vous en publier que deux , histoire de vous donner envie d’acheter le calendrier au prix de 10 euros pour financer ces actions de solidarité

Vous pouvez contacter Gilles 0610256861 ou Tania Jakic, un autre rouage essentiel du groupe au 0663497787. Avec Laura Albanese

Visite à la ressourcerie Actes

 

Elle est située 270 route de Turin et j’y suis resté un bon moment autour d’un café préparé avec gentillesse.
Ce fut l ‘occasion de saluer les salariés de cette ressourcerie qui travaille en lien avec la boutique située rue Spitalieri, derrière Nice Étoile.
Ici on collecte, on répare du petit électroménager, on donne une seconde vie à des objets, on refait des meubles. Tout le monde est à son poste.
C’était aussi l’occasion d’évoquer avec le personnel de direction les perspectives de développement, la prochaine arrivée d’une autre ressourcerie à l’Ariane.

Une grande nouvelle pour les Liserons !

 

Depuis des années je me bats pour faire inscrire ce micro quartier dans les opérations ANRU (voir diverses interventions en conseil municipal ou métropolitain).

Depuis quelques années, le maire a évolué sur ce dossier auquel il était indifférent au départ. Tout avait été concentré sur Les Moulins, l’Ariane, et Pasteur. Mais laisser dériver Les Liserons était devenu explosif.

C’est Patrick Kanner, ministre de la ville sous la présidence de François Hollande, qui, le premier, a classé ce quartier en opération d’intérêt régional.

L’actuel gouvernement a suivi et ce sont 49, 3 millions d’euros qui vont être injectés dans une véritable opération de rénovation restructuration avec démolition de 69 logements, construction d’un espace sportif, nouvelles voies pour désenclaver le quartier, création d’un boulevard, etc.

C’était la seule solution pour opérer un véritable changement et un retour de ce quartier dans la République. Ce matin je m’en réjouis. Sur la photo, les immeubles qui seront réhabilités.