La réhabilitation de la ligne SNCF Nice Breil Cuneo.

Je viens de tester la puissance de Twitter avec le tweet suivant qui avait pour objectif de rappeler mon soutien à cette ligne de chemin de fer en prenant appui sur la situation dans la vallée de la Roya.
« La ligne SNCF Nice Breil Cuneo dont tout le monde essaie de se débarrasser, est, ce soir, ironie du sort, le seul moyen de raccrocher les communes de la Roya au reste du monde. #Nice06 #Roya #intempéries #Tende #inondations« 
Résultat 450 likes et tweet vu par 36087 personnes
Au delà de ces statistiques surprenantes, cela démontre l’attachement que les français peuvent avoir pour le chemin de fer.

Après le déluge, le chaos.

Toutes nos pensées vont aux habitants de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya qu’il ne faut pas oublier.
53 routes sont coupées ce qui rend difficile les opérations de secours dont l’essentiel se passe par voie aérienne avec le soutien de l’armée.
Quand on voit que même le lac du Boréon a débordé, on ne peut même pas incriminer cette fois la bétonisation, ce qui est le cas lorsque nous sommes dans la plaine du Var ou sur le réseau collinaire de Nice.
Par contre oui, cet épisode d’une extrême violence n’est pas sans lien avec le réchauffement climatique et est venu nous rappeler que ces phénomènes seront plus fréquents et plus violents.
Dans l’immédiat, priorité aux secours, à la recherche des disparus en espérant que certains aient pu se mettre à l’abri comme cela a été le cas du gendarme retrouvé sain et sauf.
Ensuite viendra le temps de repenser l’aménagement de nos villages en tenant compte de la nouvelle amplitude des crues.
Du travail en perspective pour la mise à jour des Plans de Prévention des Risques Inondations (PPRI) dont certaines préconisations ont très certainement évité un bilan encore plus lourd.

Après les inondations du Pont Saint Augustin, ne faut il pas réexaminer le projet de sortie de la vois Mathis en tranchée semi ouverte ?

 

La question posée est légitime. En tout cas je demande au président de la métropole un certain nombre de précisions. Les niçois-es ont le droit de savoir.

Les images du tramway amphibie passant sous le pont de Saint Augustin dans 40 cms d’eau il y a trois jours interrogent les niçois.

J’avais souligné il y a 72 heures le manque d’anticipation et le directeur général des services a reconnu que le tracé de la ligne 2 était à cet endroit en zone inondable.

J’avais également insisté sur l’impact de l’urbanisation des collines, sur le manque de perméabilité des sols qui aggrave la situation.

Mais malheureusement je ne peux être que dans le constat.

Concernant la sortie de la voie Mathis, il est encore temps d’agir en se posant les bonnes questions.

Le tracé du projet de sortie de la voie Mathis en tranchée semi ouverte, exactement là ou ont eu lieu les inondations est il le plus pertinent ?

Que se serait il passé avec des véhicules bloqués à un niveau inférieur au Tunnel Saint Augustin ?

Ce projet de tranchée ouverte a déjà été critiqué par Paul Cuturello, notamment en raison du fait qu’il risque de simplement déplacer les embouteillages, sans les réduire.

Paul Cuturello a également insisté sur le fait que, durant les travaux, il serait nécessaire de dévier le tracé de la Ligne 2, combien de millions d’euros cela va t il encore coûter ?

Le projet de Tunnel de la Victorine, écarté par le maire, aurait été plus cher, mais plus efficace et plus sécurisé que la tranchée semi-ouverte.

En tout état de cause je demande au maire de Nice des explications précises sur l’évaluation de la dangerosité du projet retenu en cas de fortes pluies sachant que ce type d’aléas climatiques de plus en de plus en violents risque d’être de plus en plus fréquent.

Orage de grêle sur Nice !

 

C’est un phénomène exceptionnel pour notre ville qui s’est déroulé hier soir. Heureusement c’était un samedi soir entre 19h et 20h00. En semaine cela aurait provoqué une belle panique.
Ce qui est très étonnant, c’est sa localisation sur la promenade des Anglais et alentours. Nice Est n’a pas été touchée, la grêle ne tenait pas du côté de Saint Roch.

Photo d »Olivier Arlet

Bon dimanche à tous !