Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Social

Santé, solidarité, discriminations, environnement (2ème série)

septembre 16, 2019   Commentaires fermés sur Santé, solidarité, discriminations, environnement (2ème série)

Rentrée des associations : les secteurs santé, solidarité, discriminations, environnement se partageaient l’espace du jardin Albert 1er

 

Trois heures furent nécessaires pour saluer tout ces acteurs essentiels de la vie associative qui contribuent à rendre meilleur le quotidien de ceux qui ont besoin de la solidarité pour lutter contre l’inégalité de leur condition.

Un temps si long parce que nous avions des choses à nous dire et que je devais leur dire à quel point je compte sur elles pour apaiser la ville et évoquer aussi leur manque de moyens face à des besoins qui ne cessent de croître.

D’apaisement il en a notamment été question au stand d’accueil femmes solidarité où le décompte s’est encore alourdi (104 féminicides) ou à celui du refuge, bien accompagné par la ville pour remettre en selle des jeunes homosexuels rejetés par les familles.

Aux resto du cœur et à la banque alimentaire on a évoqué les maraudes dont la mairie ne simplifié pas la tâche, mais aussi les besoins croissants.

Le liste est longue.

septembre 16, 2019   Commentaires fermés sur Rentrée des associations : les secteurs santé, solidarité, discriminations, environnement se partageaient l’espace du jardin Albert 1er

Je soutiens le mouvement des urgences et plus globalement le mouvement hospitalier

 

Les urgences nous concernent tous. Le manque de personnel ne permet plus d’accueillir ceux qui en ont besoin dans de bonnes conditions. Qu’il faille restructurer les services, certainement mais cela ne pourra se faire à moyens constants. Il faut recruter et mieux rémunérer pour prendre en compte la pénibilité et l’insécurité croissante.

Ce sont les raisons de ma présence à la manifestation de soutien organisée par les syndicats. Avec Philippe Pellegrini.

septembre 11, 2019   Commentaires fermés sur Je soutiens le mouvement des urgences et plus globalement le mouvement hospitalier

Hommage à Salomé, nous y étions !

 

Hommage à Salomé, nous y étions !

Je suis allé à Cagnes sur Mer hier soir rendre un hommage à Salomé, la 100eme victime d’un féminicide en 2019.

Le rassemblement était organisé par Yohann Léveillé et par Marie-Hélène Lauze et relayé par l’association Tous Citoyens.

Mais le compteur ne cesse de tourner malheureusement. Nous devions respecter 100 secondes de recueillement à la mémoire des 100 victimes de féminicide en France depuis janvier, dont la jeune Salomé, battue à mort à Cagnes sur Mer. Ce furent finalement 101.

Au delà de l’indignation et de nos prises de conscience individuelles et collectives, la centaine de personnes présentes, en dehors de l’accablement visible sur plusieurs visages, dénonçaient le manque de moyens consacrés aux associations, notamment Accueil Femmes Solidarité, dont l’une des membres s’est exprimée.

Aujourd’hui commence à Paris le Grenelle des violences conjugales. Nul doute que tous ceux qui étaient présents hier seront très attentifs aux décisions qui seront prises.

Les solutions, à tout le moins les pistes existent : attribution prioritaire de logements sociaux, exfiltration du domicile du conjoint violent, constitution d’un fichier national, port du bracelet électronique pour les conjoints violents, suivi médical, mais tout cela nécessite une volonté et des moyens.

 

septembre 3, 2019   Commentaires fermés sur Hommage à Salomé, nous y étions !

100eme féminicide de l’année.

 

Le 100eme féminicide de l’année 2019 vient de se produire à Cagnes sur Mer dans le 06. Tout un symbole et tout sauf une surprise quand on sait qu’en 2018, c’est dans les Alpes-Maritimes qu’il y a en a eu le plus grand nombre.

Pourquoi les AM ? Pour l’ instant aucune explication rationnelle n’a pu être avancée. Toujours est-il qu’avec deux centres d’hébergement situés rue fontaine de ville et route de Turin plus le centre d’accueil de jour de l’abri Côtier, on ne peut pas dire que rien n’a été fait.

D’ autant qu’il n’est pas facile de faire. Comme toujours les gens interrogés sont favorables à la création d’une nouvelle structure mais à condition que ce ne soit pas près de chez soi car « cela fait venir de mauvaises fréquentations dans le quartier ». Cela s’était produit en cœur de ville dans le 5eme canton il y a une dizaine d’année.

Il faut désormais des réponses concrètes.

Alors oui il faut que les femmes victimes de violences conjugales puissent bénéficier d’un relogement en HLM en priorité, cela paraît une évidence mais le moment est venu de le formaliser dans la loi.

Mais c’est à la racine qu’il faut combattre le mal.

Il est nécessaire que les appels de détresse émanant d’une victime ou d’un témoin soient traités en priorité par les services de police. On l’a vu dans le drame de Cagnes sur Mer. Chaque minute compte.

Mais il faut aussi imposer un suivi psychiatrique à l’auteur de violences conjugales dès la première plainte déposée, voire créer un fichier comme il en existe un pour les délinquants sexuels.

En Espagne les auteurs de violences conjugales sont obligés de porter un bracelet électronique. Le résultat est intéressant. Les violences conjugales ont baissé de 40% en 10 ans.

On ne peut pas se contenter uniquement de manifester comme cela a été le cas hier à Paris, néanmoins reconnaissons qu’une prise de conscience est en train de voir le jour dans notre pays.

septembre 2, 2019   Commentaires fermés sur 100eme féminicide de l’année.