Les festins et les fêtes patronales doivent être maintenus

 

On en finit pas de sauter d’une contradiction à l’autre dans l’administration de cette crise sanitaire du Covid 19.

Le 11 juillet, les boîtes de nuit vont rouvrir et il fallait bien que cela arrive un jour malgré l’impossibilité de respecter la distanciation sociale. En général les jeunes n’y vont pas pour ça.

Le même 11 juillet, The Avener, notre célèbre DJ niçois offrira un live streaming à partir de 21h30 depuis la tour Bellanda. Le son sera gratuit sur le quai des Ponchettes où les jeunes vont se précipiter par centaines.

Et dans le même temps on apprend que dans plusieurs villages du haut pays on arrive pas à assurer la tenue des traditionnelles fêtes patronales ou on les ampute des bals ( pas de la messe).

Or ces fêtes patronales font partie intégrante de notre identité et de notre histoire locale. C’est le moment privilégié où les familles de retrouvent, la population permanente, essentiellement des retraités étant rejointe à cette occasion par les actifs qui habitent à Nice.

Certes il ne faut prendre aucun risque mais personne ne me fera croire qu’un festin sois chapiteau venté est plus dangereux pour la circulation du virus Covid-19 qu’une boîte de nuit surchauffée ou un mega concert sur la colline du Château

Je propose donc que la métropole aide les communes et les comités des fêtes à respecter les gestes barrières en fournissant gratuitement les jours de festins des masques et du gel hydro alcoolique à la population.

Covid19 : Vivons nous dans le même monde ?

Une situation totalement surréaliste est en train de se dessiner.

En Europe, le déconfinement se poursuit à un rythme inégal mais converge vers une levée progressive des contraintes sans pour autant que l’épidémie ne reprenne.
C’est cela qui provoque les situations inadmissibles telles que celles qu’on a pu voir à Paris ou même dans certains quartiers du Vieux Nice le soir de la fête de la musique.

L’Europe a versé un lourd tribu au Covid19, la France, l’Italie et l’Espagne plus particulièrement. Mais le relâchement est là, les gens ont de moins en moins peur.

A l’opposé, le point, pays par pays, sur une pandémie qui «continue de s’accélérer» ne peut qu’inquiéter. Et là les gens ont de plus en plus peur.

L’Organisation mondiale de la santé met notamment en avant le fait qu’un million de cas a été signalé en seulement huit jours. Si le virus circule moins en Europe, l’épidémie continue sa progression notamment en Amérique latine et en Afrique.

Une nouvelle fois, l’OMS tire le signal d’alarme. La pandémie de Covid-19 « continue de s’accélérer », a mis en garde ce lundi le directeur général de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Au total, plus de neuf millions d’individus dans le monde ont désormais été infectés depuis le début, dont plus de la moitié en Europe et aux États-Unis.

« Il a fallu plus de trois mois pour que le premier million de cas soit signalé. Le dernier million de cas a été signalé en seulement huit jours », s’est alarmé le dirigeant. Et même en seulement sept jours, selon les données de l’université John Hopkins.

La situation se dégrade fortement au Brésil, au Pérou et au Mexique, mais aussi en Inde. L’épidémie repart en Russie, en Chine, en Iran. Elle est alarmante aux États Unis.

Ainsi l’Europe ballotée dans les premiers semaines apparaît presque comme un refuge désormais sans que la moindre explication rationnelle ne puisse le justifier.

Alors continuez à penser aux autres et prenez soin de vous.

Soutien total aux soignants!

 

Nous étions entre 1500 et 2000, place Masséna, hier soir pour soutenir les soignants.

Au delà des 300 euros, revendication légitime des soignants, c’est la défense de tout le système hospitalier qui est en jeu.

Si l’on veut continuer à avoir accès à des soins de bonne qualité il faut cette fois mettre sur la table un certain nombre de questions comme :

– la réouverture de lits, notamment de réanimation,

– la revalorisation des salaires mais également la création de postes de soignants, afin de renforcer l’attractivité de nos emplois de soignants, fortement concurrencé par l’hôpital monégasque.

– la mise en place d’une démocratie sanitaire pour mieux ajuster la réponse aux besoins,

– la nécessité d’un aménagement sanitaire du territoire associant aux décisions les élus locaux.

L’accès à des soins spécialisés non urgents très difficile actuellement.

La crise du covid 19 a mis en lumière toutes ces carences qui ne sont que le fruit d’un lent mais inexorable désengagement de l’État vis à vis des hôpitaux. C’est à cette spirale qu’il faut mettre un terme et cette pandémie nous montre que le moment est venu.

C’est ma décision

 

Plutôt que de participer à cette foire d’empoigne justifiée qui démasque un peu mieux chaque jour, la vraie nature de certains militants EELV, je choisi de rester jusqu’au bout au service des Niçois.e.s.

Patrick Allemand demande la réouverture du stade Vauban

Le 2 juin, la plupart des installations sportives (stades, salles, gymnases, clos de boules et piscines) ont ouvert à l’exception des sports collectifs et des sports de combat (toujours interdits jusqu’au 22 juin

Il est à nouveau possible d’accéder au Parc des Sports Charles Ehrmann ou au complexe de La Lauvette en dehors des heures d’occupation des clubs et en nombre limité, pour la pratique individuelle.

Seule ombre au tableau, deux équipements : la salle Pasteur qui accueille les SDS et c’est logique, et le stade Vauban qui fait office de centre de dépistage demeurent fermés au public.

Or je viens d’apprendre que les trois sites sélectionnés pour effectuer le test de dépistage du Covid19 sont les suivants :
-palais des expositions (parvis de l’Europe)
-Palais Nikaia
-Théatre de verdure

Je pense donc que, désormais, rien de s’oppose à la réouverture du stade Vauban.

Patrick Allemand