Random header image... Refresh for more!

Catégorie — Conseil municipal

Silence, on marie à Nice !

 

Il existait depuis 2014 une charte des mariages qui a plutôt bien fonctionné.

Aussi c’est avec surprise que nous avons étudié la délibération 0.8 sur laquelle Paul Cuturello est intervenu et qui nous proposait de voter un règlement règlement intérieur pour « donner plus de solennité » à l’événement.

En fait, sous couvert de « solennité » il s’agit « d’encadrer plus » une cérémonie qui l’est déjà suffisamment.

Les nouvelles contraintes sont nombreuses et clairement un signal aux électeurs du RN. Je sens qu’on va se régaler dans les mois qui viennent.

Il y avait un périmètre autour de la mairie où il fallait perturber le moins possible la circulation et les riverains. Ce périmètre est étendu à l’ensemble de la ville.

La responsabilité du couple de mariés est accentuée en cas de débordements et les cas où le mariage peut être reporté sont désormais plus nombreux.

Le drapeaux sont interdits. Si demain un supporter du Gym se marie, on ne pourra pas voir de drapeau de l ‘OGCNice.

Les tenues burlesques sont interdites. Mais qu est ce qu’ une tenue burlesque ? On ne veut pas de comoriens en tenues traditionnelles ? Il faut le dire. Interdira t’on le mariage d’un nageur de l ‘ONN dont le dress code est une paire de palmes ?

Le riz est également interdit. Bref !

Les téléphones portables devront être fermés pendant la cérémonie. Mais nous sommes en 2019. Les invités se servent de leurs portables comme d’ un appareil photo.

C’est démagogique et inapplicable.

C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre ce règlement intérieur.

NB : je conseille aux futurs mariés qui devront signer ce règlement de le joindre au faire-part envoyé à leurs invités. Ça aura de l’allure !

juin 21, 2019   Commentaires fermés sur Silence, on marie à Nice !

Quand Estrosi propose le 16 juin ce contre quoi il a voté le 7 février.

 

C’est arrivé lors du dernier Conseil municipal lorsque le maire a présenté la délibération 0.2 – Création d’un tarif spécifique de stationnement payant sur voirie valide uniquement les samedis en faveur de la promotion des commerces de proximité.

Je suis tout de même fait part de mon étonnement de le voir nous faire voter la création spécifique de stationnement payant sur voirie valable uniquement les samedis en faveur de la promotion des commerces de proximité.

Il a fallu que l’on visite près de 500 commerces, que l’on informe les commerçants qu’il avait refusé de voter un vœu déposé par notre groupe portant la gratuité du stationnement de 30 minutes à 1 heure, pour le voir proposer à notre vote le 17 juin, ce contre quoi vous avez voté le 7 février, enfin presque.

Les trois mesures qui ont été soumises à notre vote sont issues de trois propositions de notre groupe.

Pour rappel nous avions réclamé :

Le passage de la gratuité du stationnement de 30 minutes à 1 heure.
Une simplification de la tarification d’un euro de l’heure, à la place de cette grille délirante changeant la tarification de 5 minutes en 5 minutes.
Le passage de 2 heures 15 minutes de stationnement autorisé à 3 heures 15 minutes (nous avions demandé 4 heures).

La différence entre notre proposition et la sienne est tout de même de taille. Il limite cette réforme au samedi alors que nous souhaitions le voir étendu à tous les jours de la semaine.

Nous avons déposé un amendement en séance qui allait en se ce sens et que le maire a refusé de soumettre au vote des conseillers municipaux.

N’omettez pas de le dire à vos commerçants quand vous faites vos courses. Le maire a refusé de porter la gratuité de 30 mns à 1 heure les jours de semaine. Il limite cette disposition au samedi ce qui est très insuffisant.

juin 19, 2019   Commentaires fermés sur Quand Estrosi propose le 16 juin ce contre quoi il a voté le 7 février.

France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

 

Nous avons voté pour, comme les autres oppositions, la transformation de l’hôpital Saint Roch en commissariat central associant la police nationale, la police municipale et le centre de supervision urbain.

Nous assurons ainsi l’affectation de ce bâtiment au service public plutôt qu’aux promoteurs immobiliers.

J’aurais souhaité qu’une partie doit consacrée à la création d’un EHPAD mais finalement ce sont une soixantaine de logements seront construits et affectés à des policiers.

65 policiers sont attendus à Nice mais refusent cette affectation à cause de la cherté du logement. Si cette réalisation se fait ce sera un prétexte de moins pour l’État pour ne pas honorer ses engagements.

juin 17, 2019   Commentaires fermés sur France 3, intervention sur l’hôpital Saint Roch et son avenir.

Conférence de presse du 5 juin 2019

 

Coût du stationnement : les premiers effets d’un long combat !

La réforme du stationnement sur voirie à Nice a débuté en 2017 sous la houlette de Gaël Nofri, conseiller municipal.

Cette réforme est intervenue après le « flop » de la mise en place du stationnement intelligent avec des horodateurs nouvelles générations qui n’auront quasiment jamais servi mais auront coûté cher à la collectivité.

Le groupe des élus « Un Autre Avenir pour Nice » a organisé deux conférences de presse :
– Jeudi 22 février 2018 sur le thème :
Stationnement : Une alternative plus simple, plus juste, moins chère
– Jeudi 7 mars 2019 sur le thème :
Crise du commerce de proximité : lettre ouverte aux commerçants

Nous avons également déposé un vœu
demandant l’allongement de la durée de gratuité du stationnement en voirie de 30 minutes à 1 heure. En effet, nous considérons que le commerce niçois doit être « vraiment »soutenu.

La réponse du maire avait été nette : « NON ! Il n’en est pas question ! » laissant ensuite son adjoint chargé du stationnement, Gaël Nofri, vanter les mérites de cette réforme.
Ce vœu n’a été voté que par les élus suivants : Patrick Allemand, Christine Dorejo, Paul Cuturello et Fabrice Decoupigny. Les autres élus ont voté contre le vœu qui a donc été rejeté.

Là dessus nous avons adressé aux commerçants le 12 mars 2019 une lettre ouverte pour les informer de ce qui s’était passé.

Nous avons appris par la presse les 1er juin (Nice Matin) et 3 juin 2019 (CNews) que finalement, les samedis, la durée du stationnement gratuit sera étendu à une heure au lieu de 30 minutes comme nous l’avions proposé à l’occasion du vœu.
Les samedis, les tarifs seront ramenés à 1 euros de l’heure à partir de la 2ème heure (au lieu de 2,60 euros), comme nous l’avions proposé.
Enfin, toujours les samedis, la durée de stationnement autorisé passe quant à elle de 2h15 à 3h15 (nous avions nous proposé 4h).

C’est donc bien l’opposition qui est à l’origine de l’inflexion de la politique du maire et cela méritait d’être rappelé. Un maire qui propose au prochain conseil municipal une disposition contre laquelle il a lui même voté le 7 février. Le ridicule n’a jamais tué personne

juin 5, 2019   Commentaires fermés sur Conférence de presse du 5 juin 2019

Gratuité des permis de conduire : Améliorer le dispositif !

 

Dans le cadre de la consultation  » influence ta ville » des 18-25 ans, la demande d’une aide au permis de conduire est fréquemment revenue et a été retenue par le maire. Nous avons voté pour la délibération qui a présenté le dispositif en conseil municipal le 7 juin 2018.

Un dispositif a été mis en place et il s’avère inadapté quand, comme notre groupe, on défend en premier lieu la solidarité.

Le dispositif touche 150 jeunes par an, qui ont déjà obtenu le code et bénéficient d’une aide de 450 euros. La ville consacre donc à cette opération 67 500 euros. En échange le jeune doit effectuer 30 heures de travail dans une association.

Or après deux mois de mise en place, les premières constatations sont les suivantes :

– Ce sont les 150 premiers qui bénéficient de l’aide. Autrement dit, ceux qui en bénéficient sont ceux qui sont informés et pas forcément les plus précarité.

– Il n’y a pas de critères sociaux pour les attributions. Ainsi un étudiant d’une grande école privée de commerce où la scolarité coûte en moyenne 8 000 euros par an a bénéficié de l’aide.
Le dispositif n’a pas été mis en place pour ce type de profil pour lequel la solidarité du contribuable n’a pas à être sollicitée. Ce n’est pas acceptable pour notre groupe qui défend la solidarité et la justice sociale. L’ argent public est devenu trop rare pour permettre des effets d’aubaine.

– Enfin la contrepartie des 30 heures effectuées dans une association n’est ni coordonnée, ni validée. Des attestations sont fournies au dossier, sans aucun contrôle.

– Nous proposons, pour que l’organisation de la contrepartie soit crédible et efficace que :

– Toutes les associations soient informées de l’existence de ce dispositif et mobilisées pour accueillir ces jeunes pour 30 heures.

– que les offres des associations soient centralisées au service municipal en charge du service civique et et des TIG et que les orientations des jeunes soient effectuées par la mairie.

– Qu’à défaut d’offres déposées par les associations, ce soit la mairie qui accueille les jeunes pour les 30 heures de contrepartie.

avril 26, 2019   Commentaires fermés sur Gratuité des permis de conduire : Améliorer le dispositif !