Random header image... Refresh for more!

C’était la messe des artistes !

 

La messe des artistes c’était ce soir à l’église Saint Pierre d’arène. Cette tradition remonte à 1926 et s’est parfaitement déroulée sous la houlette de l’aumônier des artistes, Yves Marie Lequin qui, dans son homélie, a rappelé que l’artiste était dans une autre dimension.
Il a dit trois choses pour expliciter son propos.
Le peintre nous fait voir l’invisible, le musicien nous fait entendre l’ inouï.
Quand un artiste créé il n’y a plus de morale, il faut distinguer la création de l’ homme lui même.
La création est au-delà de tout cela.
L’art fait du bien et il défend l’artiste quoiqu’il en coûte.
L’idée de dépassement était présente.
C’est Patrick Moya qui a lu la prière de Wilette après que Yves Marie Lequin ait fait malicieusement remarquer que l’année où il l’avait lu, Louis Jouvet était mort.
Ensuite c’est Fred Altman qui a lu la liste des morts de l’ année 2018 de Charles Aznavour à Maria Pacome au seul éclairage des bougies allumées par le public.
Un vrai moment de convivialité qui m’a permis de saluer de nombreux artistes présents qui rappelaient que Nice et la Côte d’Azur ont toujours été des territoires de création.