Random header image... Refresh for more!

Acte 18 ! Une très mauvaise pièce.

 

Cette fois cela ne ressemble plus du tout à une manifestation.

L’acte 18″ des « gilets jaunes » a connu un regain de violences à Paris, où une banque a été brûlée et plusieurs magasins et restaurants pillés et saccagé dont le symbole du Sarkozisme, le Fouquet’s.

Cet acte 18 présenté comme un ultimatum au pouvoir en ce jour de fin du grand débat national est incompréhensible dans son déroulement.

Il faut maintenant laisser le temps au gouvernement d’exploiter la parole des français (il y a eu 1,4 million de contributions) et de faire ses propositions. C’est prévu pour le 16 avril.

Qu’ensuite il y ait l’expression de mécontentements si le compte n’y est pas, ce serait normal. Mais on ne présente pas un ultimatum qui est un mot violent, en début d’analyse des contenus.

Résultat, dans ce cadre fixés par les gilets jaunes, des centaines de black blocs se sont infiltrés pour provoquer des pillages et un désastre que je condamne avec la plus grande force.

Et une question mérite cette fois d’être posée : comment, après l »expérience de 17 samedis précédents, les forces de l’ordre ont-elles pu se faire déborder à ce point ?