Random header image... Refresh for more!

Tram : l’emplacement des parcs relais est un révélateur !

 

Les lignes 1, 2 et 3 du tram vont constituer la véritable colonne vertébrale des transports publics niçois pour les 30 ans à venir et peut être plus.

L’autre soir nous étions nombreux à assister à la présentation par Philippe Pradal de l’ensemble du réseau RLA et à mesurer l’effet accélérateur de mobilité que peut avoir le tram.

Je reviendrai ultérieurement sur le maillage des lignes de bus.

Je me borne aujourd’hui à analyser les options choisies pour les parcs relais.

Le nombre de places prévues en parc relais va passer de 2381 à 2851 avec la création de 250 places à Saint Isidore, et de deux extensions de 210 places à Vauban et de 110 places au Pont Michel.

J’ ai fait observer que l’extension de 210 places prévue à Vauban aurait pour conséquence de faire descendre assez bas dans la ville des véhicules du nord de Nice-Est ou des vallées. Une occasion pour moi de rappeler pourquoi nous voulons l’extension de la ligne 1 du tram jusqu’à la Trinité.

La carte montre bien où sont les points cohérents et forts et où se situent les problèmes.

Les parcs relais sont bien positionnés aux entrées de la ville à Henri Sappia, Saint Isidore, au CADAM et aux Bosquets.

A l’est par contre, l’absence de la ligne 1 jusqu’à la Trinité prive l’ensemble de l’est d’une cohérence puisqu’il y a 3 parcs relais dont deux, Auvare et Palais des Expositions, très bas.

Enfin l’absence de parc relais au terminal de la ligne 2 port Lympia sera un véritable handicap pour les riverains du mont Boron et des autres collines voisines pour lesquelles la multimodalité demeurera plus théorique.