Random header image... Refresh for more!

L’ hommage national

 

La France a rendu hier un hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux membres des forces spéciales tués en libérant des otages au Burkina Faso.

La France n’oublie jamais ses enfants a rappelé Emmanuel Macron.

Le chef de l’État dans son discours n’a pas oublié le guide béninois puis il a fait allusion au sens du devoir des deux soldats, disant notamment: “Celui qui meurt au combat dans l’accomplissement de son devoir, n’a pas seulement accompli son devoir, il a rempli sa destinée. Ce n’est pas un sacrifice, c’est le sens même de l’engagement, la part tragique de la mission et vous le saviez. Et avec vous je le savais”.

C’est toujours avec un pincement au cœur que l’on voit rentrer des opérations extérieures des cercueils drapés aux couleurs nationales. Et quoiqu’en dise le président, ce sont des vies et des familles brisées.